Ne jamais oublier que Marlène Schiappa est ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur. Autrement dit, si est le premier flic de , selon une expression qui remonterait à Clemenceau, Marlène Schiappa serait donc le deuxième flic ou, si vous voulez, la deuxième flique de France, « fliquette » étant quelque peu péjoratif, voire sexiste. Donc, on peut imaginer que la colocatrice de la place Beauvau sait des choses. Sur tout ce qui se passe dans le pays, de ses bas-fonds jusque dans ses plus hautes sphères. En tout cas, c’est comme ça, depuis Fouché et peut-être même avant, la n’ayant fait que chausser les bottes de la .

Or, Le Canard enchaîné de cette semaine nous révèle les propos que le ministre délégué chargé de la Citoyenneté aurait tenus, récemment, auprès de ses collègues du gouvernement : « La France va plonger dans le chaos. » Quand ? Quand nous sortirons de la crise sanitaire. C’est-à-dire demain, après-demain, à la Saint-Glinglin ? Avant ou après  ? Question centrale, car tout le monde a bien compris que 2022 est l’année pivot autour de laquelle tout tourne aujourd’hui.

En tout cas, Marlène Schiappa aurait prédit une véritable apocalypse pour notre pays : « L’après-Covid va tourner au cataclysme. La faute aux gens qui vont se lâcher », « comas éthyliques », « viols », « débordements permanents », « violences en tout genre ». Calamités, soit dit en passant, dont notre pays a été jusqu’à maintenant préservé. Mais, abomination des abominations, on pourrait voir aussi le retour des gilets jaunes qu’on pensait avoir exterminés grâce à l’action déterminante de Castaner. Cette fois-ci, ce serait pire car genre « version française de l’invasion du  ». Notons, au passage, que, curieusement, l’explosion des n’est pas au programme des visions extatiques de la grande prêtresse de Beauvau.

Mettons que les paroles de Marlène Schiappa ne sont pas apocryphes, on peut alors se poser cette question : ce tableau dantesque est-il seulement le fruit des élucubrations du ministre, un soir de blues, ou bien repose-t-il sur des remontées de terrain sérieuses ?

En 2017, on nous prédisait le chaos en cas de victoire de Marine Le Pen. Dieu merci, nous eûmes Emmanuel qui offrit à son peuple un chemin semé de pétales de roses, si l’on excepte le très accidentel épisode des gilets jaunes et la pandémie qu’on ne peut tout de même pas lui mettre sur le dos. Aujourd’hui, Marlène Schiappa nous prédit le chaos post-Covid. On imagine la prochaine prédiction de la pythie de Beauvau : c’est encore possible d’échapper à l’apocalypse, oui. Il va être grand temps de ressortir la dimension christique d’Emmanuel Macron du magasin des accessoires de campagne.

24 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Mort du prince Philip : une interview imaginaire du futur roi George VII d’Angleterre

Mais elle n’abdiqua pas ! Dernière reine sacrée de la planète, elle avait reçu sa mission …