Le fils de l’imam Iquioussen dans le viseur de la Justice

Le fils de l’imam Iquioussen fait l’objet d’un signalement, dit article 40, transmis au procureur de la République de Valenciennes, informe Europe 1. Le préfet du Nord, Georges-Francois Leclerc, lui a adressé, lundi 4 septembre, un courrier afin de mettre en garde la Justice sur les dérives inquiétantes d’Otmane Iquioussen, fils du prédicateur islamiste expulsé de France en janvier dernier. L’homme tiendrait des propos homophobes et haineux et légitimerait la discrimination des femmes dans la mosquée de Raismes, en banlieue de Valenciennes, où il officie le vendredi.

« Sous son impulsion, l’association [qui gère la mosquée] diffuse régulièrement des thèses hostiles aux valeurs occidentales et aux lois républicaines », explique Georges-François Leclerc. Ainsi a-t-il encouragé les jeunes filles qui voulaient porter l’abaya dans les écoles ou le voile lors des compétitions sportives.

Ces allocutions sont, pour le préfet, « susceptibles d’alimenter la défiance envers les pouvoirs publics, les tensions intercommunautaires et le rejet des valeurs républicaines ». Lors d’une prise de parole à la mosquée, le 19 août 2020, il aurait tenu « un discours de propagande proche de la dérive sectaire et indubitablement inscrit dans l’appel au séparatisme, au martyr et au djihad ».

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois