LFI veut interdire les éditorialistes !

Aurélien Saintoul

C’était son jour de gloire. Ce mardi 14 mai 2024, le député LFI Aurélien Saintoul présentait les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur l’attribution, le contenu et le contrôle des autorisations de services de la TNT. Une allocution télévisée dont l’élu des Hauts-de-Seine n’était pas peu fier. Pensez donc, c’est lui qui avait demandé la création de cette commission en octobre 2023, déclarant alors que « la télévision française est farcie de chroniqueurs racistes, de présentateurs harceleurs, de journalistes ou patrons de presse partiaux et propagandistes ».

L’objectif officiel était « d'empêcher que le renouvellement [des fréquences] ne soit qu'une procédure extrêmement formelle ». Comprenez : empêcher le renouvellement des fréquences attribuées… à C8 et CNews. Comme on a pu le voir lors des auditions qui se sont tenues à l’Assemblée Nationale, la haine du rapporteur contre les chaînes du groupe Bolloré et sa soif de censure étaient cousues de fil blanc. N’étant hélas parvenu à rien lors de ces entrevues sinon à se ridiculiser, M. Saintoul a depuis changé son fusil d’épaule et trouvé d’autres pièces à charge. « Il ne s’agit pas seulement des auditions », avance-t-il désormais, mais des « témoignages unanimes », et des « sanctions » prononcées par le passé à l’encontre des chaines. À la lumière de ces éléments, « l’inconduite » de C8 et CNews ne serait plus à prouver. « La commission d'enquête a permis d'établir au-delà de tout doute possible le caractère systématique et délibéré des pratiques transgressives ou irrégulières de ces chaînes. On est arrivé à la conviction qu’il existe une culture, une stratégie de la transgression et du contournement des règles de la part de ces deux chaines. » Fort de ces certitudes pas du tout partisanes, le député d’extrême gauche écrit qu'il « ne comprendrait pas que les chaînes CNews et C8 puissent se voir en l'état renouveler leurs autorisations de diffusion ».

Pour arriver à ses fins, le petit commissaire politique a de la suite dans les idées. Il propose pour commencer de resserrer le contrôle des chaînes à toutes les étapes et de muscler l'Arcom en lui confiant des pouvoirs d'enquête. Il souhaite par exemple que les mises en demeure du gendarme du PAF portent désormais sur des catégories et non des « faits extrêmement précis », ou qu’il puisse se prononcer sur l’ensemble de la programmation d’une chaîne et non plus sur les seules « séquences » jugées problématiques. Bref, il souhaite la mise en place d’un nouveau système permettant la multiplication des sanctions envers certains médias…

Sus aux éditorialistes !

En attendant la fermeture des antennes détestées, M. Saintoul avance une autre idée de génie : le congédiement des éditorialistes qui, selon lui, n’auraient leur place que dans la presse écrite. « Il serait bon que les chaînes TV renoncent aux fonctions d'éditorialistes, juge-t-il. Le fait de disposer d'une carte de presse ne donne pas un droit spécifique à donner son opinion. » Ah bon ? C’est intéressant. Il faudra le dire à Nathalie Saint-Cricq, Gilles Bornstein et Bruno Jeudy, éditorialistes sur le service public depuis quelques décennies.

Mais il est vrai que ce ne sont sans doute pas ces journalistes-là que M. Saintoul a dans le viseur. La pensée, l’analyse et le décryptage ne sont pas interdits quand on fait partie du camp du Bien. En revanche, pas de pitié pour les autres. Le député n’a pas proposé de retirer leur carte de presse aux rares journalistes de droite, mais c’est sans doute la prochaine étape. Les Insoumis ne sont pas encore au pouvoir qu’ils veulent déjà créer la Pravda dans notre pays.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

47 commentaires

  1. Attention les patriotes, ces fous furieux, peuvent très bien se retrouver au second tour de la présidentielle, ils font de la retape auprès de certains public peu recommandables, des ratés, des aigris, des bas du front, des islamistes, des indépendantistes, des décolonialistes, des gens qui souhaitent le chaos, ils sont nombreux, et ça peut fonctionner. Alors mettons nos états d’âme dans la poche, le mouchoir par dessus et votons pour le ou la mieux à même d’être élu-e, sans quoi nous risquons d’avoir des lendemains difficiles. Aux urnes patriotes!

  2. Ahurissant ! Mais ce personnage était il seul dans cette commission et unique auteur de ses « conclusions » ?
    Aucune réaction de la part d’autres membres de la commission ?

  3. Bonjour,
    Au nom du peuple Français, en vertu des pouvoirs du bon sens qui me sont conférés ; je propose d’envoyer en vacances chez leurs amis à Gaza tous les membres du parti LFI. Qu’ils prennent leur temps, rien ne les retient en France.

  4. « Les Insoumis ne sont pas encore au pouvoir qu’ils veulent déjà créer la Pravda dans notre pays. » La Pravda triomphe déjà sous le monopole de titres multiples, tous ceux qui sont subventionnés. On ne mort pas la main qui vous nourrit.

  5. LFI s’enfonce dans le fascisme absolu vis à vis du reste du paysage politique français; Saintoul est un petit dictateur sous-produit de Mélenchon, le grand dictateur!

  6. A quand la « Pravda » pour tous?au moins comme cela il n’y aura plus aucune tête qui dépassera et le bon peuple sera informé par la novlang officielle

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois