Jocelyn Dessigny

C’est sans surprise que le candidat Rassemblement national Jocelyn Dessigny se qualifie pour le second tour des élections dans la 5e circonscription de l’Aisne. Avec 35 % des voix, il affrontera le candidat d’extrême gauche Stéphane Frère (19 %).

Il n’est pas étonnant de voir le candidat au second tour. Au premier tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a réalisé un score impressionnant en recueillant 40 % des suffrages. De plus, en 2017 le candidat Front national avait totalisé 42 % des votants face à la majorité présidentielle. En revanche, ne pas avoir un candidat macroniste au deuxième tour est étrange. Car depuis cinq ans, la 5e circonscription de l’Aisne est représentée par Jacques Krabal (LREM). Mais cela s’explique par la conjoncture de cette élection bien particulière. Alors que le député sortant LREM ne se représente pas, les habitants de l’Aisne ont assisté à une bataille entre la candidate investie par Ensemble (Jeanne Roussel) et le candidat dissident, maire de Château-Thierry (Sébastien Eugène). Cette division des voix a profité aux extrémités de l’échiquier politique.

De l’autre côté, le mouvement de Marine Le Pen avait toutes les cartes en main pour rassembler un maximum d’électeurs. Contrairement à 2017, Jocelyn Dessigny est enraciné, il habite depuis dix ans dans le département. Il est également bras droit du maire  de Villers-Cotterêts, Franck Briffaut. C’est d’ailleurs dans son fief qu’il réalise l’un de ses meilleurs scores (38 %) en devançant la macroniste Jeanne Roussel (20 %). « Je suis content d’être arrivé en tête à Villers-Cotterêts, malgré l’abstention qui fait généralement défaut au RN », confie Jocelyn Dessigny.

En effet, comme partout en France, l’abstention est considérable dans la 5e circonscription de l’Aisne (53 %). Mais cela n’a pas ébranlé le Rassemblement national fortement ancré dans le sud de l’Aisne. Le candidat du camp national vise désormais la victoire dimanche prochain. « Notre objectif, c’est de faire 51 %. Pour cela, on va essayer de parler à LR et à LREM en leur disant : “Est ce que vous voulez un groupe de zadistes à l’Assemblée nationale ?” »

Certains militants et proches du candidat RN pensent que la bataille sera rude pour remporter le siège de député. À gauche, la victoire de Jocelyn Dessigny semble plus que possible. « Je ne sais pas comment on va échapper à un député FN dimanche prochain », s’exclame un militant NUPES dans le bureau de vote de Villers-Cotterêts. Il est évident que le rapport de force est pour le RN, avec 10 points de plus que le candidat du parti à la flamme en 2017.

Si Jocelyn Dessigny réussit son pari dimanche prochain, un nouveau morceau de la France périphérique passera sous le giron du Rassemblement national.

3041 vues

12 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

11 commentaires

  1. désolé mais je ne serai pas aussi positif que les commentaires ci dessous …quel poids 15 ou 20 députés ? ils s’agiteront sans plus . grace à eux , la sécurité va s’améliorer ?? l’immigration sera stoppée ?? quand on est patriote on se rebelle pour faire une grande famille patriote et avoir ainsi une centaine de députés et demain beaucoup plus ! pas se contenter de la petite boutique qui rapporte à madame Le Pen….

  2. je souhaite de tout coeur cette victoire au RN mais vu les magouilles pour éliminer cette « bête immonde » ce n’est pas gagné. l’espoir fait vivre

  3. Comme quoi fidélité à ses idées malgré l’adversité, et ancrage et combat contre tous dans son coin de France est encore payant quand un patriote se bat jusqu’au bout pour son pays et son identité.

  4. Pour sûr les grands humanistes disciples de machiavel et que la presse subventionnée aux ordres,feront tout pour diaboliser ces candidats RN. Heureusement sur certains trop rares plateaux les journalistes honnêtes rétorquent « et l’extrême gauche » lorsqu’un intervenant parle d’extrême droite …
    Dans les DNA ce dimanche on ne parlait pas de l’extrême droite comme lors des présidentielles mais d’A. Franck. Certain que la semaine prochaine ce sera Staline et le goulag, au nom de l’impartialité !

  5. Ils espèrent compter sur les voix de Reconquête qu’ils n’auront peut-être pas voire contre eux.

    1. EZ , est un bon polémiste mais un mauvais stratège. Il veut faire alliance mais, il a commencé par tirer à boulets rouges sur MLP . Dixit EZ :  » Moi les livres , elle les chats ! » et aussi : Le Pen ,C’est la 8e fois que la défaite frappe leur nom ». Alors , tous les politiques n’avalent pas des couleuvres, comme Darmanin , Philippe et Le Maire qui vilipendaient Macron pour ensuite le rallier. Humilier un partenaire ne sert qu’à s’attirer sa rancune, c’est ce qu’à fait EZ en employant ces phrases

    1. non ne jamais baisser les bras, dans l’armée on n’abandonne pas un blessé, on fait tout pour le ramener au camp

  6. Souhaitons que ce candidat RN , l’emporte . Plus le RN aura de députés et plus il pourra faire entendre la voix de la Vraie droite à l’AN. NUPES , une alliance de bric et de broc , qui va éclater très vite , chaque composante va retourner à ses fondamentaux . On l’a vu avec Roussel qui se désolidarise de Mélenchon, pour sa phrase la police Tue .

  7. 1ere étape pour le RN , souhaitons la victoire au 2e tour ;
    Le sud de l ‘ Aisne vote depuis très longtemps pour ce parti qui répond parfaitement aux attentes de sa population ;
    Reste à lever les inévitables « barrages  » déjà commencés dès les résultats de la présidentielle par certains candidats revendiquant haut et fort leur souci de la démocratie …

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter