[VIVE LA FRANCE] Polaris fait vibrer les pierres et les cœurs

©Clément Blaisot
©Clément Blaisot

Amis lecteurs, laissez-vous emporter par la magie d’un voyage à travers les âges et remontez les siècles à nos côtés pour découvrir la fabuleuse histoire qu’ils vont vous narrer. Celle de ces grandes femmes, reines ou saintes, qui ont fait la France.

Partez à Saint-Denis et imaginez un instant sa basilique, majestueuse nécropole royale et joyau de l’art gothique. Il est une légende selon laquelle un grand bal des bâtisseurs est donné pour célébrer chaque nouveau chantier. Avec celui de la reconstruction de la flèche, ces héroïnes françaises vous attendent impatiemment pour le bal, elles ont tant à transmettre par leurs récits. Venez à la rencontre de sainte Geneviève, d’Aliénor d’Aquitaine, Isabeau de Bavière, Catherine de Médicis, Marie de Médicis et Marie-Antoinette. Sorties de leurs tombeaux pour cette grande occasion, elles vous guideront vers cette fête éclairée de mille chandelles, dans un tourbillon de costumes, de décors et de musiques féeriques.

La Nuit des Reines

Telle est l’expérience que propose à nouveau, cette année, du 19 avril au 5 mai, la société Polaris avec son dernier-né : La Nuit des reines. Spécialisée dans la production de spectacles immersifs dans des monuments historiques, la société Polaris propose huit productions, cette année, à vivre dans les châteaux de Maisons-Laffitte, de Goulaine, du Plessis-Bourré, de Champs-sur-Marne, de Rambouillet, dans la basilique de Saint-Denis précitée, ainsi que deux spectacles surprises à venir dans un lieu encore tenu secret, au cœur de Paris, dans le Ve arrondissement… « Une année intense ! » nous confie Marguerite Vignon, chargée de production chez Polaris. Car outre la création de ces spectacles édifiants, qui mettent en valeur la richesse de notre Histoire et de notre patrimoine, la dimension relationnelle est primordiale, puisque chaque spectacle repose sur l’engagement de volontaires. « Nous visons aussi l’aventure humaine, explique Marguerite Vignon, afin que les bénévoles s’approprient leur patrimoine local et en soient fiers ! » Mission accomplie pour cette œuvre qui permet inéluctablement de se faire des amis au cours des répétitions hebdomadaires : « Nous créons à travers des spectacles du lien social, nos volontaires sont heureux de se revoir, c’est aussi le cœur de notre métier. » Et les volontaires témoignent régulièrement de cette joie de participer à une œuvre collective, belle et qui les transcende.

Rassembler autour d'une histoire commune

La Nuit des reines résulte de la volonté du Centre des monuments nationaux qui a fait appel à Polaris afin de produire ces soirées immersives. À Saint-Denis, dans une cité à l’identité cosmopolite et multiculturelle, ce spectacle viendra fédérer ses habitants autour de notre Histoire et de son monument. « Les Dionysiens sont fiers de leur basilique, nous avons l’habitude d’aller tracter pour faire connaître nos spectacles, ce n’est pas toujours un exercice facile, et à Saint-Denis, les gens ont été très accueillants et heureux que le spectacle se joue dans la basilique », complète Marguerite Vignon.

Alors, après une communication dans la presse locale et par l’office du tourisme, s’ensuit une grande réunion d’information pour recruter les bénévoles, faire passer les castings, attribuer les rôles et lancer les répétitions. Chacun peut participer selon sa compétence, en tant que comédien, figurant, à la billetterie, en coulisses ou à la couture, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Et Marguerite d’ajouter : « De nombreuses personnes n’ont jamais fait de théâtre et se découvrent un talent pour ça, c’est notre rôle de débusquer ces talents cachés. » Et comme les scènes durent entre cinq et dix minutes devant chaque groupe de visiteurs qui défile, elles sont répétées plusieurs fois par spectacle, « cette récurrence les rend excellents dans leur scène, ils savent exactement comment réagir », se félicite la chargée de production. Quant au parcours immersif, il ajoute une vraie plus-value, selon elle : « Les spectateurs sont très proches des acteurs, ils peuvent voir leur expression du visage, les voir jouer de plus près, admirer leurs costumes, tout en se déplaçant entre chaque scène, et ce mouvement leur permet d’être partie prenante de l’histoire. »

En offrant dans ses productions cette triple dimension - événementielle, sociale et culturelle -, Charles Mollet, cet enchanteur du patrimoine et instigateur de Polaris, a toujours cherché à témoigner de ce qui est bon et beau, à émouvoir et faire rêver son public. Passionné des grands récits, il s’en inspire pour écrire ses scénarii et imaginer les moindres détails. Malgré des nuits à travailler, des problèmes à surmonter et des batailles pour les résoudre, c'est toujours la même énergie qu’il déploie pour transfigurer un lieu, y vivre quelque chose d’extraordinaire et, in fine, proposer une aventure qui va au-delà du spectacle et qui élève l’homme et le sort du virtuel.

Iris Bridier
Iris Bridier
Journaliste à BV

Vos commentaires

4 commentaires

  1. magnifique initiative – tant mieux si les bénévoles y trouvent non seulement du plaisir, mais de la fierté –
    Ce genre d’évènement devrait être largement diffusé et pas seulement sur le net !

  2. Tout ce qui rappel notre histoire est une excellente initiative mais dire que les reines de France n’ont été que ventre c’est sans compter que certaines ont été de bonne conseillères mais plus ou moins dans l’ombre.

  3. Tout simplement magnifique de mettre ainsi en valeur notre patrimoine et notre histoire . Nous leur souhaitons le succès qu’ils méritent .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois