Algériens et Kanaks, même combat ? Mais les Algériens sont eux-mêmes des colonisateurs !

La Kahina (reine des Berbères)
La Kahina (reine des Berbères)

À la faveur des événements en Palestine et en Nouvelle-Calédonie - on remarquera que, pour l’extrême gauche, les derniers ont complètement occulté les premiers, tant pis pour les enfants palestiniens - se dessine une rhétorique simpliste, pratique. On la plaque comme une grille de lecture idéologique imparable sur tous les conflits impliquant l'Occident au sens large : le monde est scindé entre colonisés qui ont forcément raison et colonisateurs qui ont forcément tort. Quoi qu'il arrive. Pour l'éternité. Le site caraibcreolenews.fr (qui se définit comme le « n° 1 pour l'info de Guadeloupe, de Martinique, des Caraïbes et des Nations Créoles ») en faisait une synthèse, le 16 mai, dans un article intitulé « Kalinagos, Guadeloupéens, Algériens, Indochinois, Malgaches, Camerounais, Kanaks… La colonie française : des massacres successifs perpétrés et restés impunis ». La conclusion en dit long sur l'amour des auteurs pour le drapeau tricolore : « Et on nous demande d’oublier et d’aimer cette France des massacres ? »

« J’ai bon dos, je suis la cause de tous les malheurs du monde, j’ai l’habitude, je suis Français », pourrait-on dire, en paraphrasant Frédéric Beigbeder. L’idée est, bien sûr, de créer un récit commun, facilement appropriable par tous, qui puisse, par agrégation des luttes réduite au plus petit dénominateur commun (la colonisation), entraîner la contagion, l’exemple des uns donnant du cœur à l’ouvrage aux autres pour se lancer. Sauf que la démonstration en carton s’effondre avec le simple exemple de l'Algérie, à la fois colonisée - par la France - et colonisateur - des Berbères.

La résistance berbère à l'islamo-barbarisation

Les Berbères, explique l'historien et africaniste Bernard Lugan, sont arrivés d’Orient en Afrique du Nord il y a… neuf mille ans. Bien, bien avant, donc, les Arabo-musulmans, qui les ont colonisés et convertis par la force au VIIe siècle. Les Berbères de l'Est (Tunisie et une partie de l'Algérie actuelles) étaient en grande partie chrétiens. Quant à ceux de l'Oranie et du Maroc, qui ne furent pas évangélisés, ils étaient animistes. La résistance berbère a pris le visage, dans l'imaginaire littéraire, de Al Khaina, ou Dihya. Cette reine des Aurès, dont Gisèle Halimi fit l’héroïne d’un roman, prit la tête de la résistance… avant que sa propre tête, justement, n'aille rouler, vaincue, aux pieds du chef de guerre arabo-musulman Albd-al-Malik. Le statut de dhimmi et des impôts - djizya et kharadi - furent imposés aux Berbères par ces pilleurs de richesse, y compris quand ils avaient accepté de se soumettre à l’islam.

Les relations chaotiques des Berbères avec le pouvoir algérien - oscillant entre révolte, répression et compromis - restent, encore aujourd'hui, caractéristiques d’un rapport entre colonisateur et colonisé attaché à son identité. En novembre 2019, 18 personnes arrêtées lors d’une manifestation à Alger ont été condamnées à 6 mois de prison ferme pour avoir brandi des drapeaux berbères. Une peine bien sévère…

Cette vulgate binaire et enfantine, mariage de Marx et de Walt Disney, avec des méchants arrivants dominants et des gentils « déjà-là » dominés, ne tient que par la mauvaise foi bruyante d’une extrême gauche dont la pensée dominante colonise les cerveaux un peu partout dans le monde depuis les années 60. Il est temps de les décoloniser.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 18/05/2024 à 21:08.
Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

33 commentaires

  1. Les caprices et prétentions des uns et des autres cachent de sordides calculs d’interêts liés à la domination dans un territoire donné.
    Combien de temps faudra t il aux citoyens français pour comprendre qu’ils sont manipulés (ou terrorisés plutôt) à partir de faux arguments ???

  2. « On la plaque comme une grille de lecture idéologique imparable ». Cela s’appelle le marxisme, idéologie fondamentale de toute la gauche française, avec ses différentes nuances : socialisme, communisme, trotskisme, féminisme, antiracisme, homophobie, etc. etc.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois