Audio - Editoriaux - Entretiens - Polémiques - 5 novembre 2019

Jean Messiha, à propos de la manif anti-Zemmour : « Des minutes de haine à l’état pur, d’injures racistes, antisémites… »

Une manifestation anti-Zemmour a été organisée, samedi, devant les locaux de CNews. , militant contre l’islamophobie et fiché, selon Valeurs actuelles, a tenu des propos particulièrement virulents à l’encontre du journaliste et essayiste : « Zemmour le virus islamophobe, Zemmour, c’est un bâtard, excusez-moi le terme, engendré par un mariage incestueux entre les politiques et les médias. »

Jean Messiha réagit au micro de Boulevard Voltaire à ces propos mais aussi à ceux du secrétaire d’État , pour qui Marine Le Pen fantasme sur « une France gauloise, blanche et hétérosexuelle ».

Le secrétaire d’État au transport, monsieur Djebbari a parlé de Marine Le Pen et du Rassemblement national. Il a évoqué un fantasme d’une France blanche gauloise et hétérosexuelle.
Cela vous fait-il réagir ?

Ces gens-là en sont à réciter des sombrasses permanentes sur ce qu’ils croient être le Rassemblement national. On constate simplement qu’ils ne connaissent pas véritablement ce qu’est le Rassemblement national et la France.
Monsieur Djebbari n’est pas du tout dans les clous de ce qu’il décrit. Je ne suis ni gaulois ni de race blanche « européenne ». Pourtant, je suis l’un des cadres du Rassemblement national et un proche conseiller de Marine Le Pen. A un moment, il faut arrêter d’essayer de vivre dans un monde virtuel par confort intellectuel et pour se rassurer.
Ce qu’il décrit n’a absolument rien à voir avec ce qu’est le Rassemblement national, pas plus que sa description de la France n’a à voir avec la France réelle.


Beaucoup de personnalités pas forcément connues pour de bonnes choses, notamment Abdelaziz Chaambi, militant contre l’islamophobie et fiché S, a attaqué et insulté Eric Zemmour devant les applaudissements de la foule.
Que vous a inspiré ce rassemblement ?

Comme beaucoup de personnes, j’étais scandalisé. J’ai posté une vidéo de 2 minutes 20 sur Twitter, 2 minutes 20 de haine à l’état pur. Le système anti-national qui dirige la France et dont Macron est le représentant suprême, accepte l’expression de tous les suprémacismes les plus haineux, le suprémacisme musulman, noir, LGBT, etc. Quand il s’agit d’un suprémacisme blanc, tous les corps constitués et tous les souverains pontifes de la tolérance et de l’humanisme s’en donnent à cœur joie. Au Rassemblement national, nous luttons contre tous les suprémacismes, ce qui n’est pas le cas du système. Parfois, il faut se maîtriser.
Imaginez qu’on ait eu une manifestation beaucoup plus pacifique contre des prêcheurs radicaux, on aurait tout de suite parlé d’islamophobie, de la France raciste, de la France xénophobe, etc. Là, rien ! Ce furent des minutes de haine à l’état pur, d’insultes, d’injures racistes antisémites et homophobes devant des personnes qui applaudissent. Et pas un journaliste ne trouve un seul mot pour critiquer cela. C’est absolument scandaleux ! C’est l‘état de la France d’aujourd’hui.
Cela confirme la seule phobie qui est autorisée en France, la francophobie. Toutes les autres phobies sont combattues quand la francophobie est elle encouragée.


Les organisateurs ne sont pas tendres avec Eric Zemmour. Comment expliquez-vous ce silence médiatique vis-à-vis de cette manifestation ?
Comment expliquez-vous que seuls des médias comme Valeurs Actuelles ou Boulevard Voltaire aient relayés ce qu’on a entendu ?

Je pense que le système médiatico-politique actuel vit dans une espèce de matrice idéologique dans le sens du film. Ils sont dans une matrice dans laquelle, ils essaient de planter un décor artificiel des années 30. Ils veulent absolument voir l‘émergence d’un nationalisme raciste d’un côté, et de l’autre, une minorité brimée, discriminée et martyrisée. Ils mettent en place une espèce d’opposition factice entre un parti nationaliste et les nazis d’un côté et les juifs de l’autre. Pour eux, les musulmans et les islamistes sont les juifs des années 2000 comme les juifs dans les années 30. On assisterait au retour des chemises brunes des années 30. Évidemment, cette matrice-là explose au contact de la réalité, dans la mesure où c’est plutôt le contraire. La véritable bête immonde est en train de renaître avec des barbes et des voiles. C’est le totalitarisme islamiste. Les seuls résistants contre ce nouveau totalitarisme qui brime les femmes et qui veut renier nos droits de liberté sont les partis souverainistes. Au rassemblement national nous le combattons.
À partir du moment où la réalité leur renvoie un reflet de nature à parasiter leur schéma intellectuel, cette espèce de monde virtuel fantasmagorique dans lequel ils essaient de vivre, ils n’en parlent pas. Quand la réalité leur renvoie leur erreur dans la figure, c’est la réalité qui se trompe. Il faut que leur modèle reste totalement immaculé de toutes formes de réalités qui viendraient s’y opposer.

À lire aussi

Jean Messiha : « La suppression de l’épreuve de culture générale nivelle par le bas le recrutement des hauts fonctionnaires »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleAprès avoir reçu officiellement, le 18 février…