L’Institut français bombardé à Gaza par une frappe israélienne

Brève breve

Le ministère des Affaires étrangères français a indiqué, ce vendredi 3 novembre, que l'Institut français de Gaza avait été visé par une frappe israélienne. Paris demande des explications.

« Nous avons été informés par les autorités israéliennes que l'Institut français de Gaza avait été visé par une frappe israélienne. Nous avons demandé aux autorités israéliennes de nous communiquer sans délai par les moyens appropriés les éléments tangibles ayant motivé cette décision », a ainsi annoncé le Quai d'Orsay, précisant en outre qu'aucun agent ni ressortissant français ne se trouvait dans l'enceinte de l'Institut.

Jean-Luc Mélenchon a fait part de sa colère sur X, déclarant : « Netanyahou a bombardé l'Institut français de Gaza. Pourquoi ? Voilà ce qu'encourage le refus de condamner des crimes de guerre ! Macron et le groupe macroniste ont tout accepté. Mais quand Netanyahou voit un paillasson, il s'essuie les pieds. »

Le bureau de l'AFP dans la bande de Gaza a également été touché par une frappe, ce jeudi. La France a fait part, dans un communiqué, de sa vive préoccupation : « La France exprime sa très vive préoccupation face au nombre de victimes civiles à Gaza, qui s'élève à plusieurs milliers, et face à la grave situation humanitaire. »

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois