L’emmaillotage de l’Arc de Triomphe, loué par les « christophiles », est une grave atteinte au droit d’image en même temps qu’à la dignité du lieu. Les artistes-héritiers du maître se sont-ils enquis de l’autorisation auprès des ayants droit de Napoléon ?

Président, maire de Paris, qui a permis cet habillage – ou, pire, emballage – du célèbre édifice connu dans entier ? En réalité, c’est le Centre des monuments nationaux (CMN), qui dépend du ministère de la Culture et gère le patrimoine (100 monuments) français. Mais, bien entendu, avec l’aval de l’Élysée.

Les associations qui ravivent la flamme du Soldat inconnu chaque jour n’étaient sûrement pas les prescripteurs de cette réalisation abracadabrantesque !

Avant de s’attaquer ensuite, éventuellement, à la tour Eiffel, comme défi ultime, il me vient une idée, avec une proposition doublement utile.

Il y a, de par le monde, et en particulier dans notre pays, des statues de personnages appartenant à l’Histoire qui sont l’objet de vandalisme, saccages mais aussi déboulonnage définitif. Vengeance de tribus contemporaines portées par l’humanisme et l’ de bon aloi contre des « héros » anciens qui ne le sont plus dans notre monde contemporain.

Ainsi, en particulier, les statues de Colbert, le général Faidherbe, Joséphine de Beauharnais et même sont ou ont été menacées par la vindicte populaire.

J’ose imaginer que dans ces manifestations furieuses que nous connaissons, même la Marianne de la place de la République, à Paris, pourrait subir un jour plus que les tags dont elle est régulièrement ornée !

Je propose que ces sculptures, dont la gloire de leur sujet est actuellement contestée, soient emballées sous bonne couverture, à la façon Christo, et disparaissent ainsi du champ visuel public. Momentanément.

Et seraient à nouveau révélées si, dans des temps futurs, la lecture de notre longue Histoire redevenait moins partisane et plus sensée, sinon objective…

17 septembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 3 votes
Votre avis ?
20 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires