Deux policiers municipaux de la commune de Bollène (Vaucluse) ont été attaqués par un homme armé de deux couteaux, ce mercredi matin. L’agresseur a été neutralisé et interpellé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique.

« aux flics, Allah Akbar »

Vers 9 h 15, le mercredi 9 décembre, deux policiers municipaux de Bollène ont été appelés pour un individu « qui s’était introduit dans le jardin d’un habitant, et qui tentait de défoncer la porte d’entrée avec une jardinière », explique Bleu Vaucluse.

À la vue des policiers, l’agresseur d’une vingtaine d’années a alors sorti deux couteaux et a hurlé « Mort aux flics, Allah Akbar », en tentant de les poignarder, blessant légèrement les policiers, dont l’un au cou. Ceux-ci ont dû utiliser leur pistolet à impulsion électrique pour neutraliser l’assaillant et l’interpeller.

Connu pour et fiché

L’agresseur, âgé de 20 ans, a été placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Bollène. Devant la gravité des faits, l’antenne avignonnaise du SRPJ de Montpellier a ensuite été saisie de cette affaire. L’assaillant est connu pour sa radicalisation par le renseignement territorial, selon le Journal du dimanche. L’islamiste est également inscrit au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), selon deux sources policières relayées par le JDD.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a été informé de cette affaire mais ne s’en est pas saisi à ce stade.

9 décembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Mieux vaut en rire (ou pas) : dealers, frustration, déconfinement…

Chaque semaine, Boulevard Voltaire sélectionne dans l’actualité des infos insolites et ext…