C’est l’histoire d’un soir de Noël plutôt mouvementé pour John McCLane. Ce policier arrive de New York pour rejoindre sa femme dont il est séparé. Elle vit à Los Angeles depuis plusieurs mois pour raisons professionnelles. À l'approche de Noël, le policier joué par Bruce Willis arrive à l’aéroport avec un énorme ours en peluche. Mais le ton tourne vite à l'amertume lorsque, dès son arrivée au siège de l’entreprise qui emploie son épouse, notre héros constate à quel point son couple est en crise. Le scénario sera mouvementé. Le building est attaqué et Madame McCLane, comme l’ensemble des ses collègues, est prise en otage. Terroristes ? Mafieux ? Truands ? Le film laisse planer le suspense. Notre policier sera le héros du jour : il va non seulement déjouer les plans des assaillants et sauver les otages, mais surtout reconquérir le cœur de sa femme.

Que reste-t-il de ce film, référence en matière de film d’action et point de départ de la légendaire série de films Die Hard ? Une tension et un suspense accentués par des combats spectaculaires et des scènes d’action impressionnantes. Un humour décapant avec les répliques sarcastiques de John McCLane et un face-à-face mémorable entre Bruce Willis et Alan Rickman. Il y a aussi et surtout l’émouvante réconciliation d’un couple en crise. Et l'évolution d'un sympathique policier qui, alors qu’il était hanté par les remords à la suite d’un accident mortel, va se réconcilier avec lui-même en sauvant les vies de notre couple de héros. Si ce « Die Hard » est un jour dur pour notre héros (qui, dans le deuxième opus de la série, se plaindra de ne pouvoir passer un tranquille comme tout le monde), c'est pour nous, plutôt, un Noël... explosif.

https://www.youtube.com/watch?v=rf79c9Da83I

29 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.