C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de notre ami Christian de Moliner. Boulevard Voltaire perd un de ses plus fidèles contributeurs.

Né le 2 décembre 1956 à Dijon, Christian de Moliner était professeur agrégé de mathématiques, écrivain prolixe et auteur régulier dans ces colonnes depuis 2015 (près de 600 articles, le dernier datait du 24 juillet).

C’est à l’occasion de la publication d’une de ses œuvres, La Croisade du mal-pensant, au mois d’avril dernier, que Boulevard Voltaire l’avait interrogé. L’histoire d’une longue descente aux enfers, celle d’un professeur d’ accusé de « privilège blanc », lâché par ses pairs pour s’être opposé à la cancel culture. Un roman ultra-réaliste rattrapé par l’actualité des universités françaises.

Quelques jours avant sa disparition, il publiait un ultime roman : 4 heures et 52 minutes, le temps nécessaire pour une opération désespérée tentée par un groupe de jeunes prêts à tout pour sauver leur France dans un pays ravagé par une économique et rongé par son islamique. Un thriller d’anticipation un cran seulement au-dessus d’une réalité quotidienne de ce que vivent beaucoup de nos contemporains.

Il avait également écrit une série de romans policiers narrant les aventures d’un chat enquêteur Jasmine Catou. À travers ses récits de science-fiction, thrillers ou romans classiques, Christian de Moliner était, à sa manière, un lanceur d’alerte et un éveilleur des consciences.

La rédaction de Boulevard Voltaire adresse à sa famille ses sincères condoléances.

Qu’il repose en paix.

10 septembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
45 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires