Brigitte Macron huée à son arrivée aux obsèques de Françoise Hardy

Brève breve

Ce jeudi 20 juin, Brigitte Macron s’est rendue au dernier hommage à Françoise Hardy, au cimetière du Père-Lachaise. Contrairement au couple Sarkozy, que la foule a applaudi, la première dame a été huée, essuyant les échecs de son époux lors des dernières élections et le mécontentement provoqué par son choix contesté de dissoudre l’Assemblée nationale. Selon le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, Emmanuel Macron est victime d’une usure de son image présidentielle, notamment en raison de son absence de représentation au cours de la campagne pour les élections législatives anticipées.

De nombreuses autres personnalités étaient présentes au Père-Lachaise : Rachida Dati, Marc Lavoine, Anouchka Delon, Thomas et Jacques Dutronc… ainsi que de nombreux fans. La chanteuse Françoise Hardy, icône de la variété française, est décédée le 11 juin dernier, âgée de 80 ans, après s’être battue de longues années contre un cancer du pharynx.

Vos commentaires

57 commentaires

  1. Ce camouflet, certes totalement déplacé en une telle circonstance, démontre une fois de plus qu’il faut mettre fin sur le champ à ce rôle, coûteux, de dame patronesse / assistante sociale qui est illégal puisque que prévu par aucun texte. En cas de nécessité, tout citoyen doit s’adresser à son député qui est le représentant du peuple, quitte à se faire aider par le Conseiller dépatemental ou mieux par le Maire.

  2. Se tapper le freluquet de l’elysee,même pour 400000 euros de dédommagement annuel et un titre indu de 1ere dame,c’est déjà lourd.. en plus se faite siffler aux obsèques d’une artiste dont on est fan,la c’est très dur…

  3. « Ce n’est peut-être pas, la meilleure façon d’exprimer le rejet de son mari, il y a une façon tout à fait démocratique, ça s’appelle les élections. » …à condition qu’elles ne soient pas truquées….

  4. Cela ne l’a pas empêché d’arborer un grand sourire, alors que tout le monde avait l’air très attristé. Quelle indignité !

  5. La foule est en bas, le peuple est en haut comme aurait dit Louis XVI…
    Tout cela est bien compréhensible et humain. La véritable violence contre le peuple c’est Macron qui en est à l’origine. Marie Antoinette n’a t-elle pas fait les frais des dommages collatéraux de son époux ?

  6. Elle devrait disparaitre et se faire toute petite, même Pascal PRAUD parle de première dame alors que dans notre pays la femme de président n’a aucune légitimité ni devoir encore moins de droit. Alors qu’elle coute aux Français « un pognon de dingue » !!!!

  7. Je n’aime pas ce manque de respect par l’expression de ces huées qui sont déplacées , ce n’est pas le moment de régler les comptes mais au contraire de communier en hommage à Françoise hardy. Le problème vient aussi de la médiatisation des personnalités qui se rendent à ces obsèques .Elles devraient aussi veiller à rester discrètes en de telles circonstances .

  8. Ce n’était pas le bon moment, ni l’endroit pour exprimer un mécontentement quel qu’il soit. Un deuil ça se respecte.

    • Effectivement ce n’est pas le bon moment et comme vous dite un deuil cela cela ce respecte, elle n’est pas sont mari et elle a peut être été fan de Françoise Hardy qu’est ce qu’on en sait.

    • C’est bien la première profiteuse de la macronie avec un honteux budget inapproprié. Elle devrait être sifflée partout où elle se montre.

  9. Je trouve cela excessif. Surtout en un moment pareil. Qui l’a sifflé ? ( des artistes mécontents que son mari ait dissout l’ Assemblée ). Bref, c’est une honte.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois