Accueil Audio Laurent Alexandre : « Le professeur Montagnier est dans l’outrance complotiste ! »
Audio - Coronavirus - Editoriaux - Polémiques - Santé - 17 avril 2020

Laurent Alexandre : « Le professeur Montagnier est dans l’outrance complotiste ! »

Ce 17 avril, sur CNews, le professeur , prix Nobel de médecine, a accusé des biologistes chinois d’avoir créé le coronavirus en laboratoire, d’où il se serait échappé.

Réaction, au micro de Boulevard Voltaire, de Laurent Alexandre qui dénonce vivement la thèse du professeur Montagnier.

 

Les réseaux sociaux et sites d’actualité sont en ébullition après les propos du professeur Montagnier, ancien Prix Nobel de médecine. Il a notamment déclaré que le virus du Covid-19 avait été créé en laboratoire et présentait des séquençages similaires à celui du virus du sida. Peut-on prêter foi à ces propos ?

Cela fait longtemps que la communauté scientifique française et internationale sait que le professeur Montagnier ne va pas très bien. Je rappellerai qu’il y a déjà trois ans, Le Figaro avait fait un article à son propos en parlant de naufrage. La situation était déjà grave. Je n’en dirai pas plus mais il est lamentable d’affoler et de renforcer toutes les thèses complotistes en ce moment. Il est très triste que le professeur Montagnier aille de plus en plus loin dans cette outrance. Je suis très inquiet parce qu’une partie importante de l’opinion accorde de l’importance à ce professeur, et n’a pas compris qu’il est, sur le plan cognitif, à la dérive depuis plusieurs années.

Sans verser dans le complotisme, Marine le Pen et de nombreux observateurs avaient émis l’idée que ce virus avait peut-être été créé dans un laboratoire. Ce n’est pas parce que Montagnier valide cette théorie qu’elle est, pour autant, fausse…

Nous avons une incertitude sur l’origine des virus. Nous savons retrouver l’arbre généalogique des différentes formes de virus qui donnent le Covid-19, mais nous n’avons pas encore de certitude sur son origine. Il n’est d’ailleurs pas certain que le virus soit d’origine chinoise. Il y a sans doute plusieurs mois de travail pour les généticiens et les virologues afin de déterminer l’origine du virus. Dans le cas du sida, on a mis extrêmement longtemps pour en trouver l’origine. Il ne faut pas penser qu’on va, en quelques jours, trouver celle du Covid-19. Ce qui va être important, ce sera de savoir si le virus mute, s’il va continuer à muter relativement peu comme depuis 100 jours ou s’il va se mettre à muter davantage, ce qui réduirait l’efficacité des futurs vaccins.

Entre le professeur Montagnier et les débats autour du professeur Raoult, la communauté scientifique semble plus divisée que jamais sur la conduite à adopter face à cette pandémie…

Le sujet est très passionnel, l’opinion est chauffée à blanc par quarante jours de confinement et de crise sanitaire, donc il est logique, même si c’est attristant, que les thèses complotistes se développent. Ce qui me fait de la peine, c’est que la communauté scientifique internationale commence à beaucoup se moquer des Français. Entre la vision farfelue du professeur Montagnier et les méthodologies extrêmement discutables, pour ne pas dire davantage, du professeur Raoult dans ses études marseillaises, on commence dans les grandes revues scientifiques internationales à dire beaucoup de mal des chercheurs français. Ma crainte, c’est qu’on décrédibilise la recherche française durablement.

Il est difficile de mettre sur le même plan les professeurs Raoult et Montagnier. Le professeur Raoult est attaquable sur sa méthodologie, mais son traitement semble fonctionner. Au niveau local, les chiffres de Marseille sont impressionnants et commencent à lui donner raison !

On ne commence pas du tout à donner raison au professeur Raoult. On sait qu’il a sélectionné des malades très peu graves. D’ailleurs, les données qui circulent sur les caractéristiques des patients qu’il a intégré montrent que leur score NEWS (le degré international de mesure de la gravité des patients) est extrêmement faible. Il est normal qu’il y ait très peu de mortalité puisqu’il inclue dans ses tests des patients jeunes qui n’ont aucun signe de gravité. Il faut savoir qu’il y a un écart de 1 à 100 entre la mortalité des jeunes et la mortalité des gens âgés. Donc si on prend des gens jeunes en pleine santé, on a d’excellents résultats ! C’est ce que reprochent les scientifiques au professeur Raoult. Il a sélectionné ses malades, ce qu’on n’a traditionnellement pas le droit de faire en médecine. C’est pour cela qu’on fait des essais cliniques aux standards internationaux en randomisant les malades de manière à éviter les manipulations des résultats. C’est le grand progrès de la médecine depuis les années 1970. Il est maintenant foulé au pied par les amis du professeur Raoult, comme par exemple le professeur Perronne qui réclame que les médecins travaillent à l’intuition et non plus en fonction des statistiques et des chiffres.

Pour conclure, croyez-vous au déconfinement à partir du 11 mai ?

Un déconfinement très rapide à partir du 11 mai ne me parait pas raisonnable, au vu des mauvais souvenirs que nous avons de l’encombrement des services de réanimation. Si le déconfinement est fait raisonnablement, on peut espérer normaliser la situation dans les mois qui viennent, mais cela va être long. Les grandes migrations d’été et les endroits où règne une forte promiscuité comme les discothèques, les campings ou les plages, risquent de réactiver le virus. Il y aura donc probablement des restrictions pendant les vacances. On sait déjà que les festivals seront pour la plupart annulés, mais on risque aussi d’avoir des limitations dans la liberté de mouvement des touristes à l’intérieur du pays ainsi qu’à l’étranger.

À lire aussi

Dr Laurent Alexandre : « Greta Thunberg simplifie de manière enfantine les enjeux climatiques et énergétiques »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLa jeune militante écologiste Greta Thunberg s…