Accueil Editoriaux Éric Zemmour face Jean-Louis Touraine, l’ange du progrès

Éric Zemmour face Jean-Louis Touraine, l’ange du progrès

Au tour du professeur Touraine, hier, à CNews, d’être sur le ring, face à Zemmour. L’un, concentré, les bras légèrement écartés sur la table, malice dans les yeux, verts comme la mer. L’autre, les yeux bleus comme deux ciels, la voix mesurée, agréable : tout pour inspirer confiance en l’objectivité, la raison, le progrès, face à la croyance, au retard mental, à l’obscurantisme. Sauf que, malgré l’aura du pouvoir, on a senti le professeur dans l’embarras. C’est que son interlocuteur en sait beaucoup. Qu’il sait répondre. Qu’il n’a pas peur. Et qu’il appelle un chat un chat.

D’emblée, Zemmour dégaine son 49.3 en accusant son adversaire d’être à la solde du lobby LGBT et de l’argent. Quelque chose vacille dans les yeux bleus de l’Ange du Progrès. La réponse vient, embarrassée : « Vos propos sont totalement erronés. » Tout en affirmant un respect ostentatoire face à ceux (merci pour eux) qui continuent à faire papa maman à deux, avec enfants maison, le professeur Touraine, abonné au magazine des consommateurs Que choisir, plaide pour « faire famille autrement ».

Assez de votre langage daté, dit, en substance, Zemmour : faire famille, faire carrefour, faire France. La PMA sans père, ce n’est pas le progrès mais le retour à l’âge des cavernes quand les femmes croyaient que le soleil les engrossait. Et même, je vais vous dire : la procréation sans sexe, c’est un retour au puritanisme.

Alors, le professeur, têtu, de recourir à son péché mignon – le religieux -, en ressortant l’histoire d’Abraham, d’Isaac et d’Ismaël sans voir qu’il n’y a aucun rapport entre une PMA anonyme et la procréation du « patriarche », père biologique, pas du tout anonyme, de ses deux enfants reconnus. Puis le professeur de ressortir les fameuses « études » des enfants sans père, aussi heureux et équilibrés, si ce n’est plus, que les enfants avec père : « Qu’est-ce que c’est bien d’avoir deux mamans ! » s’écrient les enfants scolarisés qui vont voir leurs camarades chez un couple lesbien. Et le professeur de savourer in petto cette histoire prise sur le vif. Enfin, à l’objection du prix du sperme qui manque déjà à la pompe, le professeur Touraine a, là encore, une réponse argumentée : « C’est absolument faux ! C’est gratuit ! » Eh bien, voyons ! Serait-ce que, comme en Allemagne, les médecins se chargent de faire le Soldat inconnu ?

Puis on a droit à l’altruisme éthique de la GPA. Enfin – ça fait partie du package bioéthique -, on termine par l’euthanasie. Ou plutôt « le droit de mourir dans la dignité ». L’association ADMD n’est pas loin.

Et voilà l’Ange du Progrès K.O. Ne crions pas néanmoins victoire. Maître Touraine est détenteur du pouvoir. Ce qui est inquiétant, c’est des Français non concernés dans une affaire si grave de procréation et de filiation. Ce qui est rassurant, en revanche, c’est qu’en ce moment, la parole se libère sur tous les sujets : argent, lobbys, ONG, CEDH. Or, c’est de cela seul qu’il s’agit « en procréatique » : d’argent. En attendant, savourons encore ce grand moment d’attentat à la pudeur à CNews. Grâce à Zemmour-la-Terreur, hier, le roi était nu.

 

 

À lire aussi

La messe est revenue ! Le vade-mecum du parfait catholique

Bonne nouvelle ! Selon les autorités compétentes, les offrandes de la quête ne sont pas co…