a été proposé, ce mercredi 9 août, pour le prix Nobel de la paix 2021 en raison de ses efforts pour mettre un terme à divers conflits internationaux, et en particulier au Proche-Orient.

Un accord de paix historique

Christian Tybring-Gjedde, président de la délégation norvégienne à l’Assemblée parlementaire de l’ et membre du Parlement norvégien (Parti du progrès, le FrP), a proposé la candidature du président des États-Unis, en raison de ses efforts pour « résoudre les conflits prolongés dans le monde ». Parmi les réussites de Donald Trump, l’élu norvégien a cité « l’accord de paix historique » conclu entre et les Émirats arabes unis, en août dernier.
Avec un autre élu, il avait déjà proposé Donald Trump pour le Nobel en 2018 pour le rapprochement avec la Corée du Nord.

Donald Trump a accueilli, mercredi 9 septembre, « avec enthousiasme » cette initiative. « Merci ! », a-t-il tweeté.

Jared Kushner, son gendre et conseiller, s’est félicité de cette sélection lors d’une conférence de presse, relate Le Figaro : « Le président Trump a été très très honoré d’être proposé ce matin pour le prix Nobel de la paix », a-t-il déclaré.

Pour pouvoir être nommé, un candidat doit remplir trois critères. Des critères remplis par Donald Trump, estime Christian Tybring : « Le premier est la fraternité entre les nations et il l’a fait par le biais de négociations », la « réduction des armées permanentes » et la « promotion des congrès de paix ».

Les propositions doivent être envoyées avant le 31 janvier par une personne habilitée à le faire, comme c’est le cas de Christian Tybring-Gjedde en tant que député, puis sont étudiées avant d’être sélectionnées.

À lire aussi

Vives tensions entre migrants et pêcheurs à Ouistreham (Calvados)

Blessée, la poissonnière a dû être hospitalisée. D’après un témoignage, les gendarmes sont…