De Tondelier à Rousseau et Mélenchon, 50 nuances d’absolution de Médine

Médine

Dans la chronique du naufrage annoncé de la gauche française, cet été 2023 sera à marquer d'une pierre noire et d'un nom : Médine. On ne présente plus ce rappeur islamiste qui célèbre djihad et crucifixion des laïcards au Golgotha. Et c'est bien pour cela qu'il est devenu la coqueluche de toute la gauche, une gauche en panne d'idées et d'électeurs qui ne doit sa survie qu'au plébiscite des banlieues en sa faveur. Une gauche qui vous dira, dans le même mouvement de danse du ventre devant Médine, que l'islamo-gauchisme est un concept aussi dénué de réalité que celui de Grand Remplacement.

Mais voilà, notre idole des banlieues a récidivé : lui que ses supporters Verts présentaient en cheminement et qui voulaient justement l'entendre sur son évolution s'est fendu d'un tweet en forme de mauvais jeu de mots sur le nom de Rachel Khan, petite-fille de déportés. À une autre époque, il eût été immédiatement ostracisé. Mais pour Médine, on assiste à un festival de circonvolutions. On essaie de comprendre, on ergote, on s'adonne à de subtils distinguos sur les diverses formes d'antisémitisme et, bien sûr, celui de Médine vaut absolution. Et ces cinquante nuances de « médinisme » touchent autant les médias que les personnalités de gauche. On a pu relever, par exemple, cette semaine, des guillemets mis par France Info à l'adjectif « antisémite » pour les propos de Médine, avant que la radio ne rectifie et ne les enlève sous la pression des auditeurs. Mais c'est bien sûr à Marine Tondelier, la nouvelle dirigeante d'EELV, que revient la palme de ces infinies nuances d'absolution qui doivent faire bien rigoler Médine et ses admirateurs : pour elle, Médine fait partie de ceux qui « ne prennent pas conscience de la portée de leurs propos [...] peut-être par maladresse, par mimétisme, par manque de culture, de formation, par bêtise, par ignorance ». Et sur France Inter, ça passe crème !

Certains leaders EELV sont bien gênés aux entournures. Comme l’eurodéputée Karima Delli, qui a déclaré dans un tweet : « Je suis une écologiste et une femme de gauche, viscéralement attachée au respect des gens, à la liberté, l’égalité, la solidarité et la laïcité. Dès lors, je ne peux soutenir et encore moins cautionner l’invitation de Médine. On n’invite pas quelqu’un qui s’amuse à des jeux de mots malsains avec le nom d’une personne dont les grands-parents ont été déportés parce que juifs. C’est un tweet antisémite, sans guillemet. »

Mais en dehors de quelques réactions tranchées de ce type, EELV reste dans la nuance complaisante. Noël Mamère, l’ancien candidat à la présidentielle, déplore, lui, les conséquences de cette polémique : « C’est dommage de voir que l’on est en train de prêter le flanc à tous ceux qui nous haïssent et qui, depuis quelques jours, nous traitent d’islamo-gauchistes. » Mais l'antisémitisme de Médine et des banlieues ?

Et puis Sandrine Rousseau, la rivale malheureuse de Marine Tondelier, est à son tour intervenue dans un entretien à l'AFP, vendredi : pour elle, le débat serait plus sain si Médine reconnaissait le caractère antisémite de son tweet. Dès lors, il pourrait s'exprimer chez EELV !

Sur Twitter, loin de retomber, la polémique s'est enflammée de plus belle, tout ça par la grâce de l'inénarrable Sandrine Rousseau. Céline Pina, Lucas Jakubowicz ont, entre autres, vivement réagi à ce psychodrame... nauséabond.

Chez les voisins de LFI, qui accueilleront aussi Médine, même cirque, en moins drôle. Alexis Corbière, sur Europe 1 : « Je ne le qualifierai pas d’antisémite, ce n’est pas exact. » Et le jugement dernier est enfin tombé : « Médine n'est pas raciste, a tranché Jean-Luc Mélenchon. Pourquoi vouloir lui faire avouer des positions qui ne sont pas les siennes après l’avoir invité ? » Au moins, chez LFI, ni fausse gêne ni pudeur : Médine est un bloc, et Mélenchon prend tout Médine, faisant disparaître toute trace d'antisémitisme, jusqu'au mot lui-même ! Mélenchon, magicien du verbe ...

Nous parlions de « naufrage ». C'est le mot que vient d'employer, ce samedi matin, Rachel Khan dans sa réponse à Mélenchon.

On ne pourra pas dire que nous n'étions pas prévenus.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

29 commentaires

  1. Son nom, Médine en référence au coran de Médine (qui est le deuxième livre vert à avoir été écrit après celui de la Mecque qui lui est bienveillant) est malveillant brutal et meurtrier. À méditer !

  2. Il suffit de se remémorer l’histoire dramatique récente de l’Europe et de l’URSS pour constater que c’est toujours la gauche qui a apporté le malheur, la haine, les assassinats de millions d’innocents au nom de la bien pensence : le national socialisme, le communisme, … Mais cette histoire tragique ne semble pas avoir servi de leçon, ne semble pas faire réfléchir (mais ces gens là ont-il un cerveau ?) nos islamo gocho bobo … C’est inquiétant !

  3. Je reviens sur ce couple Tondelier / Médine. J’ai dit « exploiter intelligemment » et non pas comme ce journaliste de Cnews dont je tairai le nom, qui évoque Médine, personnage sulfureux, en insistant lourdement mais sans convaincre. Car la meilleure façon de convaincre c’est évoquer la triste réalité c’est-à-dire citer ses déclarations. Les fioritures ne sont que du bavardage sans intérêt.

  4. Cet adoubement de Médine par la gauche, un sucre d’orge pour la droite. Un outil tranchant offert sur un plateau. A la droite de l’exploiter habilement si elle en a les c…….. c’est à dire avec à propos et intelligence.

  5. Les heures les plus sombres de notre Histoire sont en marche et nous subissons jour après jour et la honte et le déshonneur . Contre toute désespérance , espérons ! Bon dimanche !

  6. je pense qu’il le paieront aux prochaines élections, les français s’en rappelleront ! ces islamo-gauchos sont prêts à tout , le retour de manivelle arrivera, et la Nupes sera morte !

  7. Les verts et autres gauchistes qui salissent l’Ecologie et la France ont besoin des voies de la banlieue pour les prochaines élections . Ils sont prêts à lécher le sang qui coule du sabre de Médine . Ainsi, sous la conduite du prêcheur de leur quartier, ils iront en rang par quatre mettre leur bulletin d’extrême gauche.

  8. Merci à LFI et aux NUPES en général. Ils confirment qu’ils disent n’importe quoi. Le buzz, rien que le buzz.

  9. Preuve s’il en faut du grand remplacement de banlieues rouges on passe aux vertes feu Georges Marchais doit se sentir un petit peu trahi.

  10. L’invitation de cette personne aux universités d’été de tout ce qui est d’extrême gauche, révolutionnaire, islamo-gauchiste, anarchique, antisémite et anti France, ne laisse plus aucun doute sur la stratégie adoptée par tous ces mouvements politiques, pour la prise de pouvoir grâce à l’aide des populations exportées. Respectant en cela l’adage « si le peuple ne vote pas bien change de peuple ».
    Le processus de grand remplacement est bien en route.

  11. Par cette connivence avec médine, la nupes admet son caractère islamo-gauchiste, voir carrément djihadiste.
    Ça allait sans dire, mais c’est beaucoup plus clair maintenant.
    On comprend soudain l’absence de compassion des institutions de gauche pour les femmes iraniennes qui meurent pour leur liberté.
    On comprend mieux aussi les éléments de langage du type « chance pour la France », « pas d’amalgame », « vous n’aurez pas ma haine » et autres suggestions à la Couet pour promouvoir la cécité volontaire.
    On comprend aussi le refus acharné des statistiques ethniques et des référendums sur l’immigration.
    Cette invitation (rémunérée) d’un djihadiste cumulé avec les affaires de corruption massive des députés de gauche à l’union européenne par des pays à minima musulmans, tout montre que le projet de la gôôôche, c’est le djihad, la mort et la soumission, tant que ça leur rapporte argent et pouvoir, c’est bon.

    • Tout à fait d’accord
      Ce rappeur soi-disant artiste, se sert de son statut pour diffuser des messages nauséabonds

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois