Mercredi 23 mars, Valérie Pécresse s’est prêtée à l’exercice du « Face à Baba » sur le plateau de Cyril Hanouna. Après une présentation de son parcours et de sa vie personnelle, elle a affronté Marion Maréchal, cofondatrice de l’ISSEP et soutien d’Éric Zemmour sur le thème « Quelle droite pour quelle France ».

L’échange fut relativement paisible et respectueux, sans trop de hausse du ton. Les idées ont pu se confronter, mais sans que ce soit forcément à la gloire de Valérie Pécresse.

Première question de Marion Maréchal : « Est-ce que vous pouvez nous dire aujourd’hui que vous n’appellerez pas à voter pour Emmanuel Macron dans tous les cas de figure ? » Réponse : la question ne se pose pas, « parce que je vais le remplacer »… Bottage en touche.

C’est au tour de Valérie Pécresse de tenter de déstabiliser son adversaire en l’accusant, avec Éric Zemmour, de complicité avec Vladimir Poutine. Marion Maréchal rappelle que c’est Jacques Chirac, le modèle de Valérie Pécresse, qui a remis à Vladimir Poutine la Légion d’honneur, ce qui montre que le Poutine d’avant la guerre ne méritait sans doute pas d'être voué aux gémonies ; ce qu’a finalement concédé Valérie Pécresse.

Après avoir taxé, un peu facilement, Reconquête et le RN d'être d’extrême droite, la candidate LR a donné sa définition très personnelle de l'extrême droite : « On est d’extrême droite quand on considère qu’islam et islamisme, c’est la même chose. » Que n’avait-elle pas dit : elle pensait prendre son interlocutrice en défaut, mais c'est l’inverse qui se produisit. Marion Maréchal révéla avec talent ce qu’avait tenté de mettre au jour Éric Zemmour, deux semaines auparavant, sans y parvenir de façon convaincante : elle rappelle que Valérie Pécresse rendit visite plusieurs fois à des associations relevant de l’islam radical et proches des Frères musulmans comme l’Union des associations musulmanes du 93, qu’elle rencontra M’hammed Henniche, responsable de la mosquée de Pantin qui avait publié la vidéo mettant en cause Samuel Paty (il n'avait fait l'objet d'aucune poursuite judiciaire), avant de conclure : « Manifestement, c’est vous qui faites [la confusion entre islam et islamisme] et qui faites preuve de compromission à leur égard. »

Devant la tentative de réponse par un « n’importe quoi », Marion Maréchal sort des photos de Valérie Pécresse aux côtés de M’hammed Henniche et aux cotés de fillettes voilées dans une école coranique, ce qui laisse la candidate sans voix : « Non mais d’abord, d’abord… Évidemment, c’est… tout ça est… une manip’ comme une autre (sic). » Avant de s'essayer à une comparaison acrobatique entre la rencontre avec M’hammed Henniche et la diplomatie avec Vladimir Poutine : « Quand on est président de la République, on parle à tous les Français et on les rencontre tous. » Puis elle ajoute qu’« à l’époque, les présidents de la République et les ministres de l’Intérieur, tout le monde venait dans ces associations », ce qui n’est « pas une excuse » pour Marion Maréchal.

Valérie Pécresse a ensuite tenté une attaque contre l’« extrême droite », comme son soutien Charles Consigny face à Marine Le Pen dans la même émission, le 16 mars. Quand Marion Maréchal lui fait remarquer que le programme « immigration zéro » d’Éric Zemmour reprend les mesures des états généraux sur l’immigration de 1990 au moment de la convention RPR/UDF, la candidate LR répond qu’elle reprend « tout ce que disait [son] mouvement gaulliste, le RPR, dont [Marion Maréchal ne peut] pas vraiment [se] prétendre l’héritière parce que, quand on réhabilite Pétain… » Et toc, comme ça, en passant, même si ça n’a aucun rapport, quand bien même ça serait vrai. Puis elle poursuit : « Vous avancez masquée, Madame Maréchal. Un peu Le Pen, un peu Maréchal. Un peu d’extrême droite, et de temps en temps pas vraiment. »

Le soutien d’Éric Zemmour n’a même pas réagi, pour lui poser une dernière question : « Est-ce que ça vous pose un problème que, demain, l’islam soit majoritaire en France ? Est-ce que c’est un débat d’extrême droite, ça ? »

La réponse vaut le détour : « C’est votre théorie complotiste de la peur et de la haine qui vous permet d’exister et d’essayer de fédérer, mais qui n’existe pas. Vos théories complotistes ne se réaliseront pas. » Au moins, c’est clair. Marion Maréchal a, semble-t-il, mieux réussi à mettre en défaut la candidate LR qu’Éric Zemmour deux semaines auparavant sur LCI.

8376 vues

24 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

71 commentaires

  1. V Pécresse toujours dans l’invective et le mépris , candidate à la présidentielle ne fait vraiment pas le poids face à Marion Maréchal , dommage qu’elle ne soit pas candidate !

  2. Dame Pécresse ne s’améliore pas au contraire, elle est de plus en plus lamentable, tout sonne faux chez elle …. Elle devrait tirer sa révérence car elle n’est absolument pas qualifiée pour Gouverner un PAYS en pleine dérive. Marion MARECHAL supérieure en tous points, n’a pas eu de mal à lui river son clou tant cette Pécresse est NULLE, ce qui signifie bien qu’elle sera incapable de Gouverner la France mais pour asséner le coup de grâce, c’est certain !

  3. une chose les réunira plus tard, toutes les deux porteront le voile . L’une aura essayé de l’éviter pas l’autre.

  4. Marion a été brillantissime et a gagné aux points et par K.O.
    Elle est jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées…
    Bravo, Yann, votre fille est extraordinaire !

  5. La tactique de Pécresse est la même que celle d’Hidalgo ,ne jamais laisser la parole à la personne qui se trouve face à elles.
    Pour Pécresse et Hidalgo il nous suffit d’étudier leurs résultats respectifs ,l’une dans l’Ille de France et l’autre à Paris,dans les deux cas l’insécurité s’accroit d’année en année,se loger devient impossible,les transports en communs sont d’une saleté repoussante,comme les rues de la capitale.

    1. Exact. Ne jamais laisser la parole et interrompre constamment est la technique des faibles sans arguments solides.

  6. Pécresse n’a toujours pas compris que rendu au bord du gouffre, il faut faire un pas en arrière. Pauvre perdue! Allez valoche, plus que seize jours et ce sera enfin :  » LA QUILLE! »

  7. Je pense que si Zemmour n’avait pas été continuellement interrompu par Pécresse avec la complicité des deux guignols , elle aurait été déconstruite , il n’a jamais pu développer et quand il pouvait , on lui disait qu’il n’avait plus la parole , Marion a bien remise d’équerre cette minable .

    1. Exact. Zemmour n’a jamais pu terminer une seule phrase ni développer, constamment interrompu par la harpie Pécresse qui était déchaînée et agressive. Marion lui a assenait le juste retour.

  8. Au Centre Droit de L R Pécresse, on ne sait que dire « complotiste », « extrême Droite », quand on ne sait plus quoi avancer comme argument. Reconquête de Zemmour au meeting de Villepinte a dit qu’au même lieu le RPR avait eu comme Programme ce qu’il propose dans son programme 60 ans après…Donc Zemmour doit relever à chaque opposition en rappelant ces faits…Reconquête est La Droite. MLP, elle a tangué depuis des années…

  9. Bravo et courage Marion .vous au moins n’êtes pas une girouette qui bouge même sans vent .

  10. Marion l’a bien remis à sa place on a vu les contradiction de la Pécresse et je voudrais le même face face avec Macron avant le premier tour et là aussi on verrait que Macron est un incapable .

  11. V.Pécresse permet de constater la médiocrité dans laquelle est tombé le personnel politique de tous bords depuis des lustres. Médiocrité qui comprend la lâcheté devant les problèmes graves qui s’accumulent sans jamais être réglés. Marion Maréchal et, sans doute, d’autres jeunes personnels politiques relèveront-ils le gant et surtout, les Français sauront-ils les choisir en virant, enfin toute la médiocrité qui nous condamne désormais à disparaître en moins d’un demi-siècle ?

  12. Quand je pense que les chasseurs ont décidé de voter Pécresse. Encore une corporation qui ne pense qu’à leurs intérêts et non à la France. J’ai été chasseurs mais l’amour de mon pays passe avant la chasse . Je regrette messieurs mais vous porterez une lourde responsabilité si par malheur notre pays devait être encore plus maltraité. Et si un autre candidat devait passer autre que Mme Pécresse, à sa place la première mesure que je prendrais serait d’interdire la chasse.

  13. Cette candidate est affublée d’une prétention semblable à celle de Macron.
    Ces deux-là se moquent du monde, qu’ils en profitent car la cloche sonnera bientôt la fin de la récréation.

  14. J’ai regardé sur Tv liberté la synthèse de ce débat ( j’ai d’ailleurs découvert par la même occasion que Hanouna était incontournable de la politique française puisque il faut s’allonger sur le sofa dudit animateur endimanché pour la circonstance , pour paraître crédible face aux français ….sos. )
    Bref , Valérie traîtresse est réellement une erreur de casting , ne cherchez pas plus loin , on ne fait pas un cheval de course d’un âne bâté .

  15. Marion Maréchal , elle tient la route…elle a des valeurs de droite, des convictions, elle est intelligente et elle sait s’exprimer.

  16. Merci de ce résumé.
    C’est Marion qui gagnera en 2027.
    Mais on ne peut pas attendre 2027 pour sauver la France.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter