Le avait pourtant eu, cette fois, une bonne idée. Une idée dont beaucoup d'entre nous auraient besoin. Jugez plutôt : le ministère de l'Éducation nationale a mis en place une formation à destination des enseignants, d'un volume horaire relativement raisonnable, au titre prometteur. Ce module s'appelle « Valeurs de la République et laïcité ». Je dis que nous en aurions besoin parce que, pour ma part, j'aurais bien du mal à vous dire ce que sont les valeurs de la république. Si vous avez une idée, merci de la signaler dans les commentaires. J'ai l'impression que cette définition est un peu fluctuante. Quant à la laïcité, depuis 1905, on avait l'impression qu'elle était principalement tournée contre le catholicisme. Mais on n'en sait pas plus.

Alors voilà : les profs de et de Navarre doivent désormais se soumettre à cette quinzaine d'heures de formation... mais certains se plaignent du contenu. Ainsi, Actu Île-de-France se fait l'écho, ce 6 juillet, de l'exaspération de professeurs des Yvelines. La raison en est simple : selon ces enseignants, la seule religion visée est l'islam. Il y aurait une instrumentalisation de la laïcité pour ne s'attaquer qu'à la religion musulmane. Et de citer des éléments de preuve : ont été mentionnés par les formateurs, parmi les signes religieux, la main de Fatima, l'abaya ou la djellaba. Apparemment, pas un mot sur les tefillins, les rosaires, les robes de moine, les crânes rasés des moines de Shaolin. On se pince en effet pour y croire.

Les attentats commis par des bouddhistes, les horaires séparés dans les piscines pour les juifs, les protestants qui demandent des menus adaptés... on ne compte pourtant plus les lignes de fracture provoquées par les religions en France. On comprend que les syndicalistes de l'Éducation nationale trouvent scandaleuse cette fixation sur l'islam. Et que dire de ce mélange, de cet odieux amalgame entre vêtements nord-africains et religion musulmane ? Levée de boucliers, là aussi : quoi ? Comment ? L'abaya, destinée à couvrir les cheveux et les formes comme le prescrit l'islam, serait un vêtement musulman ? On rêve.

Un professeur livre la clé qui lui permet au quotidien, sans stigmatiser l' en particulier, de donner ses cours : « On sait qu'il y a des sujets sensibles, donc on s'autocensure. Mais on ne subit aucune pression et on est dans le dialogue. » Comment être dans le dialogue quand on s'autocensure ? L'enseignant ne le dit pas. Comment considérer qu'on ne subit aucune pression quand on s'interdit, par avance, d'évoquer les sujets sensibles ? Il ne s'agit probablement pas d'un témoignage de professeur de lettres.

Les professeurs sont donc, apprenez-le, scandalisés qu'on leur apprenne ce qu'ils savent déjà : que c'est l' conquérant dans les murs des écoles qui pose problème dans une république laïque à bout de souffle. Pour de tels habitués de l'autocensure, nommer les choses est déjà presque une insulte. Considérer que le et de la djellaba pose problème, c'est du racisme - comme si l'islam était une race. Seul bon point, dans ce déferlement de stupidité, relayé par la presse francilienne : aucun de ces professeurs soumis, déjà convaincus que le vivre ensemble passe par l'aveuglement, ne subira le sort funeste de Samuel Paty.

3987 vues

6 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

27 commentaires

  1. La France capitule encore une fois ! c’est une habitude,un rite …crime contre l’humanité oblige …

  2. Parce qu’il y a d’autres religions qui essaient par tous les moyens de nous faire renoncer à la laicité?

  3. Vous oubliez de dire qu’il existe maintenant des cours d’arabe pour les plus jeunes…
    Apprendre le Français, c’est aussi apprendre sa Culture… ou ce qu’il en reste…
    L’arabe devrait prendre aussi le même chemin, surtout par des « profs » issus de l’Algérie.
    Le Ver dans le fruit national deviendra un Python !

  4. Donc celle ou celui qui à l’école ne respecte pas les « Valeurs de la République et laïcité », dés le moindre outrage verbal, vestimentaire, coup, devra écrire 100 fois : « je lis et respecte les Valeurs de la République Laïque », à faire à la maison ou surveillé par prof hors heures de cours et raccompagné à la maison si mineur. Si pas fait, direction école pensionnat fermé pendant le reste de l’année scolaire.

  5. Je n’ ai jamais autant apprécié d’ être retraitée de L’ E N !
    Du moins ,je peux garder de bons souvenirs de l’ époque où enseigner était plus un sacerdoce qu’ un engagement politique et où j’ avais le privilège de faire un métier très valorisant (pas du point de vue financier)et d’ apprendre quelque chose à des jeunes qui sont le fondement de notre futur,ne l’ oublions pas!

  6. Cela fait belle lurette que les profs ont baissé le pantalon (non seulement ils n’ont pas soutenu S. Paty mais ils l’ont enfoncé). Leur lâcheté, qu’ils essaient de dissimuler (difficilement) par des discours lénifiants et bien pensants car bien évidemment en bons gauchistes ils ne peuvent pas déroger à leur ligne directrice, les condamne à subir ce qu’ils ont favorisé. Heureusement c’est ma dernière année car je ne veux pas cautionner un système que j’abhorre… même dans le privé où je suis…

  7. Ignorer l’évidence, dit un des commentaires avec juste raison. Plus largement : ignorer le réel. Déjà J.J. Rousseau, maître à penser des autoproclamés « progressistes », considérait que le réel ne compte pas. Seules les idées, donc l’abstraction opposée au concret, comptent. Nous y sommes.

  8. En 1906, mon grand-père, polytechnicien et brillant officier d’Artillerie, a trouvé sur son livret militaire l’appréciation: « Va à la Messe ». Il a démissionné de l’armée pour faire carrière dans l’industrie automobile. Mais en 1914, on a été bien content de récupérer ce virtuose du 75 pour mener au combat des soldats Juifs, Protestants, Musulmans et même … Catholiques !!

  9. Ces enseignants n’ont pas dû lire le Koran, truffés de messages de haine et meurtres vis à vis de tous les incroyants, les homos, les athées, la liberté des femmes. Ni les hadiths qui sont le modèle à suivre, à savoir la vie de Mahomet qui aujourd’hui serait condamné, pour crime contre l’humanité, envahisseur colonisateur génocidaire, assassinat, pédophilie, polygamie, esclavagisme, misogynie et j’en oublie certainement.

  10. Quand on sait que ce sont ces gens qui devraient enseigner les connaissances basiques nécessaire à la formation de nos enfants il y a de quoi s’inquiéter. Ne cherchons pas plus loin les raisons de la chute du niveau scolaire en France.

  11. Ignorer l’évidence c’est la politique dite de l’autruche. Y aurait il un hasard de stigmatiser qu’une religion qui fait beaucoup parler d’elle. Il y a moins d’un siècle que la religion en question ne posait pas de problèmes hors les adhérant de celle-ci pour la plus part on choisi notre pays dont sa culture ancestrale est très différent et incompatible avec la leur, Auraient ils eu une erreur de choix.

    1. il y a 1 siècle, le continent noir et moyen-orient ne s’étaient pas  » invités » en Europe.Voilà..

  12. pour répondre à votre question , les « valeurs de la république » sont des valeurs variables selon l’orateur , l’idée même étant que dans RF (république française ) c’est le mot république qui prime , nous ne sommes pas français mais républicains ,issu d’un pays né en 1789 (environ ) l’acte de décès de la France ,fut même si non officiel ,dans ces années là .et pour commenter votre excellent article , c’est comme jadis « une faute toute la classe est punie « 

  13. Les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité. L’exact opposé de l’islam.

    1. Moi, je ne connais pas « les valeurs de la République » mais plutôt les voleurs de la République.

  14. Ma carrière de prof s’est terminée après 35 ans de service par un burn out principalement à cause d’élèves musulmans. heureusement que je suis à la retraite anticipée car si on m’avait forcée à suivre ça, j’aurais explosé.

  15. C’est vrai que les agressions de Juifs, de bonnes soeurs et de moines de Shaolin sont signalées tous les jours et pas qu’en France, sans oublier leurs insistance à se baigner en tenue religieuse dans nos piscines.

  16. Ce n’est pas le cas, mais même si la seule religion visée était l’islam, quoi de plus normal, elle est aussi la seule qui prône la disparition de toutes les autres et de tout ce qui n’est pas musulman, la seule aussi qui contient en son sein une violence que malheureusement de nombreux français ont payé de leur vie et nous ne sommes pas au bout de nos peines.

  17. « Ils avaient des yeux et ils ne voyaient pas, ils avaient des oreilles et ils n’entendaient pas »

  18. Il ne faut pas s’étonner si les écoles privées, débordées par les demandes d’inscription, refusent des élèves car elles sont complètes en permanence. Les parents qui ont le soucis d’élever correctement leurs enfants évitent les écoles publiques justes bonnes à former des crétins.

    1. Et ces écoles privés regorges de petit musulmans intégrés… et ce depuis très longtemps…

    2. exact! Il n’y a qu’à voir où sont scolarisés les enfants de nos ministres et autres députés,…Ne serait-ce que les enfants du nouveau ministre de l’éducation –

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter