Boris Johnson sauvé in extremis

Alors que Boris Johnson risquait son poste, hier, suite à un vote de défiance déclenché au sein de son parti, il est aujourd’hui encore Premier ministre.

Alors qu’il fallait 180 tories contre lui, Boris Johnson a emporté l’adhésion de 211 de ses collègues conservateurs, contre 148 voix de son camp qui lui étaient opposées. Le Figaro relate que Boris Johnson « a jugé le résultat “convaincant et décisif”, permettant à son gouvernement de “passer à autre chose et se concentrer sur les choses qui comptent vraiment” ».

Un vote déclenché ce lundi après qu’il a été annoncé que le seuil fatidique de 15 % du groupe parlementaire qui demandait son départ avait été atteint.

Polémique

Boris Johnson avait été affaibli par le scandale dit du Partygate, après des révélations selon lesquelles le 10 Downing Street aurait organisé des réceptions et des pots durant tout le confinement, alors que les Britanniques subissaient de plein fouet les restrictions Covid.

Finalement, Boris Johnson sort une fois de plus triomphant.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 08/06/2022 à 17:58.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois