Pour siéger à l’Assemblée, Jean-Luc Mélenchon a déniché une pépite : . Une agitée du bocal militante altermondialiste, féministe, antiraciste, proche des Indigènes de la , parti racialiste accusé d’, de , d’homophobie… Jean-Luc ratisse large. Est-il nécessaire d’ajouter que cette dame estime que le anti-blanc est un concept dangereux ? Non… Le produit bénéficie de toutes les options. Nous sommes dans le haut de gamme de la pensée antifa-bobo-afro-gaucho-pédalo. Une synthèse à elle toute seule. L’usine à gaz de la justification des contresens les plus abscons.

Ainsi, cette fraîchement élue députée de la 17e circonscription de patauge au micro de RMC pour justifier son soutien à la chanson “Nique la France !” du groupe ZEP. À coups de « voilà » toutes les trois phrases et d’arguments bidon noyés dans une diarrhée verbale, l’invitée de ce « Grand Oral » rame de toutes ses forces… Hélas, le bateau n’avance pas. Le prétexte de la liberté d’expression fait plouf… Autour de la table, c’est la consternation… Les mines sont défaites face à cette inversion de l’état d’esprit qui doit animer tout élu d’un pays.

Éberlué par la pauvreté du discours de son invitée, le journaliste Olivier Marshall lui lance une bouée de rattrapage. On ne sait jamais : “Avec votre parcours, d’être devenue députée, vous dites “Vive la France”” ? lui demande-t-il. Réponse par un silence gêné… Les yeux au ciel… Heu… Pfffff… « Dites donc, vous avez un joli plafond, à RMC… Vous l’avez posé vous-même ? » Après le naufrage de son argumentaire, la copine de Mélenchon entame la partie enlisement de sa prestation. “C’est pas heu… Pourquoi je… Pourquoi Vive la France, heu ?” S’ensuit un bla-bla emberlificoté visant à noyer le poisson… Peur mettre un terme à ses balbutiements poussifs, un intervenant de l’émission dresse le juste bilan de l’ensemble de ses déclarations : “Vous avez plus de facilité à soutenir “Nique la France !” que de dire “Vive la France”, je trouve quand même que, pour un député de la République, c’est… enfin, ça me paraît bizarre…” Un grand modéré ! De toute évidence, la haine de la France va faire son entrée à l’Assemblée. Merci, Jean-Luc. Nous avons hâte de découvrir ta VIe République… Ministère du « Nique la France », secrétariat d’État chargé de l’Expulsion des français à peau blanche… Un vrai paradis !

Cette Danièle Obono est le complément indispensable aux quelques députées ! dont les prestations pitoyables ont été la risée d’Internet. Assez nombreux pour créer un groupe parlementaire à l’Assemblée, il paraît indispensable de les réunir en un seul et même courant de pensée… Le député de base aime à entendre un discours avec plein de « voilà », de « pffff » et de « oups »… « Les onomatopesques » ! Le parti de la France en marche pour se faire niquer.

22 juin 2017

Les commentaires sont fermés sur cette publication.