Décidément, il est facile de reconnaître un salaud de complotiste : il a raison deux ans avant tout le monde. Ainsi du virus, né dans un laboratoire chinois, du projet de Great Reset, de la dangerosité (notamment pour le cœur) du vaccin, etc. Depuis ce mardi, une nouvelle et triste victoire pour ces mauvais citoyens : l'instauration du crédit à la chinoise.

Au Canada, pays qui a vu naître le premier convoi de la liberté, le Justin Trudeau est à la peine. Face à une contestation sans précédent, qui a déferlé sur la capitale, Ottawa, il s'est d'abord courageusement enfui en un lieu secret. Ensuite, depuis la télévision, il a adressé une série de messages hallucinants à ses compatriotes - vous savez, ceux qui l'ont élu pour qu'il se mette à leur service.

Dernière annonce : il menace de geler les comptes des manifestants (notamment des propriétaires de camions). Justin Trudeau a annoncé qu'il souhaitait mettre cette mesure en place rapidement, et son vice- a annoncé qu'il n'y aurait pas besoin d'une décision de pour cela, et ce, en vertu de la loi d'urgence de 1988 qui vient d'être mise en application sur tout le territoire canadien. Pas de décision, pas de recours, donc. On ne pensait pas que cela irait si vite. Nous voici désormais, bien avant l'instauration de monnaies dématérialisées, dans le monde du contrôle total. Vous êtes un mauvais citoyen ? Ce n'est pas grave, vous n'aurez plus accès à votre argent tant que vous ne vous soumettrez pas. Black Mirror, Big Brother, 1984, Soleil vert, Fahrenheit 451... autant de films devenus des documentaires. On peut relire, également, la magnifique (et désespérante) série BD S.O.S. Bonheur, parue dans les années 80. Dictature sanitaire, crédit social, pouvoir autiste... on connaît tout ça par cœur, à présent.

Par un réflexe logique et particulièrement sain, ce geste dictatorial a fait aux Canadiens. Ceux-ci se sont donc dépêchés de se rendre dans leur banque pour récupérer leurs économies, craignant que la main de l'État ne se resserre autour de leur cou. Un « bank run » semble se préparer et, avec lui, si cela se confirme, une importante financière.

Il va être intéressant de voir comment la situation évolue là-bas. Et il peut également être utile de se demander comment cela va se passer chez nous.

3887 vues

16 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Blocage des comptes sous quel motif?
    « Stationnement gênant », « stationnement interdit », ou encore: « Défaut d’alimentation d’un parcmètre » ?

  2. On peut se demander si le Premier ministre Canadien a de la jugeote ! Il brandit en effet la menace de bloquer les comptes bancaires de ses citoyens qui ne seraient pas en accord avec sa politique… Ce fâcheux précédent risque fort d’entraîner une panique mondiale dont il ne soupçonne pas les effets désastreux. Qui va risquer de garder quelques sous sur son compte sachant qu’un petit dictateur peut à tout moment lui couper les vivres… Attention Monsieur Trudeau, vous jouez avec le feu !

  3. Une minorité qui bloque des millions de gens pendant des semaines, n’est ce pas ce qu’on appelle la dictature des minorités ?

Les commentaires sont fermés.