L’église Saint-Aubin, de Romilly-la-Puthenaye, un village de 300 habitants situé à une vingtaine de kilomètres d’Évreux (Eure), a été complètement détruite par un incendie, ce samedi 17 avril, au petit matin. Plusieurs œuvres sont parties en fumée. Les dégâts sont estimés à un million d’euros, selon France Bleu Normandie.

 

La charpente et le clocher se sont effondrés

Malgré l’intervention d’une quarantaine de de trois compagnies différentes pour maîtriser les flammes qui ont ravagé l’église, la charpente et le clocher se sont effondrés, consumés par le feu qui s’est rapidement propagé à la structure en bois de l’église. Le feu a nécessité la présence d’un drone thermique et d’un bras élévateur, car l’édifice menaçait de s’effondrer.

Le maire de Romilly-la-Puthenaye, Jean-Bernard Juin, a « pensé à  ». C’est le cœur de la commune qui a brûlé dans cet incendie. L’élu est choqué : « Il y avait des flammes jusqu’en haut du coq et, tout d’un coup, tout s’est écroulé. Il n’y a plus que les quatre murs. Tout le mobilier est brûlé, notamment un retable d’une valeur inestimable. C’est une catastrophe. »

Des tableaux de valeur et la statue de la Vierge situés auparavant dans l’autre église du village et qui avaient été transférés à Saint-Aubin sont également partis en fumée. Les pompiers n’ont pu sauver qu’une statuette en terre cuite datant du XVe siècle et quelques toiles situées à part dans la sacristie. Selon les premières estimations, il y en aurait pour un million d’euros de dégâts et de travaux. Le ministre originaire de l’Eure promet que le gouvernement fera « tout pour qu’une reconstruction soit possible ».

 

L’incendie serait parti de la façade avant de l’église

Selon les premières constatations des pompiers, l’incendie serait parti de la façade avant de l’église Saint-Aubin avant de se propager à la sacristie.

Une enquête va être ouverte, lundi, pour déterminer les origines de l’incendie. Pour l’heure, la piste criminelle n’est pas privilégiée. « Mais je me méfie, on entend tellement de choses, aujourd’hui… », s’inquiète le maire de la commune. Il précise que l’église n’était pas en mauvais état. Il y a deux ans, après une tempête, le coq et la croix du clocher avaient déjà été rénovés.

 

17 avril 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

5 2 votes
Votre avis ?
37 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

À lire aussi

Villeurbanne : Ils tournent une pub pour des mortiers d’artifice en tirant sur la mairie et le commissariat

Les délinquants ont pris le temps de poster des images sur Snapchat, indiquant qu’ils prop…