Les autorités de la région séparatiste géorgienne prorusse d'Ossétie du Sud ont annoncé, vendredi 13 mai, la tenue, le 17 juillet prochain, d'un référendum sur son intégration à la Russie.

« Nous rentrons à la maison »

Le président Anatoli Bibilov, selon un communiqué de ses services, « a signé un décret sur la tenue d’un référendum dans la république d’Ossétie du Sud ».

Tandis que le communiqué évoque « l’aspiration historique » des habitants de ce petit territoire à rejoindre la Russie, dont elle est limitrophe, Anatoli Bibilov a commenté, sur la messagerie Telegram : « Nous rentrons à la maison. »

Guerre contre la Géorgie de 2008

Le Kremlin avait reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud à la suite de la guerre russo-géorgienne de 2008, à la suite de laquelle le Kremlin avait reconnu l'indépendance de deux régions séparatistes : l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. La Russie y a installé des bases militaires.

Parallèle avec l'Ukraine ?

Cette annonce intervient dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine, alors que l'offensive russe semble se concentrer précisément sur les régions séparatistes ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk, dont l'indépendance a aussi été reconnue par Moscou.

En août 2008, la Russie avait attaqué la Géorgie, dont le gouvernement combattait des milices prorusses dans cette région, après des bombardement de villages géorgiens. Les combats, qui avaient fait plus de 700 morts et entraîné des déplacements de milliers de Géorgiens, avaient pris fin au bout de cinq jours avec l'établissement d'un cessez-le-feu négocié par l'Union européenne et Nicolas Sarkozy, alors président en titre de l'Union européenne.

14 mai 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.