Reportage exclusif aux Sables-d'Olonne où, samedi, se sont retrouvés Éric Zemmour, Philippe de Villiers et Patrick Buisson, les acteurs et les théoriciens de la droite hors les murs venus défendre une statue de saint Michel menacée. Chaleureusement accueilli par Yannick Moreau dans sa mairie, Éric Zemmour a ensuite participé à une réunion publique et rejoint ses amis. Ils livrent leurs analyses fortes sur la situation de la et de la à trois mois du premier tour et expliquent pourquoi Éric Zemmour est l'homme de la situation. À regarder absolument.

8617 vues

10 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

39 commentaires

  1. Oui très bien analysé, l’élection présidentielle c’est la rencontre d’un homme et d’un peuple. L’Histoire des élections nous enseigne que ce n’est pas la candidature unique qui gagne au 2ème tour. Macron est à 25 % après un quinquennat de Cadeaux par centaines de milliards hors covid, hors budget, sans rentabilité pour la France, avec priorité de sauver de la mort du covid, de s’occuper du Sanitaire ! Il devrait avoir bien plus que 25 %. C’est pour cela qu’il ne devrait pas être ré élu

  2. J’ai aimé ce qu’a dit P.Buisson concernant la tradition : ce n’est pas le passé, c’est ce qui vit en nous, notre histoire, notre mémoire, ce qui fait partie de notre culture, le sentiment d’appartenance à une communauté, une famille, un village. C’est aussi faire le diagnostic de ce qui a fonctionné et ce qui ne fonctionne pas, ici et maintenant. Bravo M.Buisson. Bravo M.de Villiers qui souligne « la trempe » d’EZ, comme on dit d’une épée en acier « trempé ». Courage Monsieur Zemmour !

  3. Les patriotes et souverainistes doivent se réunir et laisser leur petites différences de coté ; seul moyen de dégager Macron !

  4. A mon avis le Président de la République n’ait ni de droite ni de gauche, il a uniquement des ambitions personnelles, mais se n’est pas un chef d’ETAT. HOLLANDE n’était pas bon mais lui est pire.

  5. L’essentiel, c’est de renvoyer la clique macronarde, qui constitue un terrible danger pour notre pays, dont ils ne veulent plus prononcer le nom. Ils le remplacent par République, qui n’est qu’un système politique. La macronie, c’est la destruction de la France. Pour les arrêter, il faut l’union de tous les patriotes, qui se rejoignent sur l’essentiel, l’amour de la France. Le chemin est peut-être escarpé, mais il n’y a aucune autre stratégie. Le reste n’est que détails.

  6. Ils sont dans la vérité. Les Français ne pensent plus. Les Français ne réfléchissent plus. Les médias de gauche le font pour eux. La démocratie c’est le pouvoir du peuple pour le peuple par le peuple. Depuis combien d’années nous n’avons pas eu la parole ? Tous ceux qui sont au pouvoir sont des despotes.
    Élus au rabais en 2017 avec 61% d’abstentions blancs et nuls. Macron a obtenu 24% des voix du corps électoral (60% de 40% de votants).

  7. Nous libérer de macron c’est la meilleure chose qui puisse nous arriver .cet insupportable et néfaste fanfaron nous épuise et veut nous transformer en robot .

    1. Souvenez-vous : lors des dernières présidentielles, nous avons dit : ça ne peut pas être pire que Hollande, et pourtant ! il ne faudrait pas que ça recommence ! (ou continue)

    2. Il est bien parti pour y arriver, avec le matraquage journalier des médias. et le poison délétère de la culpabilité qu’il nous envoie à chaque fois qu’il ouvre la bouche.

  8. Les trois personnages sont dans le vrai et on ne peut qu’adhérer à leur discours et leur vision de la France, cependant il ne faudrait pas oublier que depuis des décennies Jean-Marie Le Pen n’a pas tremblé et a osé soulevé le problème de l’immigration et du grand remplacement, rendons à César ce qui est à César..

  9. Très justes analyses des trois hommes politiques.
    Buisson a raison quand il dit qu’il faut redonner à la france  » le sentiment de faire partie d’une communauté » ; voici ce qui nous manque depuis des années; redonner aux citoyens l’appétence du civisme, la fierté d’être Français.
    Au lieu d’accuser Zemmour d’être un facho en puissance, le jeune manifestant ferait mieux de l’écouter lorsqu’il dit que  » la démocratie c’est la décision populaire »; mais il préfère répéter les propos des ondes.

    1. Oh ! il semblait peu convaincu. Est-ce parce qu’il se sentait en minorité ?
      La manière dont il a montré timidement son panneau contre Zemmour, n’était pas très convainquant…

  10. Gagnera ? Sauf si la droite hors les murs présente 7 candidats + Pécron+ Macresse qui prennent aussi des voix aux droites et gauche patriotes. Formons nos bataillons pas ces bandes

  11. En attendant Macron distribue les milliards pour se gagner des électeurs.
    Milliards que les français qui travaillent devront payer. Nous savons pertinemment qui sont les familles qui en profitent le plus mais qui évitent le travail

    Pour EZ attention aux promesses, nous en somment gavées, limiter les promesses est souvent éviter les mensonges

    1. Voir mon propos plus haut les Français n’ont plus la parole parce qu’ils laissent les autres décider à leur place (la preuve 90% de vaccinés qui finiront par contaminer les 10% restant) mais tout le monde en voudra aux non vaccinés ça me rappelle 39/45, les soumis et les résistants pas des irresponsables.

  12. On appelle «  génocide » une éradication d’un peuple par décret. Lorsqu’une loi établie rend obligatoire l’élimination d’un peuple. C’est le cas de la Vendée à la révolution. Un peuple tout entier massacré qui se souvient malgré le silence et les mensonges. Un peuple , une région qui ne voulait pas mourir. Tout un symbole et Zemmour qui connaît l’Histoire en est imprégné.
    La France de nos aïeux toute petite dans un monde de brutes ne veut pas mourir .

  13. Encore quelques uns de cet acabit et la victoire ils l’auront au premier tour , le bonheur ….

  14. Bravo Buisson, on peut compter sur vous: » En avril 2012, la révélation fait polémique. A quelques semaines du première l’élection présidentielle, le Nouvel Observateur affirme que Jean-Luc Mélenchon, alors candidat du Front de gauche, a assisté, en 2007, à la cérémonie de remise de la Légion d’honneur à Patrick Buisson, alors conseiller du président, Nicolas Sarkozy. Le très droitier conseiller aurait lui-même invité le candidat du Front de gauche. » Opportuniste ou sans COUILL…..

    1. Macron n’est ni la gauche, ni la droite, Macron c’est la technocratie europeiste alliée à la finance.

  15. Macron est de gauche. Foncièrement de gauche. Quelle mesure de droite ce gouvernement a t-il pris depuis cinq ans? Comment un peuple peut-il être assez stupide pour considérer que ce jeune blanc-bec est le président des riches ? C’est le président de l’idéologie progressiste, européiste et anti nationale et, en même temps, du matraquage fiscal des productifs au profit des assistés. Si la gauche socialo-coco est moribonde, c’est bien parce que les sociaux démocrates ont tous rallié ce tartuffe.

    1. Erreur: sa force a été de promettre la finance à la finance (vente de biens, suppression ISF ) et le sociétal à la gauche.

  16. Une seule chose compte: après le premier tour, union sacrée pour éjecter Macron. La gauche étant dans les choux, c’est sans grand risque!

    1. Et s’il était éjecté dès le premier tour ce serait encore mieux! une gifle bien méritée. La réponse à ses propos abjects et anti-citoyens.

      1. Ah, mais ! D’après les « sondages », ce ne serait même pas la peine que les élections aient lieu : dans tous les cas de figure M. Macron serait largement vainqueur au 1er comme au 2ème tours. Je vois d’ici les Français « grenouilles » dire : « puisque c’est plié, pas la peine de se fatiguer à aller voter ! Il y a tant d’UV à récupérer sur les plages et tant de poissons à pêcher dans les cours d’eau » !

      1. Je dirais même mieux : ce sera très bien (j’aime plutôt les phrases construites en mode « positif »).

    2. attention cependant à un « front de gauche » uni, ils en parlent! tout va dépendre de ce que les citoyens vont voter…..avec la « campagne Covid » que Macron va lancer c’est pas gagné (il va s’auto-glorifier et combien vont tomber dans le panneau?) mais il faut garder espoir….Et que MLP se rallie aussi!!

Les commentaires sont fermés.