[Chronique] Femmes violées par le Hamas : un assourdissant silence !

femme doigt silence chut complot secret

Les femmes israéliennes victimes du Hamas ont subi les pires atrocités, viols, mutilations, assassinats. Et les associations féministes, ordinairement si promptes à réagir, sont généralement restées muettes. Même mutisme de l’ONU, de ses agences, du « monde intellectuel », des sportifs vedettes ou des gens de spectacle ! Comme s’il y avait de bonnes et de mauvaises victimes et de bons et de mauvais bourreaux. Seuls les journalistes et les chroniqueurs qui refusent l’asservissement idéologique ont souligné cet état de fait et condamné le « deux poids deux mesures ». C’est bien, mais c’est insuffisant, car ce que l’on nomme le « deux poids deux mesures » n’est pas qu’un aveuglement idéologique. C’est le résultat d’un choix révolutionnaire parfaitement conscient.

Pour les marxistes-léninistes et leurs émules, il est légitime de tuer « l’ennemi de classe », de l’humilier, d’en dégrader l’humanité. Lénine était d’une clarté absolue sur le sujet, lui qui réclamait « une impitoyable terreur de masse » et qui voulait « nettoyer la terre russe de tous les insectes nuisibles », « ces insectes qui se défendent en répandant un fluide nauséabond ». Dans une lettre au commissaire du peuple à la justice Koursky, il expose : « La justice ne doit pas supprimer la terreur mais la fonder et la légitimer en principe, clairement, sans faux-fuyants ni ornements. » En 1922, lors de la terrible famine qui fit six millions de morts, alors que le clergé orthodoxe tentait de secourir le peuple, il écrit, dans une directive au politburo : « Plus le nombre de représentants du clergé réactionnaire et de la bourgeoisie réactionnaire passés par les armes sera important, et mieux ce sera pour nous. » L’élimination de « l’ennemi de classe » est donc légitime, salutaire. Il s’inspire, au demeurant, de la Terreur jacobine, comme l’exprime un article de la Pravda (n° 75) du 7 juin 1917 : « L’exemple des Jacobins est riche d’enseignements. Il n’a pas vieilli mais il faut l’appliquer à la classe révolutionnaire du XXe siècle, aux ouvriers et aux semi-prolétaires. »

Ce rappel éclaire le mutisme de bien des ONG, de l’ONU et de ses agences sur les violences abjectes faites aux femmes israéliennes. Ces organismes sont imbibés de wokisme, qui est devenu leur grille de lecture du monde. Or, au fond, qu’est-ce que le wokisme ? Le recyclage de la vieille dialectique marxiste-léniniste de l’exploitant et de l’exploité, du dominant et du dominé, augmentée de la haine de soi développée par certains idéologues occidentaux. Sur le plan interne, ceux-ci ont trouvé dans les minorités un substitut à un prolétariat dont la force révolutionnaire était émoussée et sur le plan international les peuples du Sud, notamment musulmans, qui seraient opprimés de façon systémique par l’occident.

Dès lors, le conflit entre Israël et le Hamas n’est pas vu comme la lutte d’un État pour sa survie contre un mouvement terroriste qui veut sa destruction, mais de la lutte d’un peuple opprimé du Sud contre son oppresseur occidental. Il s’agit donc d’une forme de guerre révolutionnaire et les Israéliens sont des « ennemis de classe », des « ennemis du peuple » palestinien. Au mieux, les victimes du 7 octobre ne sont que la triste conséquence de la révolte légitime d’un peuple opprimé de façon « systémique » ; au pire, ils ont mérité leur sort.

La critique du « deux poids deux mesures » est vaine si l’on ne comprend pas qu’elle s’inscrit dans une logique idéologique et révolutionnaire dans laquelle il y a des victimes qui ne comptent pour rien, qu’il faut oublier car elles doivent disparaître dans les poubelles de l’Histoire : les « réactionnaires » et autres « oppresseurs systémiques ». Et les bonnes victimes, qu’il faut magnifier : les martyrs de la révolution et de l’oppression. Ainsi, les héros qui résistent aux tentatives révolutionnaires et totalitaires doivent-ils être discrédités ou tomber dans l’oubli mémoriel. Les Vendéens sont un bon exemple de cette volonté mémoricide et chacun aura noté que les 100 millions de victimes du marxisme-léninisme ne troublent guère le sommeil de la gauche intellectuelle et médiatique, qui fut souvent complice en esprit et parfois en action, comme Georges Boudarel.

Le silence qui entoure le sort des femmes israéliennes et des otages est scandaleux mais s’inscrit dans la logique woke. Ne nous y trompons pas, la guerre qui se déroule actuellement au Moyen-Orient est plus qu’une guerre contre Israël. Rechercher une solution à deux États est louable, mais ce n’est plus là l’enjeu d’un conflit qui est une guerre révolutionnaire de la barbarie contre la civilisation occidentale.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 11/12/2023 à 21:27.
Stéphane Buffetaut
Stéphane Buffetaut
Chroniqueur à BV, élu de Vendée, ancien député européen

Vos commentaires

56 commentaires

  1. Vivre dans un camp prison, ne pas avoir de futur pour tous ces gens surtout les jeunes qui vivent dans la bande de Gaza, subir l’oppression de l’armée du pays voisin, survivre grâce aux subsides de quelques pays arabes peut un jour provoquer ce sentiment d’être prisonnier pour la vie et de vouloir sortir de cet état de reclus involontaire. Cette barbarie je l’ai vécue dans des pays où la population, extrêmement pauvre massacrait le voleur du marché pour se délester d’un peu de la misère qu’elle portait en elle.

  2. Une seule chose est certaine c’est qu’au regard de l’Histoire du 19 et du 20eme siècle en y ajoutant les œuvres actuelles du Hamas jamais Israël ne lâchera le morceau. Le seul véritable rempart de l’occident c’est Israël. Ce peuple a trop souffert pour qu’il accepte de tels agissements.

  3. Il est tout à fait regrettable que vous ne mentionner pas que l’émmergence du Hamas et son développement est l’œuvre d’Israël et plus spécialement du Mossad , dans le seul et unique but de concurrencer pour ne pas dire évincer Yasser Arafat et le FLP, à trop vouloir jouer avec le feu…Voici ce que disais un ancien ministre Israélien Haïm Ramon : «Je voudrais citer Nétanyahou lui-même qui, lors d’une réunion à huis clos qu’il a tenue le 11 mars 2019 avec des membres du Likoud, a déclaré : “Le transfert de l’argent fait partie d’une stratégie visant à séparer les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie. Quiconque s’oppose à la création d’un État palestinien devrait soutenir le transfert de fonds du Qatar vers le Hamas, de cette façon nous contrecarrerons la création d’un État palestinien.”» La paix ne sera pas pour la décennie à venir.

  4. Tous ces Politiques, ces Bobos, ces gens du Show-Biz et artistes autoproclamés sont tellement occupés à injurier le RN, jour et nuit, qu’ils n’ont aucune conscience de toutes les atrocités qui se passent dans le monde et notamment en France……ça ne les intéresse pas, ça ne les concerne pas….!

    • Si vous ne le savez pas, c’est que l’on ne vit pas sur la même planète ni dans le même pays ! lisez le JDD, allez sur le site Français de souches, écoutez la radio, regardez Cnews

  5. Excellent article. En effet, il y a des victimes qui ne comptent pour rien. les femmes le sont la plupart du temps. mais l’idéologie du Hamas existe aussi bel et bien ici en France, mais pas que dans les quartiers. La « culture » woke qui à mon sens nous a été injectée par les USA, fait son chemin et ses ravages. Les bobos parisiens en sont bien imprégnés aussi.

  6. « Or, au fond, qu’est-ce que le wokisme ? Le recyclage de la vieille dialectique marxiste léniniste de l’exploitant et de l’exploité, du dominant et du dominé augmentée de la haine de soi développée par certains idéologues occidentaux. » Tout est dit. Le progressisme, feuille de route de tous nos gouvernants occidentaux, n’est qu’une resucée du bon vieux marxisme-léninisme affublé d’un faux nez.

  7. Pourquoi voulez-vous que les associations féministes dénoncent les crimes du hamas et d’autres groupe de populations. Elles sont souvent complices.

  8. Nous proposons que certaines femmes en promènent plusieurs autres en charrettes avec des écriteaux infamants. Honte à celles qui sont à deux pas d’accorder le permis de viol à de certaines catégories de personnes masculines.

  9. Et revoilà sorties les « tartes à la crème » de prison, colonisation, territoire palestinien. Quand allez vous comprendre qu’il n’y a pas de territoire palestinien, parce qu’il n’y a jamais eu d’état palestinien, juste une proposition d’état arabe à côté d’un état juif, et simultanément ? Savez-vous seulement que les juifs sont les seuls à avoir dit oui ? Et non, Israël ne commet pas de crimes de guerre. Si c’était le cas, quel serait le nombre de morts arabes à Gaza ?

  10. Cette guerre n’est pas la notre. Le Hamas n’envoie pas de djihadistes sur notre sol. La confrérie des frères musulmans, leur maison mère, est plus
    qu’accueillie en France et en Europe par tous vos confrères politiciens responsables d’une immigration musulmane massive en terre autrefois chrétiennes, et donc de ses conséquences.
    Les forces de défense d’Israël ne défendent donc en rien notre civilisation. Elles éliminent des  » animaux humains » selon les termes du ministre de la guerre de l’état d’Israël. Je suis désolé, mais l’occident , s’il ne veut pas perdre son âme chrétienne, devrait faire pression pour arrêter ce massacre.

    • Cette guerre n’est pas la nôtre ? Il n’y a aucune différence entre ceux de Crépol et ceux du Hamas ! Ce sont les mêmes ! Je sais, le Pape, malheureusement, a demandé pardon pour les croisades…Il n’y a plus beaucoup de Croisés en France… Il n’y a plus hélas que des naïfs…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois