Fallait s’y attendre : c’est la faute au RN. Et plus largement à l’extrême droite dans laquelle on fourguera bien entendu Reconquête. Descente, samedi, de militants d’ultra-droite dans le quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère d’où seraient originaires certains suspects impliqués dans la razzia meurtrière de Crépol : et le Rassemblement national serait responsable !

Le RN responsable des troubles à l'ordre public

C'est ce qu'a déclaré, ce dimanche, le député macroniste Sacha Houlié, invité sur le plateau de France Info. Mais le président de la prestigieuse commission des lois est précis : il s’agit d’une « responsabilité politique », pas pénale, bien évidemment ! Un peu facile et, pour tout dire, assez « minable ». Minable, pour reprendre les propres mots de Houlié qui déclare, toujours sur France Info, qu’après la mort de Thomas, « nous avons le devoir de s’indigner mais pas le droit d’en faire une affaire politique à son seul profit », estimant que « c’est minable ». Comme si, justement, le politique n’avait pas le droit et même le devoir de prendre position sur une affaire qui relève plus du fait de société, pour ne pas dire de civilisation, que du simple fait divers. Du reste, que fait Houlié, en commentant cette descente de 80 individus dans ce quartier de Romans, si ce n’est faire de la politique pour tourner à son profit et à celui de son camp cet incident ? Sacha Houlié va plus loin, puisqu'il estime que « faire rentrer dans son capital politique le meurtre d’un jeune… ça participe au désordre qui est dans notre société ». Donc, le politique ne doit rien dire, si ce n’est pour exprimer sa compassion, son émotion. Pourtant, on est bien au cœur de l’action politique. Et, en l'occurrence, une action politique qui échoue depuis quarante ans.

Qui est responsable de la situation de notre pays ?

Ironie du sort, comme si ce drame respectait les canons de la tragédie grecque (unité de temps, de lieu et d’action), le jour même où se déroulait cette descente de l’ultra-droite dans un quartier à forte population d’origine immigrée, Gérard Collomb rendait son dernier soupir. Gérard Collomb, ancien maire de Lyon à une heure à peine de Romans, qui, faisant en quelque sorte du Zemmour, comme l'avait écrit à l'époque Gabrielle Cluzel, avait prédit en 2018, à son départ de Beauvau, ce qui commence peut-être à se produire de façon sporadique devant nos yeux. Des racailles qui débarquent dans un bal de village, armés de couteaux et font couler le sang, des militants d’ultra-droite qui fondent sur un « quartier », une semaine après, pour manifester leur colère et réclamer « la justice pour Thomas ». Plus côte à côte mais face à face. Qui est responsable de cette situation ? Le Rassemblement national ou Reconquête, alors qu’ils n’ont jamais été au pouvoir ? Responsable, le FN, devenu RN, de dénoncer, depuis cinquante ans maintenant, les conséquences inéluctables d’une immigration débridée sur l’équilibre de notre société ? Responsable, Éric Zemmour qui fait de même dans ses chroniques et ses livres depuis plus de vingt ans, et aujourd'hui dans son engagement politique ?

Sacha Houlié n’a peut-être que 35 ans, mais cet ancien socialiste a hérité en pleine propriété tous les codes, les éléments de langage, les réflexes du Parti socialiste dont la part de « responsabilité politique » est immense dans le désastre sociétal où est aujourd’hui plongée la France. Plus qu’une responsabilité, d'ailleurs, une culpabilité… devant l’Histoire, s’entend.

11341 vues

26 novembre 2023 à 20:46

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

89 commentaires

  1. Ultra droite, évidemment, c’est plus facile de baver dessus que sur l’extrême gauche et avec quelle rapidité la justice n’a pas tardé à condamné six manifestants La justice bizarre, n’est pas aussi expéditive pour les blacks blocs et autres casseurs ultra gauche

Les commentaires sont fermés.