J’accuse Christophe Castaner d’avoir laissé profaner l’Arc de Triomphe

Depuis samedi soir circulent, sur Internet, des vidéos inimaginables, montrant s’il le fallait . Pendant que notre Président parle écologie et fin du monde avec ses pairs à l’autre bout du monde, Paris était en état d’émeute.

L’une d’elles, choquante, bouleversante même, mise en ligne par un certain Rick Al, montre de faux gilets jaunes, jeunes, de moins de 30 ans, saccageant l’intérieur de l’Arc de Triomphe. Pillant, cassant à coups de marteau une statue, une reproduction du monument, détruisant le maximum de meubles, statues, vidant les tiroirs. Une bonne trentaine d’individus, le visage dissimulé, à part l’un d’entre eux que la police aura facilement identifié – espérons-le – et qui n’aura pas entendu l’accent marqué du caméraman criant « Hé, les gars, je filme, cachez vos visages ! » suivi d’un « On va faire sauter Macron ».

Comment a-t-on pu en arriver là ? Comment a-t-on laissé les choses en arriver là ? Le vandalisme des casseurs à l’assaut de notre symbole à tous : l’Arc et la tombe du Soldat inconnu autour duquel, trois semaines auparavant, 72 chefs d’État s’étaient rassemblés pour rendre un honneur planétaire aux combattants de la Première Guerre mondiale. Trois semaines plus tard, le monde entier a assisté à la prise de l’Arc de Triomphe, d’abord par de vrais gilets jaunes, puis par des individus dont l’uniforme black est caché par un gilet réfléchissant, mais ressemblant plus à des antifas professionnels qu’à des manifestants « amateurs ». D’autres gilets jaunes, d’ailleurs, se sont agenouillés autour du tombeau, priant et chantant « La Marseillaise » comme s’ils voulaient protéger la flamme perpétuelle d’un mauvais vent. Les individus en noir, eux, se sont mis allègrement à taguer, à souiller les piliers de slogans « Les gilets jaunes triompheront », « Macron démission » « Augmente le RSA ».

La prise de l’Arc de Triomphe n’avait pas été prévue par notre gouvernement ! Bien au contraire ! J’accuse Castaner d’avoir laissé délibérément ces vrais ou faux gilets jaunes envahir le terre-plein central de l’Étoile alors qu’en face, barrant l’avenue des Champs-Élysées, il avait fait placer des centaines de CRS, gardes mobiles et autres force de l’ordre, et mis en place un barrage de véhicules impossible à franchir.

Pourquoi ne pas avoir entouré l’Arc de Triomphe, protégé ainsi notre symbole national et évité la profanation du tombeau du Soldat inconnu, par des barrières de véhicules et des policiers ? Pourquoi, n’ayant pas voulu protéger l’Arc de Triomphe, n’a-t-il pas ordonné aux forces de police de lancer une vraie charge contre ceux qui occupaient le terre-plein. En quelques minutes, les manifestants (vrais ou faux) en auraient été délogés.

Que conclure, sinon écrire ce que tout le monde pense tout bas : que tout a été fait, à Paris, pour décrédibiliser le mouvement populaire des gilets jaunes, les vrais, ceux qui souffrent, et que ce cinéma présidentiel et gouvernemental devient de plus en plus insupportable. Le 1er décembre restera dans nos mémoires comme un affront fait à la nation par ce gouvernement et ce Président qui ne méritent que notre mépris. Et les voir, le lendemain, s’apitoyer devant ce monument souillé me glace.

Commentaires fermés sur J’accuse Christophe Castaner d’avoir laissé profaner l’Arc de Triomphe

À lire aussi

Monsieur Macron, vous ne nous avez pas convaincus…

Treize minutes passées devant un prompteur sans nous donner la vision d'une vraie politiqu…