« Les cathos au feu » : un violent tag découvert sur une université de Lille

Brève breve

Dimanche dernier, peu après l’annonce des résultats du premier tour des élections législatives anticipées, des sympathisants du Nouveau Front populaire ont défilé dans les rues de Lille pour protester contre le score du Rassemblement national, arrivé en tête avec plus de 33 % des voix. Encadrés par les CRS, ces militants scandaient notamment des slogans hostiles au parti de Jordan Bardella et à la police. En marge du défilé, des graffitis auraient été peints sur les murs d’édifices de la ville. Sur l'un des murs de l’Université catholique de Lille, les étudiants ont ainsi découvert, au lendemain de la manifestation, un message violent appelant à mettre « les cathos au feu ».

Ce 5 juillet, dans un communiqué, l’UNI, syndicat étudiant de droite, réagit à ces graffitis : « Ce tag est le signe que l’on passe un nouveau cap. Alors que l’extrême gauche ne cachait jusque-là pas sa christianophobie, comme l’attaque d’un local catholique à Lyon le 11 juin dernier l’illustrait, elle n’appelait pas encore à mettre à mort des catholiques. » Et ils ajoutent : « Ce tag est gravissime et devrait alerter une nouvelle fois les autorités publiques sur la montée de la menace christianophobe. » Le syndicat étudiant demande à la commune d’effacer rapidement cette inscription.

Vos commentaires

11 commentaires

  1. Ces gauchos ne nous respecterons que quand nous riposterons. Dimanche, est une occasion rêvée de leur signifier qu’ils ne sont rien. Ce sont des couards qui se réfugieront sous la protection de papa et maman dès qu’ils verront qu’ils ont perdu. Il faut leur tenir tête et leur montrer qu’on en a pas peur. Virons tous ceux qui les protègent depuis bien trop longtemps.

  2. Normal, des candidats LFI sont salariés de cette université catho qui a fait détruire l’an dernier la chapelle de l’établissement ! Ils n’ont de catho que le nom et il faut préciser: « catho de gauche » comme toute la bourgeoisie du coin !

  3. Comme affirmé dans un message précédent après les juifs ce sera au tour des catholiques et des protestants , puis ce seront aussi les vieux. L’histoire regorge de situations similaires. L’immigration explosive facilitera les choses.

  4. Oui. Ce tag devrait alerter les autorités publiques, mais la Macronie s’en contrefout totalement, obsédée qu’elle est de faire barrage au RN par son alliance contre nature avec l’ultra gauche. Votons dimanche…. et votons bien !

  5. De quoi ils se plaignent les cathos ? Leurs évêchés et chefs n’ont ils pas appelé à voter contre le RN qui pourtant les défend ? Si j’étais eux, je n’irai plus dans leurs églises pendant six mois et je ne donnerai plus de mon argent au denier du culte ni à la quête de la messe et j’inviterai ceux du très riche Vatican à piocher dans leurs finances pour venir en aide aux » pauvres migrants  » dont il font la promotion d’accueil ( surtout chez les autres ).

  6. Les juifs , les cathos mais qui donc peut s’en prendre aussi violemment à ces deux peuples , de plus dans un pays chrétien . Qui pour oser , qui pour avoir tant de haine à notre égard ? Ceux qui n’aiment pas les cathos , qu’ils quittent ce pays personne ne les retient , nous sommes chez nous ici , nous avons bâti et fait prospérer ce pays , nos anciens ont laissé la vie pour ce pays , allons nous laissé faire ou nous battre ? Peuple français réveille toi sinon ils vont t’expulser de chez toi et comme ils n’ont de respect pour rien ils vont saccager ton pays comme certains ont saccagé ce que tu as bâti et payer pour eux dans leurs pays .

    • Dans le cas présent, il s’agit de la grande bourgeoisie locale dont le précédent évêque, parti à Paris avait fazit applaudir l’un des plus illustres d’entre eux à la cathédrale de la Treille ! Un trés vieux dictons local dit: « partouze le samedi soir,réunion biblique à l’église à matines » !

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois