Il paraît que la France est de nouveau au bord du gouffre, la quatrième vague approche… le virus Delta nous attend à tous les coins de rue, ses petits picots bien dressés pour mieux nous sauter dessus.

Les contaminations (ou les tests ?) augmentent… mais les hospitalisations en réa et le nombre de victimes ne cesse de diminuer. Pourtant, le matraquage continue : il faut dire qu’il est plus rentable d’inoculer la trouille que de convaincre les gens de prendre en main leur santé. Alors chaque soir continuent de défiler sur nos écrans les chiffres de la pandémie : 9 morts hier soir ; 8.300 nouveaux cas, dit TousAntiCovid, et « tension réa » à 18 %. Pour 67 millions d’habitants. Pourquoi n’affiche-t-on pas aussi, chaque soir, le nombre de morts d’AVC, d’infarctus, de cancers multiples et variés, d’accidentés de la route ? Ce serait intéressant, non ?

Ben non, en fait, car si l’on appliquait les mêmes raisonnements débiles que ceux qui président aux dernières mesures sanitaires, il faudrait dare-dare interdire les voitures, les deux-roues, les cigarettes, l’alcool et sans doute, aussi, la respiration pour ne pas succomber à la pollution.

L’urgence, c’est de piquer tout le monde. Puisque tous les vieux, les cacochymes et les fragilisés y sont passés ou presque, il faut maintenant s’attaquer à la jeunesse. Pour les petits en âge scolaire, l’affaire est dans le sac : ce sera obligatoire. Le problème, c’est la tranche d’âge des 18-25 ans. « Les jeunes », ces inconscients qui rêvent de vivre. Ce n’est pas tant qu’ils soient contre la vaccination, non, mais ils traînent des pieds. Alors, en haut lieu, on cherche des carottes pour faire avancer les ânes.

Ainsi le préfet de Vaucluse vient-il, lui aussi, de lancer sa loterie. Une cause noble : un jeu concours sur Instagram « pour valoriser les ayant décidé de se faire vacciner ». Le principe est simple, relate La Provence : « publier un post, format photo ou vidéo promouvant la vaccination ». Façon McFLy et Carlito, un truc dans le genre. Les deux vainqueurs sont ceux qui auront récolté le plus de « like ». Waouhh ! Il faut dire que les lots font rêver : deux places pour le concert de David Guetta, le 14 août, à Orange, et « une journée au sein de la base aérienne BA115 à Orange durant laquelle le gagnant pourra expérimenter les sensations d’un simulateur de vol hélicoptère et d’un simulateur de tir ».

Reste que les loteries n’attirent pas vraiment le client. Il reste encore « des réservoirs de populations non vaccinées auprès desquels insister », nous dit Julien Damon, professeur à Sciences Po (Le Point). Pour les vieux, l’affaire est réglée ou presque, du coup, « c’est auprès des qu’il faut agir ». D’ailleurs, « les hésitants et les indolents (sic) peuvent être assez aisément incités ». Bien des choses ont déjà été tentées, mais « les grands discours sur le civisme sanitaire étant tenus en permanence, il importe d’innover afin de hâter leurs décisions et leurs déplacements ». Sa solution : payer les jeunes ».

« La France pourrait parfaitement consentir cet effort budgétaire », assure Julien Damon. Pensez, 100 euros à chaque dose de vaccin, soit environ 1 milliard d’euros pour cette tranche d’âge, « ce n’est pas grand-chose au regard des conséquences d’un nouveau confinement ». Et puis, « avec des titres de paiement fléchés, ce double soutien à la vaccination et à la consommation contribuerait à la relance. Pourquoi se priver d’essayer ? »

On imagine que ce monsieur est aussi partisan du vote rémunéré pour en finir avec l’abstention ? Et puis le revenu universel, la Sécu et le à vie, en attendant la retraite…

17 juillet 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.6 10 votes
Votre avis ?
61 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires