Accueil Culture Cinéma Ils osent tout…
Cinéma - Editoriaux - Histoire - Le débat - Médias - Politique - 12 novembre 2017

Ils osent tout…

Ils osent tout. Ainsi, dans “L’Info du vrai” (la modestie n’est pas leur genre), émission de Canal+, jeudi 9 novembre, le thème était : “Tous gaullistes”. Sans sourciller, Yves Calvi laissa se développer l’idée que Macron incarnerait le gaullisme.

Décidément, la c…ie n’a plus de limites, et notre ex-animateur de “C dans l’air” voit son vernis de journaliste de qualité se craqueler, pour laisser apparaître un homme inculte et peu inspiré. Pour parfaire la démonstration, Georges-Marc Benamou (producteur de cinéma et journaliste) va jusqu’à mettre dans le même panier les généraux putschistes d’Alger et Pierre de Villiers. Plus la ficelle est grosse, mieux ça marche….

De la même manière que si vous revêtez les habits d’un moine, vous ne le devenez pas, en se glissant dans les institutions de la Ve République, Macron ne se transforme pas en de Gaulle. Ne serait-ce que sur la question capitale de l’Europe, le fondateur de la Ve République n’aurait, sans aucun doute possible, jamais accepté la dissolution de la nation française dans cette techno-structure, ce “machin” qu’il combattait. Comparer Macron à de Gaulle revient donc à mettre sur un pied d’égalité, par exemple, Barack Obama et Nelson Mendela.

Le héros de la Seconde Guerre mondiale et le tombeur de l’apartheid ont l’épaisseur de personnes riches de leur histoire de résistant. Macron et Obama sont les scories d’un monde occidental décadent. Et puis, pour se moquer gentiment de ceux et celles qui osent tout, qui imagine Tante Yvonne en cougar, installée à la Boisserie ?

Ils osent tout, donc…

Ne tentent-ils pas de nous faire croire que d’aller se recueillir sur la tombe du Général est illégitime pour nos dirigeants politique de droite ? Mais si de Gaulle n’était pas de droite, peut-on alors se poser la question si le pape François est catholique ? Et ceux qui ont fait Mai 68, sont-ils de gauche ?

Notre inénarrable Anne Hidalgo, qui ne peut ignorer Le Coup d’État permanent, brûlot anti-de Gaulle, écrit par le plus féroce des opposants au Général, en l’occurrence François Mitterrand, qu’elle admire et pour qui elle a voté en 1981, a pourtant fait le pèlerinage à Colombey. Pour l’occasion, elle s’assoit quelque peu sur le dur combat de ses compatriotes de naissance pour retrouver la démocratie et insulte, au passage, les républicains espagnols qui goûtèrent peu la rencontre de Gaulle-Franco du 8 juin 1970. Mais Paris vaut bien une “prière” sur la tombe du Libérateur.

Ils osent tout, disais-je…

Et Laurent Wauquiez, présenté par les médias comme faisant partie de la droite dure qui flirterait avec l’extrême droite ? Cet homme sera-t-il capable de rassembler son camp, questionnent ces bien-pensants ? Se posent-ils la même question au sujet de Christophe Castaner, qui va être nommé, par le fait du “prince” de l’Élysée, à la tête de LREM ?

L’information, dans notre pays, sombre dans la propagande en faveur de l’hôte de l’Élysée. Le débat démocratique en fait les frais. Nos journalistes des médias visibles font tout pour plaire au prince, s’unissent dans la médiocrité, quitte à tordre la réalité pour nous faire prendre des vessie pour des lanternes.

Ils osent tout. Si j’ose dire…

À lire aussi

Quand la droite sacrifie l’intérêt supérieur de la nation sur l’autel électoral

Il est urgent de changer de logique électorale et d'arrêter de répéter les éléments de lan…