[L’ÉTÉ BV] [L’INVITÉ] « Les juges du SM sont des révolutionnaires chamarrés d’hermine »

IMG_6229

À l'occasion de l'été, BV vous propose de redécouvrir les grands entretiens que nous ont accordés des invités de marque. Aujourd'hui, Georges Fenech.

Ancien magistrat et député UMP, aujourd'hui consultant, Georges Fenech était déjà invité, en décembre dernier, Dans votre salon, alors qu'il préparait son dernier livre. Il avait promis à Gabrielle Cluzel de venir le présenter aux lecteurs de Boulevard Voltaire. Promesse tenue ! Le titre de cet ouvrage : L'Ensauvagement de la France. La responsabilité des juges et des politiques (Éditions du Rocher). En pleine actualité polémique du Syndicat de la magistrature qui tient un stand à la fête de l'Huma, son regard de connaisseur de la machine judiciaire et sa liberté de ton lui permettent de livrer une analyse décapante et de formuler des propositions pour l'avenir : émeutes, trafic de stupéfiants, Justice des mineurs, place de l'immigration dans la délinquance, crise et politisation de la Justice, politique pénale, réformes à mener. Tout un programme pour un homme qui souhaite revenir en politique !

https://www.youtube.com/watch?v=-fEqmJNjmUM

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 22/07/2024 à 17:34.

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

33 commentaires

  1. Cela fait 3 fois que j’essaye de faire passer le message comme quoi c’est la loi qui est laxiste et non pas une caste de juges,

  2. Ce bon monsieur est un repenti . Manifestement il regrette ses jugements passés et ceux de ses confrères . Souvenons nous toujours de la célérité, jamais vue depuis la Terreur, du jugement appliqué à Fr.Fillon pour l’éliminer de la Présidentielle et mettre sur le pavois le poulain d’Attali , Soros et Rothschild . C’est à cette époque qu’il fallait ruer dans les brancards comme l’a fait le Général CEMA . . . à ses risques et périls.

  3. On se souvient quand même de Georges Fenech aboyant sans la moindre retenue avec les chacals du PNF et la merdasphere s’empressant de tout faire pour éliminer Fillon face à celui qu’il fallait absolument mettre sur le trône. Alors le retour de ce Monsieur à une juste analyse, quand il est retiré retiré des affaires me fait ni chaud ni froid … que ne la faisait-il pas en 2017…!!!

  4. Les juges neutres , pourquoi est-ce impossible ? D’abord , leur interdire le syndicalisme comme aux militaires . Et condamner sévèrement , voire révoquer ceux qui ne respectent pas les peines « normales » pour tel ou tel délit .
    Ils sont tenus d’appliquer le droit , pas leurs opinions politiques .

    • Je pense que il faut des juges élus et plus fonctionnaires et ceux qui ne feront pas ou mal leur travail seront virés par le suffrage

  5. Un peu tard pour déplorer les agissements des juges rouges, M. Fenech ! Et comme vous l’a rétorqué Pascal Praud sur CNEWS, qu’à fait votre parti pour y mettre fin à l’époque du scandale, entre autres, du mur des cons ?

  6. Il y a des mots et des actes dans la langue Française qui pourraient s’appliquer à ces personnes chargées de dire la loi qui sont « forfaiture et révocation ».
    Chiche!

  7. Attendons calmement que les islamistes prennent le pouvoir chez nous puisque nous sommes incapable de l’exercer nous mêmes. Et vous verrez, les membres de ce syndicat seront les premiers à être en pendus ou égorgés par ceux qu’ils défendent. Le Shah d’Iran parlait des communistes noirs en parlant des islamistes. Qu’a fait Khomeini ? il a éliminé les communistes en premier

  8. Vous appelez cela des juges, vous ? Ce ne sont que de piètres caricatures de gens de robe, qui souhaitent rendre une justice dénaturée, orientée, idéologisée, et y réussissent, plus proche de celle des Commissaires du peuple et des jugements expéditifs rendus par les bolcheviques (d’ou leur accointance avec le journal L’humanité) lors des épurations de 1938-1939 et celles qui suivirent dans les pays satellites de l’URSS après 1945. Voila leur ambition, leur action, leur confession et leur trahison . Profond mépris pour ces gens la, et pour ce qu’ils ont fait de la justice en France, car qu’on le veuille ou non, ils donnent le tempo, et mêmes les juges qui ne partagent pas leurs opinions, dansent sur leur musique..

  9. On peut faire un commentaire, mais aussi se questionner. On nous dit _ c’est le règlement, ou la loi ! ? Constitutionnel même , que l’autorité judiciaire est indépendante. L’indépendance des juges est donc une garantie pour l’égalité de tous. Avec le mur des cons et tout le reste ( … ), d’aucuns ne croient pas _ ou plus _ a tout cela. S’il n’y avait « que » cette notion d’indépendance…

  10. Le syndicat de la magistrature est une caricature du syndicalisme. L’analyse de Georges Fenech est pertinente et pose la question de l’obligation de réserve qui s’impose aux juges, lesquels sont les seuls fonctionnaires qui n’ont aucun compte à rendre de leurs décisions.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois