Les policiers ont été agressés par une quarantaine d’individus et ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice, lors d’une intervention à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le 25 juillet. Un policier a été brûlé, relate le site Actu17.

 

Tirs de mortiers à bout portant

C’est au cours d’une intervention vers 19 heures qu’un équipage de de la brigade anticriminalité (BAC) de Créteil a été pris pour cible par une quarantaine de délinquants à Bonneuil-sur-Marne.

Les agresseurs ont tiré des mortiers d’artifice sur le véhicule de police. L’un, tiré à bout portant, a pénétré à l’intérieur, provoquant un début d’incendie. Un policier a été brûlé au niveau du dos au deuxième degré, précise une source policière, il a dû être conduit à l’hôpital. Deux autres policiers souffrent d’acouphènes, selon cette même source.

 

Six individus interpellés

De nombreux renforts de sont rapidement arrivés sur les lieux permettant l’interpellation de six suspects. Le reste du groupe a pris la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale.

Les policiers sont intervenus initialement dans ce secteur pour du rodéo sauvage, mais sur les réseaux sociaux, des images montrent également un tournoi de boxe sauvage regroupant plusieurs dizaines d’individus, au même endroit.

 

« Tirer des mortiers contre des policiers, c’est vouloir les blesser ou les tuer »

Le ministre de l’Intérieur a également réagi à cette affaire dans la soirée. « Tirer des mortiers contre des policiers, c’est vouloir les blesser ou les tuer. L’État répondra fermement à ces actes violents contre nos policiers. » Et selon Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP FO, « les policiers ne font que leur travail : tenter de maintenir la paix publique. Pour ça, ils sont victimes de tentatives d’assassinat. »

26 juillet 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.