Ludovine de La Rochère réagit au micro de Boulevard Voltaire à un jugement de la Cour de cassation qui reconnaît la parentalité de deux hommes qui avaient eu recours à une GPA à l’étranger, nous donnant rendez-vous, le 19 janvier, à la manifestation organisée par le collectif Marchons enfants !

La présidente de la Manif pour tous dénonce surtout la nomination d’Alexandre Dimeck-Ghione, qui avait qualifié ce collectif de « conglomérat de sous-merdes » et de « salafistes », comme conseiller chargé du suivi de l’exécution des réformes au cabinet de Marlène Schiappa.

La Cour de cassation a validé les demandes des couples d’hommes. Ils seront désormais retenus pour être parents. Concrètement, les enfants nés par GPA à l’étranger sont maintenant reconnus comme les enfants naturels d’un couple d’hommes.

La Cour de cassation va beaucoup plus loin que la Cour européenne des Droits de l’homme. La France avait suivi la demande de la CEDH en reconnaissant la filiation qui existe entre un père biologique et un enfant né de GPA à l’étranger. Alors que la CEDH venait de dire que cela n’était pas nécessaire, la Cour de cassation valide la filiation fictive et bidon qui prétendument existerait entre deux hommes et un enfant.

Cet acte juridique introduit une future légalisation de la GPA.

La Cour de cassation reconnaît les effets de la gestation pour autrui dès lors qu’elle a été réalisée dans un autre pays que la France. Finalement, la Cour de cassation est favorable à l’exploitation des femmes, au trafic d’enfants et au business international de la procréation. Dans cette décision, la Cour de cassation va au-delà de ces prérogatives puisqu’elle fait comme si une filiation sociale existait en France, alors que ce n’est pas le cas en droit français. Cela se croise avec le projet de loi de bioéthique de la République En Marche. Ce projet de loi créerait une filiation sociale dans le cadre d’une PMA faite pour un couple de femmes. On voit bien la convergence entre la jurisprudence que la Cour de cassation cherche à imposer et la politique menée par une élite bobo et déconnectée du réel. Ce qui fait que PMA et GPA vont de pair.

La manifestation du collectif de Marchons Enfants dont fait partie la Manif pour tous aura lieu le 19 janvier 2020. On imagine que le sujet de la GPA va revenir avec celui de la PMA de manière plus présente que les fois précédentes ?

La Manif pour tous a toujours combattu et la PMA sans père et la gestation pour autrui, parce que ce sont les deux faces de la même médaille. Effectivement, la manifestation du 19 janvier 2020 à Paris défendra les droits de l’enfant et le monde de demain. Elle s’exprimera en particulier contre la PMA sans père et la gestation pour autrui en sachant que le projet de loi de bioéthique comporte d’autres transgressions gravissimes. Cette manifestation a bien lieu pour le retrait du projet de loi de bioéthique. Nous vous donnons rendez-vous avec Marchons Enfants le dimanche 19 janvier à Paris.

À compter du 6 janvier 2020, Marlène Schiappa aura dans son cabinet un nouveau conseiller, Alexandre Dimeck-Ghione. La Manif pour tous le connaît bien puisqu’il avait traité la Manif pour tous de « conglomérat de sous-merdes », on s’excuse par avance de la terminologie.
Que pensez-vous de cette décision ?

Effectivement, il avait non seulement traité les manifestants du 6 octobre dernier de « conglomérat de sous-merdes », mais aussi de « salafistes ». Cet homme est anti-démocratique et manifestement contre la liberté d’expression. Il n’est pas capable d’entendre que les enfants ont besoin d’un père et d’une mère. C’est quelque chose d’universel et c’est ce que nous défendons. Cet homme est un idéologue et il est clairement indigne d’une fonction publique et officielle. Nous avons demandé non seulement qu’il s’excuse, mais que sa nomination soit annulée. Par ailleurs, nous portons plainte contre monsieur Dimeck-Ghione, président du centre LGBT de Nantes et très proche de Marlène Schiappa.

À lire aussi

Ludovine de La Rochère : « Emmanuel Macron est tout particulièrement cynique ! »

Ludovine de La Rochère explique la mobilisation du collectif Marchons enfants ! Elle dénon…