La théorie du Grand Remplacement, il y a ceux qui y croient, ceux qui la réfutent, et puis il y a les chiffres… Au début de l’automne, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié une étude sur les naissances selon la nationalité des parents. Les chiffres présentés sont éloquents.

Pas de texte, pas d’interprétation, juste des statistiques. Ces données révèlent qu’entre 1998 et 2022, le nombre d’enfants nés sur le sol français de deux parents français a considérablement baissé. Il est passé de 655.856 sur 767.906 naissances (85,4 %) à 537.595 pour 725.997 nouveau-nés enregistrés (74 %). Dans le même temps, les enfants issus de couples composés d’un parent français et d’un parent étranger ont vu leur nombre croître, de 61.295 (8 %) en 1998 à 104.582 (14,4 %) en 2022. Même chose pour les naissances d’enfants dont les deux parents sont étrangers, passées de 50.755 (6,6 %) à 83.820 (11,5 %).

La théorie d’aujourd’hui…

L’étude distingue également deux catégories de parents étrangers, ceux de l’Europe des 27 et les autres, et constate que les enfants issus d’unions extra-européennes sont les plus représentés mais aussi que leur part dans la population ne cesse d’augmenter. En 1998, le nombre d’enfants nés dans des familles de parents de nationalités étrangères, hors Europe des 27, était de 43.263 (5,6 %), contre 68.300 (9,4 %) en 2022.

Qu’on le veuille ou non, plus le temps passe et plus il y a, en France, d’enfants nés de parents n’étant ni français, ni européens. À l’instant t, au vue des proportions, difficile de parler de Grand Remplacement, mais qu’en sera-t-il demain ? C’est la question que s’est posée Marc Vanguard, analyste et spécialiste des statistiques. Pour tenter d’y répondre, il a extrapolé les données de l’INSEE À l’aide d’un « simple calcul mathématique », il a prolongé la tendance des dernières années dans le futur et a obtenu une perspective démographique.

…est-elle la réalité de demain ?

Cette méthode, détaillée sur son compte X, le conduit à la conclusion suivante : « Le % de naissances d'ascendance extra-européenne pourrait potentiellement doubler dans les vingt prochaines années et franchir, ainsi, la barre des 50 % avant 2050. » L’analyste précise : « Ce n'est qu'une estimation qui relève plus de l'algèbre que des sciences démographiques » et « il n'est pas du tout certain que les tendances actuelles se maintiennent (fécondité des autochtones et immigrés, solde migratoire, etc.) » ! Selon lui, « le rythme de cette transformation démographique dépendra considérablement du solde migratoire des années à venir ».

« Une accélération de l'évolution actuelle » pourrait permettre à la France d’atteindre ce cap des 50 % dès 2037, tandis qu’un ralentissement le reporterait à 2052, mais dans tous les cas, pour Marc Vanguard, « la transformation démographique de la population française est bien une réalité ». Les chiffres de l'INSEE sont formels. Ils montrent que le Grand Remplacement est un peu plus qu’une théorie décrite par Renaud Camus en 2010, une expression employée par l’ultra-droite ou une idée soutenue par les complotistes. Ils laissent entendre que le Grand Remplacement pourrait devenir une réalité.

8365 vues

01 décembre 2023 à 18:02

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. La transformation démographique de la population française est bien une réalité, tout comme le réchauffement climatique, la désindustrialisation de notre pays, la perte progressive de nos racines chrétiennes dont on parle bcp mais que l’on nourrit trop peu… Dénigrer la réalité et nier ses potentiels dangers serait suicidaire. Y réfléchir et tenter honnêtement d’y remédier, avec TOUTES les bonnes volontés, sans naïveté, devient urgent.

  2. Nos dirigeants tournent les yeux ailleurs. Ils surfent sur leur vague personnelle. Leurs électeurs sont de la menu monnaie. La France est dépassée. On nous impose l’Europe !!

  3. Avec ce qui vient de se passer à Crépol, nous voilà plus que prévenus et Collomb avait aussi alerté Macron en démissionnant en 2018. Mais Macron s’en fout ! Pour qui roule-t-il ? L’Allemagne revancharde à qui il cède tout? Il donne l’impression de vouloir la désintégration de notre pays.

Les commentaires sont fermés.