Députée de la Gironde, présidente du groupe RN au conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, vice-présidente du RN, Edwige Diaz est surtout membre de la commission des lois qui travaille actuellement tous les jours sur le projet de loi Immigration proposé par les ministres du Travail et de l'Intérieur Dussopt et Darmanin. Au cœur de ce sujet crucial, Edwige Diaz constate et stigmatise la grande duplicité des macronistes, apparemment durs à Paris mais ultra-laxistes à Bruxelles, et une forme de collusion du parti au pouvoir avec les élus NUPES, d'un immigrationnisme débridé. Elle rappelle le bilan migratoire désastreux du chef de l'État et décrit, au sein de la commission, « une ambiance très tendue ». Au passage, elle note que le financement public aux associations de soutien aux migrants est passé de 750 millions d'euros, l'an dernier, à 981 millions, cette année. « Avec l'argent de l'État, ces associations luttent contre les lois de l'État », dit-elle. Un entretien indispensable pour saisir ce qui se joue à l'Assemblée autour du projet de loi sur l'immigration.

18453 vues

02 décembre 2023 à 19:05

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

59 commentaires

  1. L’aide médicale d’état était prévue au début pour prendre en charge les pathologies présentant un risque pour la santé publique, c’est à dire les affections hautement contagieuses le meilleur exemple étant la tuberculose multi résistante, et comme on peut le voir aujourd’hui la dérive est énorme.

  2. De la poudre aux yeux cette énième loi ,et certainement un 49,3 à la clef ,voilà la démocratie à la sauce Macron ,encore une fois le peuple écarté de la décision finale ,un peuple juste bon à défiler pour des marches blanches avec des familles endeuillées qui pleurent leurs gosses poignardés par la racaille étrangère !

Les commentaires sont fermés.