Jacques Toubon, Défenseur des droits… sauf celui de voter RN

capture X

Étant entendu que la vieillesse est bien souvent un naufrage, ce castor chenu ne devrait pas tarder à couler sur son barrage anti-RN.

Comme souvent, quand vient le grand âge, on a peur du changement et, surtout, peur de chuter. La mémoire s’enfuit, on se refait des souvenirs. Ainsi Jacques Toubon, « ancien » tout ou presque dans le monde politique – ancien responsable du Rassemblement pour la République (RPR), ancien ministre de la Culture (1993-1995) puis de la Justice de Jacques Chirac (1995-1997) et ancien Défenseur des droits (2014-2020) –, a-t-il oublié l’époque où « le grand Jacques » (comme on appelait Chirac) dénonçait les bruits et les odeurs. L’époque où Mitterrand, en route pour sa réélection au terme d’une cohabitation plus ou moins pépère, expliquait qu’il fallait mettre un terme à l’immigration, le temps où un Rocard déclarait qu’on ne peut accueillir toute la misère du monde…

Toubon est effaré et il le dit au Monde : « Il faut ériger un front républicain global, y compris avec La France insoumise. » Pour cela, les partis « doivent faire le nécessaire pour que le RN n’accède pas au pouvoir ». Il voit dans le front républicain « des nuances coupables », comme chez ce lâche de Bruno Le Maire qui rejette ouvertement LFI, ou de plus mollassons encore qui se réfugient derrière le ni-ni, tels « Édouard Philippe, François Bayrou, Aurore Bergé ».

C’est la faute à Sarko

Tout cela est le symbole d’« une dérive de la droite vers l’extrême droite ». Ces inconscients « ont brisé le cordon sanitaire ». Perdu dans ses souvenirs, Toubon pense sans doute à 2002. La belle époque où l’on brûlait l’effigie de Le Pen et où les petits enfants des écoles allaient à la manif en rangs par deux, pour une fois « rangalignés » derrière leurs instits. Depuis, dit-il, « la tentation d’aller toujours plus à droite est permanente. Elle ne date pas d’hier, mais de la présidence de Nicolas Sarkozy, à partir de 2007 ».

Vingt ans, ou presque, ont passé que Toubon n’a pas vus, ses fesses bien calées dans les fauteuils de la République, car il n’y a pas de retraite pour les gens comme lui qui vont de fromage en fromage, toujours pantouflards grassement appointés par les Français. Bien sûr, ce noble « Défenseur des droits » n’est pour rien dans ce qui est advenu, depuis, de la France : le terrorisme, les attentats, les profs qu’on égorge, les Français qu’on plante au couteau à chaque coin de rue, le niveau scolaire à fond de cale, la déferlante migratoire, la dette à des sommets stratosphériques…

L’objectif du RN : exercer le pouvoir « de manière arbitraire »

Le monde de Jacques Toubon est si merveilleux qu’une victoire du RN signifierait l’Apocalypse. « Avec Jordan Bardella à Matignon, on devrait assister à une collaboration détestable où la politique sera réduite aux coups bas et aux coups médiatiques. » Mais surtout, surtout, « l’avenir des prestations sociales accordées aux étrangers [l]e préoccupe ». Confidence pour confidence, ça préoccupe aussi environ 11 millions de Français qui, pour cette raison notamment, ont voté RN.

Enfin, Jacques Toubon l’a vu dans sa boule de cristal : « La priorité du RN ne sera pas forcément d’accroître son pouvoir, mais plutôt de limiter ceux qui peuvent l’empêcher de l’exercer de manière arbitraire. » Et c’est qui, le contre-pouvoir ? « C’est une justice indépendante », sous la houlette du Syndicat de la magistrature, c’est sûr. « Mais aussi une presse indépendante. Une presse détenue par des groupes industriels ou financiers, cela pose problème. » Bolloré, sors de ce corps !

Toubon est une icône. À lui seul, il incarne cette droite – pour autant qu’il ait jamais été de droite – la plus bête du monde. Une droite servile, toujours prompte à se mettre à genoux pour demander pardon, heureuse de pouvoir encore bouffer dans la gamelle les miettes que la gauche voudra bien lui laisser.

 

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

80 commentaires

  1. Toubon, comme X. Bertrand, est à la droite de la gauche. Chirac l’avait bien détecté, qui l’avait mis sur la touche.

  2. Bah ! Toubon, il a jamais su si il était de gauche où de droite et la il veut venir nous donner des conseils et son avis. Qu’il se taise avec sa morale, surtout pour quelqu’un qui a eu Toumauvais…

  3. Mais oui, monsieur Toubon, vous avez entièrement raison quand vous affirmez que  » la politique sera réduite aux coups bas », sauf que cela ne vient pas du RN mais de vos amis. Réveillez vous, monsieur Toubon avant que le peuple excédé n’exprime sa colère non dans les urnes mais dans la rue. Vous porterez alors une lourde part de cette rancœur.

  4. « Comme souvent, quand vient le grand âge, on a peur du changement et, surtout, peur de chuter » et surtout de perdre sa mangeoire.

  5. Monsieur Jacques Toubon Gauliste Historique que vous avez totalement oublié ! Je voterais pour qui je veux ! Et ceux à qui cela déplait ! Je les emmerde tous ! Hervé de Néoules ! Et je n’ai aucun problème à dire, que je soutien sans état d’âmes la Fédération de Russie de Vladimir Poutine et certainement pas l’Ukraine de Stéphan Banderra ! Jordan Bardella est beaucoup plus démocrates que Stéphan Banderra ! Je n’ai aucune leçon de Démocratie à recevoir ni d’Emmanuel Macron, ni de Bernard Larcher ! La Fédération de Russie est tout sauf une dicatature ! C’est une Démocratie avec de l’Autorité, mais c’est une Démocratie ! Nous en France tout par en Cacahouette et il n’y a même plus d’Autorité ! Au fait Il y aura cette année 4 % de Croissance, en Russie ! Merci pour les Sanction ! Nous en France et dans l’Union Européenne ! Nous aurrons 0 % de croissance ! Super ! Merci Patron ! Merci Macron ! Hervé de Néoules !

    • Soutien également à la grande et sainte Russie où le patriotisme a encore un sens respectable et respecté. Poutine doit bien rire de voir la France de Macron, qui prétend donner des leçons, au bord du chaos, malmenée par de dangereux incompétents.

    • Gaulliste historique ? Comme Yves Guéna ? Comme Alain Peyreffite ? Vous plaisantez ! Toubon : Chiraquien médiocre tombé des hauteurs himalayennes de son hélicoptère en décrépitude amère et gauchisée.

  6. si pour ces thuriféraires de la droite molle et conformiste, vite convaincue de l’opportunisme que représente l’adhésion aux idées creuses et totalitaires de gauche pour garder leur gamelle, n’ayant aucun autre moyen pour eux d’assurer leur existence, sauf aux dépens de leur pays par leurs trahisons successives, la logique wokiste et orwellienne, 2 + 2 = 5 est un postulat auquel ils adhérent, signant leur parjure, la même logique concernant l’alphabet pourrait aussi s’appliquer, ainsi pourrait-on passer de A a C en évacuant le B, ce qui chez Mr Toubon le qualifierait plus qu’autre chose, et consoliderait sa place dans l’univers du Cordon Sanitaire, ou son age aidant, le sanitaire devrait lui permettre une place promotionnelle prés des toilettes publiques au sein de l’assemblée de ses collègues atteints de logorrhées multiples..

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois