Après le score historiquement bas de au premier tour de l’élection présidentielle (4,78 %), les candidats des Républicains aux élections législatives n’ont pas le vent en poupe. Les stratégies des candidats qui représentent la droite et le centre sont multiples pour tenter de récupérer des votes, face à la tentation du vote utile pour La République en marche devenue Renaissance. Sans compter l'attraction exercée par la Macronie chez de nombreux cadres LR qui voient l'horizon du pouvoir s'éloigner un peu plus, élection après élection, et qui peuvent se sentir déliés de leur fidélité partisane en observant le comportement de l’ancien Président Nicolas Sarkozy ! Le Kärcher™ est bien loin…

Parmi les candidats, certains essayent de faire disparaître tout lien avec en réduisant la taille du logo LR sur leur affiche de campagne, voire en ne le mettant même pas ! « Le logo LR ? Il est dans mon cœur ! », ironise un de ces candidats à la députation, comme le rapporte Le Parisien (5/5/22).

Autre stratégie : se dédouaner des résultats nationaux et faire valoir l’expérience de l’ancrage local. L’objectif ? Montrer que l’on est proche des gens et multiplier, en cette période électorale, les visites sur le terrain. C’est le cas de Josiane Corneloup, députée sortante dans la deuxième circonscription de Saône-et-Loire, qui enchaîne les visites officielles pour attester sa proximité avec le peuple bourguignon. Jouer la proximité, l'ancrage local quand La République en marche serait hors-sol. Les députés sortants de la majorité présidentielle, qui ne sont sans doute pas plus bêtes que leurs adversaires, ont sans doute appris eux aussi, en cinq ans, à serrer des mains sur les marchés ! Faire du terrain, pour les candidats LR, c'est bien, mais il faut des troupes. Or, il est de plus en plus difficile de trouver des militants pour tracter, surtout après une défaite historique…

D'autres candidats LR encore, pour éviter la déroute, tentent de faire valoir leur proximité avec telle ou telle personnalité de leur famille politique dont la cote de popularité est élevée localement. Ainsi, Pierre-Henri Dumont, député sortant dans le Pas-de-Calais, n’hésite pas à rappeler sa proximité avec Xavier Bertrand, dont les résultats aux régionales 2021 ont été très bons (41,42 % des voix au premier tour).

La tâche est donc ardue pour Les Républicains, pris en tenaille par Renaissance et ses alliés au centre et par le RN et Reconquête à droite. Selon une modélisation de franceinfo du 5 mai qui se fonde sur les résultats de l'élection présidentielle, Les Républicains ne seraient donnés au second tour que dans une seule circonscription sur les 577 ! À prendre, évidemment, avec des pincettes : les élections législatives sont 577 élections. Par ailleurs, un article du Monde révèle que de nombreux candidats LR engagent des discussions avec la majorité présidentielle, soit pour s’entendre sur une alliance (ce qui est peu probable, car s’y oppose), soit pour rejoindre tout simplement la majorité. D’autres fidèles serviteurs de « Madame 20 h 02 », à l’instar de Claudine Hue, qui étaient candidate dans la 10e circonscription du Nord, décident carrément de se retirer pour apporter leur soutien au candidat Renaissance qui, dans cette circonscription, n’est autre que Gérald Darmanin !

« Si certains veulent travailler avec Emmanuel Macron, ils en ont tout à fait le droit, c’est la démocratie, mais il y a un parti pour cela : ça s’appelle La République en marche. La droite, elle, son devoir, c’est d’incarner une alternative et d’incarner aujourd’hui une opposition », déclarait l’eurodéputé LR François-Xavier Bellamy, le 26 avril dernier, sur France Inter. Ils semblent peu nombreux sur cette ligne, au sein du parti…

8 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.7 3 votes
Votre avis ?
30 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires