Cliquez pour acheter

Disparu en 1997, tandis qu’il s’apprêtait à fouler le seuil de sa 103e année, demeure une figure fascinante. Le lecteur initié de son œuvre saura que le substantif n’est pas, ici, employé à contretemps. Celui qui aura vu passer deux fois la comète de Halley demeure, en effet, cette Figure, non pas surplombante mais littéralement enveloppante d’un siècle qui aura renoué, par une foi technicienne aveugle, avec les furies originelles de la gigantomachie théogonique contre laquelle son frère, Friedrich Georg – dont il subira l’influence et sera à l’origine de son tournant philosophique –, moins connu mais tout aussi digne d’intérêt, s’élèvera avec force, notamment dans son ouvrage majeur, La Perfection de la technique, publié en 1946 (signalons qu’une traduction française est parue en 2019 chez Allia). Ce livre se voulait une réponse au Travailleur que son aîné fit paraître en 1932. Œuvre à la fois tellurique et métallique, Der Arbeiter. Herrschaft und Gestalt (Le Travailleur) s’inscrira presque naturellement dans la suite logique de la Figure du Soldat que l’auteur de Sur les falaises de marbre avait pleinement incarnée durant ses quatre infernales années de la première guerre civile européenne du XXe siècle.

En effet, la Figure jüngerienne s’est progressivement dévoilée au fur et à mesure qu’il s’affranchissait de chacun des Types à couvert desquels il aura forgé son œuvre et sa réflexion. Chez Jünger, la Figure (Gestalt) est cet arrière-fond immanentiste, ce génie propre, matriciel, qui institue typiquement l’être dans ses traits et sa substance distinctifs, sans lesquels, précisément, cette Figure ne prendrait par forme ontologiquement (« La Figure du Travailleur est […] profondément et […] paisiblement blottie dans l’Être ») et donc ne se réaliserait pas ontiquement dans le Type qui restitue en chaque « individu » sa forme figurale (« dans l’“individu” aussi la Figure est représentée ») – archétypique, si l’on préfère ; c’est dire encore que le Type est tributaire de la Figure.

Le Travailleur se présente comme un essai qui prend acte de la modernité en actes, venant se substituer aux anciennes Figures trifonctionnelles qui structuraient, jusqu’alors, l’ancienne société européenne. Témoin roide de la destructrice bataille de matériel à l’œuvre sur le front, Jünger, en nietzschéen conséquent, y voyait l’expression d’une volonté de puissance aussi irrésistible qu’inébranlable, la Figure du Travailleur (n’ayant qu’une parenté très éloignée avec la définition « classiste » du prolétaire marxiste ou de l’ouvrier du syndicalisme révolutionnaire) constituant l’expression la plus hautement singulière de cette explosion de « l’élémentaire ». « La technique est l’art et la manière dont la Figure du Travailleur mobilise  » écrit-il. Dominique Venner explicitera cette Figure spectrale comme « un personnage qui incarne la domination technique et guerrière de l’époque, une sorte de Titan » (Ernst Jünger. Un autre destin européen, 2009).

Penseur aristocratique de la Tradition, Julius Evola (1898-1974) nous livre, dans cet essai inédit en France, paru en 1960, une exégèse critique du Travailleur, preuve du profond respect intellectuel qu’il porte à l’Allemand, admiration visible dès les premières pages dans lesquelles il explique avoir préféré renoncé à une traduction de l’œuvre au profit d’un commentaire resserré autour de « l’essentiel » – sans occulter les réelles qualités esthétiques de l’auteur et auxquelles Evola se montre des plus sensibles. L’auteur des Hommes au milieu des ruines et de Chevaucher le tigre ne partage guère l’optimisme de Jünger quant aux vertus régénératrices et mobilisatrices tenant à l’assomption d’un homme nouveau transmué par le « réalisme héroïque » que serait le Travailleur. S’il en souligne la persistante actualité est-ce, non seulement pour en inférer la négativité potentielle, mais surtout pour en déplorer la vacuité métaphysique, lors même que sa dimension éthique resterait inentamée.

Une fidèle introduction à une œuvre inclassable (à la fois poétique et politique) par l’un des plus grands esprits traditionalistes contemporains.

1 janvier 2021

À lire aussi

Livre : Le Politique ou l’art de désigner l’ennemi, de Julien Freund

Freund, « adversaire des Lumières », s’y livre à de percutantes réflexions, toujours actue…