Les cathos contre le RN, idiots utiles du barrage républicain

@Arnaud Jaegers/Unsplash
@Arnaud Jaegers/Unsplash

Il y a quelques semaines, le journal La Croix avait publié une tribune, prétendument signée par 10.000 catholiques, appelant à voter contre le Rassemblement national. Il y avait là de quoi faire croire que de nombreux pratiquants étaient opposés aux « extrêmes », comme on dit dans la presse, et que la bascule identitaire, que le pape François lui-même reconnaissait (quoique ce fût pour la fustiger), n’était qu’un leurre. Malheureusement pour ce journal, qui n’a plus de catholique qu’un titre (qui désigne sans doute la manière dont il recrucifie l’enseignement du Christ en le mâtinant de brouet politiquement correct), de nombreux signataires de ce texte consternant affichaient une identité pour le moins farfelue. On y trouvait notamment Jean Raspail, décédé depuis 2020 et certainement pas en accord avec la soupe anti-RN. En effet, La Croix n’avait pas pris la peine de vérifier les identités des personnes qui s’étaient inscrites pour soutenir le texte.

Il semble que la croisade des derniers idiots utiles du catholicisme se poursuive. Boulevard Voltaire a eu la chance de tomber sur un tract, distribué dans une église des Deux-Sèvres. Son titre dit tout : « Votez pour le Front populaire ». Et son sous-titre explique, pour les simples : « Vous donnez votre vote au RN ? Ils l’utilisent contre vous. »

La charte graphique de ce papier, volontairement sobre et élégante, n’a aucun rapport avec les brûlots colorés des amis de Jean-Luc Mélenchon. Et, dans le corps du texte, tous les sujets y passent : éducation, pouvoir d’achat, fiscalité, droit des « minorités marginalisées »… et même « le passé du RN », avec son cortège de nervis et d’activistes identitaires. Évidemment, pas un mot sur les résistants qui ont rejoint le FN, sur les purges faites par Marine Le Pen ou sur les déclarations rassurantes (que certains « historiques » considèrent comme des renoncements) de Jordan Bardella. Pas un mot sur l’opposition à la réforme des retraites (pourtant pas mal, vu dans les yeux d’un catho de gauche) ni sur le fait que ce soient prioritairement les islamistes – et non le RN - qui menace les « minorités marginalisées » ou les femmes. On n’est pas là pour faire dans la dentelle.

Ce que le texte de ces bons catholiques autoproclamés ne dit pas, ou plutôt ne rappelle pas, c’est que le Nouveau Front populaire ou la Macronie ne sont pas précisément raccord avec le catéchisme de l’Église catholique. L’euthanasie, ou « aide active à mourir », ou même « interruption volontaire de l’énergie vitale », selon la cocasse proposition d’un parlementaire, c’est le NFP, c’est la Macronie. La vie n’est-elle pas sacrée, pour un catholique ? Le RN, qui a voté pour la constitutionnalisation de l’avortement, n’est certes pas en reste… Et le soutien de LFI aux terroristes du Hamas, on en parle deux secondes ? À moins que les cathos de gauche ne considèrent que les Juifs sont un « peuple déicide », comme on disait autrefois ? Ce ne serait pas très progressiste.

Bref, avec cette opération de séduction, le NFP, comme La Croix, espère peut-être jouer sur les peurs des plus âgés des fidèles, mais la jeunesse du pélé de Chartres, pour ne parler que d’elle, n’est assurément pas dupe. Et, dans ce domaine comme en tant d’autres, la démographie, c’est le destin…

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

43 commentaires

  1. Ce n’est pas d’hier que la Croix aurait dû changer de titre, n’ayant plus avec le catholicisme que des rapports au mieux épisodiques. Ce n’est plus qu’un torchon dont on peut d’ailleurs se demander par quels moyens financiers il arrive à survivre.

  2. Ancien catholique pratiquant , j’ai déserté les églises d’une part depuis la venue de ce pape progressiste et gauchiste au Vatican , mais plus encore en voyant toutes ses ouailles « grenouilles de bénitier » se soucier plus des migrants transitant dans notre commune (bourgade frontalière avec l’Italie) , de leur prodiguer soins et assistance , avec maints dévouements et empathie . Certes ma foi a été un peu écornée , je préfère la pratiquer dans mon for intérieur. Et pour finir tous ces bénis oui-oui s’empressent de faire montre de leur grande compassion, mais aucun d’entre eux ne recueillerait dans sa demeure ces pauvres hères qui flânent à longueur de journée dans nos rues accrochés à leur smartphone . J’outrepasse mes droits spirituels en me donnant l’absolution .

  3. Les catholiques qui lisent de préférence France Catholique et se tiennent informés des positions de la Conférence des Évêques de France savent à quoi s’en tenir…
    Un dimanche sur deux, lors de la messe dominicale, la prière universelle nous invite à prier pour l’accueil des migrants. Jamais de prière pour que ces mêmes migrants découvrent Jésus et les Évangiles.
    On a bien compris que le locataire actuel du Vatican ne croit pas -plus ?- en une Europe chrétiennes. C’est une faillite !

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois