Cliquez pour acheter

Une sacrée découverte : la de Villiers a un tropisme droitier. Et ce tropisme - choquant, forcément choquant – incontestable et pas vraiment occulté n’empêche pas le succès de leurs spectacles, qui ne se dément pas et fait enrager depuis des années.

Pour autant, le succès leur donne-t-il le droit de déformer l’Histoire pour la faire entrer dans leur vision orientée de la France ? Dans l’ouvrage vite devenu fameux Le Puy du faux, évoquant un tableau où les Gaulois chrétiens sont opposés aux envahisseurs romains païens, Florian Besson, docteur en Histoire médiévale, dénonce « un message totalement nationaliste, anachronique, qui est mis au service de ce fantasme de “la France chrétienne éternelle” ». « Je ne pense pas que cela rentre tel quel dans la tête des gens », concède-t-il auprès du JDD, le 26 mars dernier, critiquant toutefois l’absence, dans le programme du parc, de « l’histoire sociale ou culturelle », des femmes et des minorités. Jeanne d’Arc, au secours ! Mais est-elle une femme ? On en douterait, à lire ces lignes : « Le parc ne se réfère qu’à des figures comme Louis XIV, La Fontaine, Jeanne d’Arc, Clovis, Clemenceau. ​Les minorités (femmes, homosexuels…) sont invisibles et les classes populaires n’apparaissent que sous forme d’un monde paysan immuable, garant des traditions. ».

Mais, dira-t-on, romans, spectacles, films sont remplis de minorités diverses ; sauf, évidemment, la minorité de ceux qui croient encore, envers et contre tout, à la « France chrétienne éternelle », pur fantasme selon notre historien. Alors, pourquoi écrire un livre ? Parce que le moribond pourrait être ranimé grâce au Puy du Fou ? Voici la déclaration d’un des auteurs, Guillaume Lancereau : « Il y avait la volonté de ne pas critiquer sans rien proposer. On trouvait ça assez divertissant de se dire ce qu'on ferait si on avait les moyens du Puy du Fou. Moi, ça m'intéressait surtout de sortir du carcan nationaliste, en proposant un spectacle qui contiendrait les circulations transculturelles et géographiques au tout début de la modernité. C'était sur le premier Russe converti à l'islam qui est parti en Perse, en Inde. C'est une manière, aussi, de montrer que les identités culturelles et religieuses pouvaient être beaucoup moins fixes que l'on se l'imagine et que la version proposée par le Puy du Fou. » Ben voyons ! Au lieu d’un chrétien, on nous propose un converti à l’islam : comme c’est bizarre !

Au fond, les erreurs et « falsifications » recensées importent peu, reconnaît une des autrices du Puy du faux : « Qu’il y ait des erreurs n’est cependant pas gênant en soi », affirme l’historienne Pauline Ducret (dans La Vie), qui indique vouloir éviter toute posture moralisatrice. Le problème résiderait plutôt dans la « propagande politique » diffusée par les spectacles. « Nous montrons dans notre livre combien ces erreurs sont choisies, construites au service d’un discours politique, d’ailleurs assumé par son créateur, Philippe de Villiers. » Plus précisément, dans Le Télégramme, elle met les points sur les i : « On y voit une France immuable, cohérente d’une période à l’autre. Le roman national tel que raconté sur les plateaux de télévision par Éric Zemmour, par exemple. » Donc, si les erreurs allaient dans le bon sens, n’auraient-elles aucune importance ?

L’autre autrice, Mathilde Larrère (dans Télérama), enfonce le clou : « un discours anti-universaliste, antirépublicain, anti-égalitaire, xénophobe, qui masque les dominations de classe et de genre ».

Conclusion : nos quatre auteurs offrent du travail à des centaines de thésards en mal de sujets porteurs – comme le montre l’accueil réservé par les à cet ouvrage. C’est qu’en France, l’Histoire est devenue « à charge », sauf quand il s’agit des crimes révolutionnaires qui, eux, restent cachés sous le tapis : le général Turreau, si peu connu alors qu’il a dirigé les « colonnes infernales », est toujours inscrit sur l’Arc de Triomphe. Pas de populicide, pas de demande de pardon, et l’historien Reynald Secher n’est pas Benjamin Stora !

Au travail : il faut explorer et pourquoi pas tableaux et, aujourd’hui, films et séries pour traquer le mal français, européen aussi. Je suggère, à la louche, la Chanson de Roland, Lancelot du Lac, Les Châtiments, , Les Trois Mousquetaires, Cyrano de Bergerac, Richard III… et, pourquoi pas, l'Iliade et l’Odyssée, sans oublier Kaamelott, etc.

Bon courage !

6051 vues

8 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. La critique est le dernier bastion des personnes qui n’ ont pas d’ autres arguments à présenter!

  2. Si les spectacles ont autant de succès ,c’ est justement parce qu’ ils présentent aux Français l’ âme ancestrale et les valeurs éternelles qui ont fait la grandeur de notre pays!
    Quand le rêve esthétique et le souvenir d’ un passé glorieux ne sont plus que représentations grandioses ,il est ,temps de se poser des questions sur le devenir de ce pays!

  3. seulement 16 commentaires ont trouvé grace sur 25… Le club des modérés est de plus en plus nombreux…et les raisons de plus en plus obscur…
    j’aimerais bien savoir ce qui était désobligeant dans mon message…peut être gocho bobo ? ou alors le modérateur ne sait pas ce que cela veut dire et a pensé à une insulte?
    mystere…mais c’est pénible….
    Elon Musk ne doit pas racheter BV!!!

  4. « On trouvait ça assez divertissant de se dire ce qu’on ferait si on avait les moyens du Puy du Fou. » Une nullité crasse mais abondamment subventionnée. les exemples en abondent. Et un cheval de trait peut toujours essayer de s’aligner face à un pur-sang.

  5. Il est sur que ces gauchistes sont bien incapables de réaliser une chose pareille , entièrement auto-financée et qui eux , ponctionneraient le contribuable comme ils savent si bien faire , longue vie au Puy du Fou qui exporte son savoir faire .

  6. Ce livre écrit par 4 jaloux du génie et de la notoriété de Philippe de Villiers dont deux chroniqueurs du club Médiapart !!! la fille de C. de Monaco ! et un historien qui ne pense qu’à critiquer tout ce qui n’est pas de gauche et islamophile !

  7. Jusqu’en 1989, le discours républicain (au sens partisan) allait de soi. Puis, on a entendu des voix discordantes pour dénoncer une des périodes les plus sombres de notre histoire.On dit: « l’histoire jugera ». Mais elle prend son temps. Je préfère le jugement dernier: c’est plus fiable.

  8. Pas plus tard que ce matin, sur CNEWS, un porte-parole du PC »F » a réussi à glisser que le parti avait été interdit en 1940 par Vichy.
    Dans ce sens là, le révisionnisme historique est chaudement recommandé (comme pour le « parti des 75.000 fusillés »).
    Des Gaulois chrétiens ? Avant Clovis, la France n’existait pas et Saint Martin (mort en 397) était un Évêque de Tours.

  9. je n’achèterai ni ne lirais ce livre.

    Mais où va t-on?
    En Marche droit dans le mur de de la bêtise, du déni, du mensonge.
    Une horreur

  10. De Villiers, voilà l’ennemi. Pensez, il est ouvertement chrétien et même Vendéen, c’est tout dire. Il faut l’ostraciser car il est contre la culture de mort. Voilà le clan à détruire, les chrétiens comme Jean Paul II et Mère Térésa, et peut être Mgr Michel Aupetit. Les vrais chrétiens seront toujours persécutés, ce ,’est pas nouveau, mais c’est de plus en plus patent.

  11. Respect total pour le Puy du Fou qui s’est donné les moyens de devenir n°1 mondial en allant à contre-courant des idées reçues et en ne prenant pas un seul centime dans les poches des contribuables français. C’est un véritable exploit. Que les auteurs de ce livre essaient d’en faire autant avant de critiquer car  » la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » ( proverbe oriental et peut-être même bantou!…)

    1. Il est dit dit au Texas, « que quand la légende est plus belle que la réalité, on garde la légende »
      Grand coup de chapeau aux de Villiers qui ont su magnifier notre histoire et la faire aimer au monde entier, créant ainsi des milliers d’emplois. Quant aux petits haineux de Télérama (et autres) qui n’ont jamais rien foutu de leur vie, qu’ils retroussent les manches et en prennent de la graine. comme dit le proverbe, « ce qui savent font, ceux qui ne savent pas enseignent ». C’est trop vrai hélas

  12. Un auteur, svp, un auteur. Le français est une langue sublime, sa littérature un trésor, respectons les.

  13. ils essayeront bien de détruire les seules choses qui font encore rêver les français. C’est un spectacle et non un cours d’histoire de France. Quand à Hollywood les américains gagnent toutes les batailles personne ne trouve rien à redire et pourtant ? Assez de cette gauche qui veut imposer sa vérité et sa manière de vivre , nous en avons assez. Je défendrai la Vendée région de France qui a accueilli mes parents et mes grands parents lors de l’exode de 1940 et les Epesses en particulier .

  14. Quand on écoute ces historiens «  gauchistes», Cro-Magnon était un immigré créolisé, l’art pariétal la preuve que nos ancêtres étaient Africains vu le nombre d’animaux que l’on ne trouve aujourd’hui qu’en Afrique, Charles Martel un affreux raciste islamophobe, Jeanne d’Arc une djihadiste, et en général, depuis 1 500 ans les seules victimes, en France, sont des Musulmans et que c’est l’islam qui a tout inventé, de la sciences à la philosophie… Oser dire le contraire est facho !

  15. Le gauchisme aveugle de nombre d’universitaires leur hotte tout esprit scientifique, pour la majorité, la France débute en 1789!

    1. euh, vous vouliez dire  » leur ôte » je suppose, parceque là çà ne veut rien dire !

    2. Relisez le commentaire de 103sp ci-dessous et ôtez votre hotte svp Pounet!

      1. Ah, ah ! C’est un  » scientifique » pressé pressé qui a l’habitude de parler par sigles militaires ou gréco-jargon médical, alors, les lettres classiques, c’est loin loin ! ( au moins 50 ans)

    3. Il est bien connu (non assimilé ? ) depuis les années 1968 au moins, que – hormis pour des thèses pointues de paléographie et autres archéologies comparées (voire ! école Louvre/Chartes ..), – les  » universitaires » sont le ramassis des cancres, bac  » pochette surprise » qui n’ont pas réussi le passage en classes prépas ( pour la France , du moins..)

  16. L’histoire a été écrite par des gens qui mettent en valeur leur propre pays, avec un soupçon de parti pris, mais qu’importe, si elle fait des peuples des patriotes fiers de leur ancêtres.

    1. Non, il n’y a pas de parti pris. C’est l’histoire véridique de notre France, belle – même si parfois cahotique – association de Provinces, où n’existaient ni minorités ni créolisés ni  » migrants » (sauf des bons amis d’Europe malheureux pris sous notre aile (Russes blancs, Polonais , Espagnols ) durant au moins 1200 ans avant les grandes invasions US et cie…

  17. C’est bien connu, les gauchistes « éveillés  » ne racontent jamais de bobards !
    Ils sont pourtant passés par la dialectique trotskiste -marxiste léniniste …
    il est préconisé de récrire l’histoire pour mieux asservir le peuple.
    Les livres d’histoire de l’éducation nationale ne sont rempli que d’un catéchisme républicain qui tronque la véritable histoire de France.
    A force de mensonge on ne sait plus où est la vérité

    1. La France et l’UE en général sont des pays complètement foutus sous la dictature mafieuse des US qui y pillent tous les biens pour certains et pour le peu d’industrie qui perdure sous la tutelle des fonds de pension pour payer les retraites des Américains hélas tout cela semble plaire à toute une nouvelle société dont font parti la majorité des journaleux les pires dangers pour notre démocratie. Ce n’est pas pour rien que notre enseignement est un des plus mauvais qui puisse exister.

  18. Le Roman National fait encore rêver les français et ça emm… les esprits chagrins.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter