Fonds Marianne : Marlène Schiappa accablée par le Sénat

Ce jeudi 6 juillet, au terme de plusieurs semaines d’audition, les sénateurs ont rendu leurs conclusions sur le dossier du désormais célèbre fonds Marianne mis en place au printemps 2021 par Marlène Schiappa pour lutter contre le séparatisme. Les parlementaires dénoncent notamment « le manque de rigueur, l’opacité et la désinvolture [qui] ont conduit au fiasco ». Lors de la conférence de presse, Jean-François Husson (LR), rapporteur de cette commission d’enquête, a dénoncé publiquement « la dérive de ce que nous appelons un coup politique ». Doté de 2,5 millions, ce fonds « a été conçu comme une grande opération de communication », s’insurgent les parlementaires.

Les sénateurs épinglent particulièrement la responsabilité de Marlène Schiappa, à l’initiative de ce fonds. « Nous l'avons longuement auditionnée [...] je ne l'ai jamais vue proposer à notre commission d'enquête des éléments tangibles. Elle s'est largement défaussée sur le cabinet, elle a eu beaucoup de pertes de mémoire, il y a certaines prises de parole qui sont consternantes de mon point de vue, et affligeantes », dénonce Jean-François Husson.

Après l’inspection générale de l’administration, qui a d’ores et déjà rendu son premier rapport - le deuxième devrait être publié prochainement -, le Sénat est la deuxième instance à se pencher sur le dossier du fonds Marianne. Reste encore le volet judiciaire. Une enquête a été ouverte au début du mois de mai pour détournement de fonds public, détournement de fonds publics par négligence, abus de confiance et prise illégale d’intérêts.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois