Les footballeurs s’invitent dans le jeu politique, attention au carton rouge !

Image générée par IA
Image générée par IA

Les élections législatives anticipées viennent de relancer cet éternel débat consistant à savoir si les sportifs sont habilités, ou non, à venir influencer le jeu politique. Au rang de ces derniers, les footballeurs, évidemment. Kylian Mbappé, capitaine de l’équipe de France, a mis une pièce dans le juke-box, lundi dernier : « On voit bien que les extrêmes sont aux portes du pouvoir. J’appelle tous les jeunes à aller voter, de prendre conscience de l’importance de la situation. J’espère que ma voix va porter un maximum. Je fais confiance à tous les Français, chaque voix compte. J’espère qu’on sera encore fier de porter ce maillot le 7 juillet. C’est un moment très important dans l’histoire de notre pays. »

Voter contre ces « extrêmes qui se rejoignent », comme auraient pu assurer des politologues aussi éminents qu’Alain Duhamel ou Patrick Bruel ? Quelle imagination ! Que les footballeurs aient une âme, les théologiens n'en ont jamais douté, mais un cerveau ? À croire que, à l’instar du vulgum pecus, ils en ont un.

« Je ne suis pas très futé… »

Et comme deux neurones valent toujours mieux qu’un, Robin Le Normand, natif de Bretagne, tel que son nom ne l’indique pas, et tâtant du ballon rond pour le Real Madrid, vient à la rescousse du petit Kylian : « Je comprends Mbappé, parce que c’est quelqu’un de très connu, sa parole a du pouvoir, et je pense que se cacher n’est pas non plus la solution. Je pense qu’il fallait qu’il s’exprime. Ensuite, je ne suis pas qualifié pour parler de ça, je ne suis pas un homme politique, non, j’ai bien compris tous les concepts politiques pour parler. » Vous suivez ? Conclusion : « Mais il est clair que mon opinion, c’est que les extrémistes sont dangereux, donc chacun peut penser ce qu’il veut. »

Même ce qui n’est pas tout à fait compréhensible, à la lecture de ce sabir, serions-nous tentés d’ajouter. Et le même Robin Le Normand continue : « Il faut respecter ce que Kylian a dit, parce que c’est logique, mais il faut aussi respecter les gens qui ne veulent pas donner leur avis. Tout le monde n’a pas la capacité de le faire. Je n’ai pas assez lu, je n’ai pas assez travaillé pour donner un avis. » Hé, Dugenou, c’est pourtant ce que tu viens de faire !

Quand Marcus Thuram s’en mêle…

Mais cette fête de l’esprit serait incomplète si Marcus Thuram ne se mêlait de la partie : « Mon père m’a sensibilisé sur ce sujet. Il faut aller voter. En tant que citoyen, il faut se battre pour que le RN ne passe pas. » Il est vrai qu’en la matière, il a de quoi tenir de son père qui, en 2020, signe La Pensée blanche, livre dans lequel il affirme : « Le racisme n’est pas tant une affaire d’individus déviants que l’expression d’une idéologie structurelle, la "pensée blanche", façonnée pour assurer la domination d’un système économique et politique spécifique, le capitalisme occidental. » Là encore, plus brumeux, on ne fait pas.

Ce qui fait dire à Pascal Praud, ce même lundi, sur CNews : « Si le Nouveau Front populaire passe le 7 juillet, les salaires au-dessus de 400.000 euros par an seront imposés à 90 %. Et 400.000 euros, c’est 20 fois moins que les revenus actuels de Marcus Thuram. [...] Je suis certain qu’il acceptera de bon cœur cette diminution drastique de son salaire. » Sauf que... « Sauf qu’il n’est pas concerné, il joue en Italie... »

Un like malencontreux

Ensuite, il y a encore Jimmy Cabot, autre footballeur engagé, mais qui semble, lui aussi, avoir un peu de mou dans la corde à nœud : « Je viens renforcer un cliché tenace, je suis bien un sportif pas très futé. Je suis formellement contre les idées du RN mais j’ai en effet liké un post de Jordan Bardella parce que j’ai trouvé amusante sa réponse à Squeezie… » Rappel à nos lecteurs distraits ou peu au fait des élégances intellectuelles du moment : Squeezie n’est autre que l’un des influenceurs les plus en vue d’Internet et, à ce titre, sévèrement mouché par le même Jordan Bardella pour ses obsessions anti-RN.

Et quid de Didier Deschamps, indéboulonnable entraîneur de l’équipe tricolore ? Son avis est tout aussi stratosphérique : « Tout le monde aura son analyse, je pars du principe qu’il y aura des pour et des contre. Les joueurs, ce sont des footballeurs et des citoyens français, ils ne sont pas en dehors de ce que vivent les Français. Il n’y a pas de conseils, il y a la liberté de pouvoir dire leurs mots, avec leur sensibilité. Sincèrement, je ne suis pas à la table des joueurs, évidemment qu’ils discutent politique. […] On représente tout ce qui est la mixité, l’union, la diversité, la solidarité, tout ce qu’on peut. » En l’occurrence, ça peut peu.

Finalement, au moment des tirs au but et de l’angoisse existentielle du gardien devant le penalty, c’est Edwige Diaz, vice-présidente du Rassemblement national et députée sortante de Gironde, qui résume l'idée générale : « J’imagine que quand on gagne des millions d’euros par mois, on a peut-être du mal à comprendre ces Français qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois, ces Français qui renoncent à se soigner, à se chauffer, à s’alimenter correctement. » En voilà au moins une qui n’est pas hors jeu.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

32 commentaires

  1. Je me sens française jusqu’au bout des ongles. Pour moi le drapeau français n’est pas un morceau de chiffon, c’est le symbole de la nation française avec son histoire et surtout avec ceux qui se sont battus pour qu’elle soit ce que certains s’ingénient à détruire. Mes convictions sont profondément encrées en moi. Ce ne sont certainement pas des personnes connues ou inconnues et surtout pas ceux dont le seul mérite est de gagner des millions en tapant dans un ballon ou en faisant les guignols devant une camera qui me feront changer d’avis.
    Victorine31

  2. Les footballeurs sont des petits pois qui courent derrière un ballon. Le pire c’est qu’il y a plein de gens qui aiment voir ça pendant une heure et demi, souvent pour un résultat nul : zéro à zéro, ou un partout !

  3. Curieux que personne n´ait noté que le footeux Robin Le Normand, cité par notre amis Nicolas, joue…avec la sélection espagnole.

  4. De quel droit les saltimbanques apatrides passent ils à la télé soudoyée ? INTOX
    Le prochain match est clair : FRANCE – franconie .
    Demain  » TU » seras RESPONSABLE , ou de L’achèvement de notre PAYS (déclin étant largement en place)
    OU de sa REPRISE EN MAIN.
    Tes petits enfants se souviendront de toi ,en lâche traître, collabo, vendu
    ou en Combattant courageux comme tes aieux (jamais) repentants. EUX

  5. Arrêtons de râler et remercions plutôt ces sportifs prêts à redistribuer leur fortune en faveur des plus démunis d’entre nous.
    Moi je dis merci et ils remontent dans mon estime.

  6. Millionnaires souvent exilés à l’étranger ne payant pas d’impôts en France mais jouant à la baballe avec nos impôts ( infrastructures, fédérations, primes ….)!!!!

  7. L’appel de Mbappe est dicté par Macron son tonton de cœur ça paraît évident. Qu’il joue au ballon et se taise ça nous fera des vacances.

  8. Mais la « star » qui littéralement me stupéfait est D de Villepin, annonçant qu’il votera NFP plutôt que le RN. Villepin prêt à livrer la France aux communistes et islamistes! A la ruine! On voudrait paraphraser: « Jusqu’où le LR ne tombera-t-il pas? (quo non degrediuntur). Ou citer le roi anglais Richard III: « Mon royaume pour un cheval! » cependant qu’ici c’est, carrément: « la France pour mon plat de lentilles! »

  9. Les « starts », avec un petit « s », du foot, retranchées derrière leur fortunes gagnées au bout du pied, et roulées sur les gazons synthétiques, c’est leur silence qui devrait être de rigueur…

  10. Tous ces sportifs donneurs de leçon qui gagnent des millions d’euros me font vomir ! je ne regarde plus le foot et très franchement ça ne me manque pas du tout ! Le rugby s’y met aussi avec le petit dupont , honte à lui ! Les fédérations sportives devraient exclure tous ces joueurs , fussent-ils excellent dans leur discipline .

  11. Pourquoi, s’ils sont sincères ces footballeurs (sont-ils vraiment Français ?) ne se mêlent-ils pas de la politique des pays qui les soutiennent, qui les entretiennent, et dans lesquels les droits de l’homme sont honteusement bafoués ? Ces footeux entretenus grassement par le Qatar n’ont-ils donc pas honte de manger à la gamelle de ce pays mille fois plus fachiste que le RN ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois