Les web TV explosent dans le paysage médiatique français. Gilles-William Goldnadel vient de créer la sienne.

Au micro de Boulevard Voltaire, il explique l’intérêt de l’existence de ce média.

Les web TV explosent dans le paysage politique français, après PolonyTV, OnfrayTV, il y a maintenant GoldnadelTV. Pourquoi passez-vous désormais par ce canal ? S’agit-il d’une ode à votre nom ?

Je ne dis pas que je suis allergique à toute satisfaction narcissique. Je ne suis pas meilleur ou pas bien pire qu’un autre. Téléparis et Stéphane Simon trustent en France les web TV. C’est lui qui développe ce système de communication. Ça s’est fait comme ça.

Quelle est la sociologie de votre auditoire ?

J’ai un public. Il regroupe des gens qui souhaitent être informés, même s’ils ne sont pas à 100 % d’accord avec tout ce que raconte William Godnadel. En général, ce sont des gens qui sont pour la liberté d’expression, ouverts à ce que les autres disent sans vouloir empêcher le libre débat, allergiques au politiquement correct, très attachés aux libertés et au pluralisme de l’information, assez allergiques à l’idéologie islamo-gauchiste, partisans de la notion de souveraineté de l’État nation, et notamment des frontières. Ils pensent que les murs sont nécessaires ; ils n’aiment pas les murs qui empêchent de sortir, mais ils aiment les murs qui empêchent d’entrer soit dans leur maison, soit dans leur pays. Ils sont aussi assurément, comme William Goldnadel, très attachés à la France et à .
Je le dis parce que vous me demandez de dessiner un peu le portrait-robot de l’auditoire de Goldnadel. Il me semble que les internationalistes ne peuvent pas me voir en peinture. Les anti-israéliens pathologiques ne m’apprécient guère non plus.
À partir de là, je développe des analyses qui sont celles que je développe habituellement dans Le Figaro, dans Valeurs Actuelles ou que j’ai le plaisir de vous confier. Ce n’est pas toujours le même angle. Par exemple, sur la question d’Israël, je ne pense pas avoir tout à fait la même approche que tous les pro-israéliens. Je pense que l’anti-israélisme pathologique est plutôt d’origine anti-occidentaliste plutôt qu’antisémite, alors même que les deux font assez bien la paire. Je n’ai pas non plus la religion des territoires en ce qui me concerne. Je ne suis pas religieux. Sur le plan tribal, je m’entends infiniment mieux avec un non-juif de droite, qu’avec un juif de gauche. Ma tribalité est très limitée.

Quel est l’intérêt pour vous de cette webTV et est-ce que vous pensez que c’est un canal d’avenir ?

Je crois au combat culturel. Je ne crois qu’au combat culturel. Je suis très déçu par l’opposition de droite politique qui n’a toujours pas compris que c’était la mère de toutes les batailles. J’ai d’ailleurs toujours préconisé l’union de toutes les droites représentées à l’Assemblée nationale autour de la question médiatique, autour du scandale de la radiotélévision d’État confisquée par l’idéologie de gauche et autour aussi de la supranationalité des justices européennes, avec un droit européen qui s’impose de manière invraisemblable sur le droit français.
C’est le combat culturel. Ne pensez pas que les conclusions qui devraient s’imposer le jour d’après vont s’imposer. Si le débat culturel du jour d’après était honnête, on devrait immédiatement célébrer les frontières et créer demain matin 9 h une loi qui impose, en cas de nouvelle pandémie, la fermeture automatique des frontières françaises. Je vous fiche mon billet que le jour d’après ,le débat culturel sera dominé par l’idéologie dominante, et sans doute aussi par la rue, habituellement tenue par l’extrême gauche. Donc la seule manière de pouvoir tenir, et ça ne sera pas facile, c’est par le combat culturel. Alors, pour moi tout est bon : des articles dans la presse écrite, mes interventions à la télévision, ma webTV…
Les webTV ont du succès. Elles sont un outil pour contrer les chaînes mainstream et la télévision d’État. Et ça marche. Qu’on le veuille ou non, dans tous les débats aujourd’hui, grâce à internet, qui n’a certes pas que des qualités, ils n’arrivent plus à étouffer les faits. C’est formidable. GoldanelTV est un outil supplémentaire pour étendre la lutte.

14 mai 2020

À lire aussi

Gilles-William Goldnadel, après les propos d’Éric Zemmour : « Dupond-Moretti se permet d’intervenir, on est dans une hystérie collective ! »

Le parquet de Paris a ouvert, jeudi 1er octobre, une enquête pour « provocation à la haine…