Coup d’État au Niger : une situation classique mais délicate pour la France

Capture d’écran (3069)

Les complotistes prompts à voir la main de la Russie dans les bouleversements africains en seront pour leurs frais : le coup d'État au Niger, fomenté par une poignée de putschistes, s'il tombe en effet « ça-alors-comme-par-hasard » en plein milieu du sommet russo-africain de Saint-Pétersbourg, n'a pas été dirigé, de près ou de loin, par la Russie. On sait que le général Tchiani, proche du pouvoir, a été victime, il y a quelques semaines, d'une attaque contre son domicile menée par les groupes armés terroristes. En l'absence de soutien réel du président Bazoum, il a réuni ses fidèles, dont plusieurs ont été formés en France, pour se rendre au palais présidentiel et mettre la pression sur le président nigérien. La situation, comme il arrive de temps à autre dans certains pays d'Afrique, a rapidement dégénéré mais n'a pas abouti, pour le moment, à une sortie de crise. Il est à souligner, d'un autre côté, que, pour l'instant, aucun début de guerre civile ne semble poindre à l'horizon.

On imagine que les images de manifestations antifrançaises vont pouvoir être exploitées par la Russie, d'autant que des drapeaux russes ont fait leur apparition dans le courant de la journée sur la place de la Concertation. Ce serait une habile utilisation, mais pas autre chose qu'une saisie d'occasion. Une autre « théorie complotiste », guère plus maligne que celle qui voit la main des Russes partout, prétend, sur plusieurs comptes africains en ligne, que les Français auraient commandité un « faux coup d'État » pour se débarrasser de Bazoum, trop indépendant à leurs yeux. Peut-on à la fois dire que la France n'est plus rien en Afrique et lui prêter des capacités dignes des grandes heures de Jacques Foccart ? Apparemment, les contradictions ne dérangent pas tout le monde.

Quel avenir pour la présence française ?

Alors, désormais, que va-t-il arriver à la présence française, puisque le dispositif militaire avait été redéployé au Niger en 2022 ? La France concentre les critiques, mais une dizaine de pays, dont les États-Unis, mènent dans ce pays les mêmes actions de formation et de partenariat. La posture d'Emmanuel Macron, qui a été appelé au secours par M. Bazoum mais n'a pas envoyé de troupes pour rétablir le régime, sera-t-elle saluée ? Déjà, Jean-Luc Mélenchon appelle à repenser la stratégie française en Afrique. On lui saurait gré de développer sa pensée, car la France, déjà chassée du Mali, du Burkina Faso et de Centrafrique, peine à réagir en temps réel.

Situation classique de coup d'État militaire, exploitée par les adversaires de la France (dont la Russie, mais aussi, dernièrement, la Turquie), la crise nigérienne ne promet que deux choses : l'éviction probable de la France et l'aggravation probable de la crise politique dans les pays de la bande sahélo-saharienne, avec des gouvernements qui, contre un djihadisme endémique, n'ont que l'argument de la haine de la France pour détourner leurs compatriotes des vrais enjeux.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 01/08/2023 à 21:51.
Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

54 commentaires

  1. On a sûrement réaffecté nos usines à trolls comme pour les élections en Centrafrique.
    Je me demande si ça paye bien.

    • Seulement une inversion de la colonisation ! ils viennent maintenant tous chez nous ! Simple inversion mais colonisateurs tout de même !

  2. La France n’a malheureusement pas un ministre des affaires étrangères à la hauteur du Russe Sergueï Lavrov , nous ,nous avons un pantin digne reflet du régime .

    • dites moi qui est le pantin, je ne le connais pas, et je suis sérieux. Les seuls que je connaisse sont l’affreux dupont- moreti le guignol darmanin, et borne la première ministre, ne me demandez pas le nom des autres .

  3. Facile de dire « ils nous détestent ». Peut-être fait-on tout pour ça? Ce pays est bourré d’uranium et ils sont pauvres comme Job. Où est-ce que ça coince, et a toujours coincé, avec la France « amie »?

  4. Quand la France est dirigée par des enfants de coeur et des guignols ne nous étonnons pas de cette situation.
    Les autres pays et il n’y en a plus beaucoup avec qui nous avons des décennies d’amitiés vont suivre bien travaillés par la Russie et la Chine ….Mais restons joyeux nous conservons sur notre sol les demeures luxueuses de ces dirigeant et une partie de leur population qui alimente nos banlieues.

    • Vous avez entièrement raison, mais vous oubliez que la France est dirigée par les allemands par europe interposée, j’irait même jusqu’aux usa ! Nous sommes volontairement suite à nos votes « des moutons de panurges » !

  5. La présence de l’armée française n’a de sens que si elle protège nos intérêts économiques. Sinon, rentrons chez nous avec en contrepartie le retour définitif des migrants illégaux, condamnés et double nationaux.

  6. La Françafrique, c’est déjà fini depuis belle lurette et nous sommes de moins en moins présents dans ce vaste continent et surtout rejetés par une population endoctrinée. La nature ayant horreur du vide , nous y sommes rapidement remplacé. Que peuvent tous nos ministres et ambassadeurs interchangeables, ignares sur les us et coutumes de l’Afrique. Il nous faudrait à la tête du ministère gérant nos relations avec les Etats Africains, un BERNARD LUGAN , ce grand spécialiste de l’Afrique. Mais non , on fait appel à des gens qui ne connaissent rien de l’histoire ancestrale et du mode de fonctionnement de ce continent ( comme d’ailleurs de notre histoire tout court )

  7. Dame Sardine et sa clique va être bien contente que nous perdions notre approvisionnement en uranium…
    Dame hidalgo va être très contente de récupérer nos soldats pour ses jeux olympiques !
    Et le prince régnant va être très content de pouvoir une fois de plus dénigrer la valeur de la France et ce satisfaire d’une marche de plus descendue dans le concert des nations où sa partition sonne de plus en plus faux…

  8. En fait, les Africains ne sont pas fous. Ils voient bien se qui se passe chez nous en terme d’ordre et de sécurité et , à mon avis, pas très sensible au principe de l’homme déconstruit, façon Sandrine Rousseau. Bref, les donneurs de leçon, version UE et Von des Machin, ils en ont soupé. Ils veulent du concret, du solide, de l’efficace. Et dans ce registre, Wagner sait faire. Ces gens ne sont pas empêtrés dans les grands principes. Le deal est simple On profite de vos richesses et en contre partie, on fait le ménage.

  9. Une nouvelle arrivée de « richesse culturelle » en perspective ! mais attention l’invasion migratoire n’existe pas !

  10. Tirons-nous du Niger, avant de voir arriver une vague de nouvelle immigration. Ils nous détestent, mais ils adorent chez nous la variété des aides et des allocs pour réfugiés.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois