Thierry Mariani, député RN au Parlement européen et conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, était ce samedi sur ses terres à Carpentras pour rencontrer les militants du Rassemblement national de Vaucluse, au moment même où Éric Zemmour réunissait ses troupes à Cannes à l'autre bout de la région. Il réagit au micro de Boulevard Voltaire après les ralliements à Éric Zemmour de ses collègues Jérôme Rivière et Gilbert Collard.

 

Quelle est votre réaction à la suite des ralliements de Jérôme Rivière et Gilbert Collard à Éric Zemmour ?

Je suis un peu surpris, mais il n’y a rien de dramatique. J’aurais été davantage inquiété s’ils avaient rallié d’autres candidats ! Nous partageons beaucoup de choses avec Éric Zemmour, mais je reste persuadé que Marine Le Pen est la mieux placée pour gagner cette élection et je reste persuadé que nous nous retrouverons au second tour. Je dis à Jérôme et à Gilbert : « On vous retrouvera bientôt. » Des rumeurs et des noms circulent, je ne veux pas participer à ce mercato. Mon adversaire n’est pas Éric Zemmour, c’est Macron et son clone Valérie Pécresse. Je note deux choses positives : le camp national n’a jamais été aussi important et Marine Le Pen n’a jamais eu une image aussi positive au point que tous les candidats, y compris Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, abordent les sujets qu’elle a toujours soulignés : immigration, sécurité, mauvais fonctionnement de l’Europe. Concentrons-nous sur nos adversaires Emmanuel Macron et Valérie Pécresse, que l’un ou l’autre soit élu, ce sera la même chose.

Quelles conséquences ces ralliements peuvent-ils avoir sur les campagnes de Marine Le Pen ou Éric Zemmour ?

Il ne faut surtout pas que cette campagne dérape. Charles Pasqua disait : « Les campagnes commencent côte à côte et finissent face à face », au sujet de ceux qui ont des idées proches. Je refuse toute attaque des candidats qui nous sont proches car, au second tour, il faudra se rapprocher. Mais j’ai également le droit d’avoir mes convictions et de penser que Marine Le Pen est la mieux préparée. Elle a la connaissance du terrain qui manque peut-être à Éric Zemmour qui a commis certaines erreurs durant sa campagne. Je pense que nous nous retrouverons derrière Marine Le Pen au deuxième tour. L’important est qu’il n’y ait pas de fossé infranchissable. Quand j’entends Éric Zemmour dire : « Marine Le Pen ne gagnera jamais », je me souviens de ceux qui disaient : « François Mitterrand ne gagnera jamais » car il s’était planté deux fois, comme Jacques Chirac. Vous connaissez la suite de l’histoire. Par moment, il faut éviter ce genre de phrase définitive, il vaut mieux défendre un programme, et le programme le plus abouti et le plus structuré est celui de Marine Le Pen. Quand je vois d’autres candidats, y compris Valérie Pécresse, j’ai l’impression qu’ils picorent le programme de Marine Le Pen.

Le bruit court qu’il y aurait d’autres ralliements. Le prochain, ce n’est pas Thierry Mariani ?

Non, le prochain n’est pas Thierry Mariani ! Vous avez vu que Stéphane Ravier est également présent, ici, à Carpentras. Le ralliement qui compte, c’est le ralliement des Français. J’ai beaucoup d’amis chez Éric Zemmour, je le respecte, mais mon choix au premier tour et au second, ce sera Marine Le Pen. Si je venais à me tromper, je ne me tromperai pas d’adversaire au second tour. Jamais nos idées n’ont rassemblé autant de monde, on dépasse les 30 %, et ces idées ne font plus peur car l’histoire et la vie quotidienne nous donnent raison. Il ne faut pas gâcher cette chance avec des rivalités. Donc, ne jetons pas de l’huile sur le feu, défendons nos arguments. Un jour, un président de la République a dit : « Si tu reviens, on oublie tout ! » Donc, il faut qu’au soir du premier tour, tout le monde revienne et qu’on oublie tout.

22 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 3 votes
Votre avis ?
59 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires