Jean-Pax Méfret : « Avec “Jour J”, j’ai voulu rendre hommage aux Américains et aux bérets verts du commando Kieffer »

Illu Jour J

En exclusivité pour Boulevard Voltaire, pour la commémoration du débarquement de Normandie le 6 juin 1944, Jean-Pax Méfret raconte l'origine de sa chanson « Jour J ».

https://www.youtube.com/watch?v=1pNBMIZUh7w&t=207s

Vos commentaires

8 commentaires

  1. Jolie chanson mais un peu décalée 78 ans après.
    On en sait plus sur les intentions généreuses américaines.
    Le commando Kieffer ? la vérité oblige à reconnaître qu’ils n’étaient pas plus de cent hommes sur cent vingt mille hommes débarqués.

    Ste Mère l’église ou pas, ce ne fut pas une réussite côté américain.
    Combien de  » GI’s « morts noyés dans un mètre d’eau etc …

  2. Et tous ces gars là, se sont battus pour un France libre .
    Quand on voit le résultat. Macron nous a mis Lallemand à la police.
    les expérimentations médicales sur humains à grande échelle ont lieu avec des produits expérimentaux.
    Et ce n’est qu’un début.
    Ces « Mort pour la France  » doivent se retourner dans leur tombe.

  3. Philippe Kieffer était Capitaine de Corvette il venait d’être promu la veille de débarquement et non Lieutenant, comme le dit Jean Pax .
    Oui oui oui, honneur à la mémoire de ces braves.
    Mais je partage l’avis du lecteur qui se pose la question sur l’intention réelle de ceux qui les ont amenés dans cette bataille.
    Aucune confiance aux décideurs Ricains.

  4. pas un mot sur l’armée russe ( celle qui a vraiment gagné la guerre ) et ses millions de morts ??

    • C’est vrai, il y a une anomalie à cela. Mais ce n’était pas « l’armée russe, » comme vous dites, mais soviétique . Elle n’avait plus que des hommes et des femmes à sa disposition.
      Ce sont les Américains qui les fournissaient en tout : tissu, bureaux en pièces détachées, stylos , fer etc .Tout, absolument tout.Ce sont des centaines de milliers de tonnes de matériel fournies par les Etats-Unis aux soviétiques : il ne fallait absolument pas que l’ Union Soviétique fasse défection.

  5. Autant on peut rendre hommage à ces braves, autant il faut être lucide sur ceux qui les ont sacrifiés, et voir leurs intentions.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois