Pour avoir giflé , Damien Tarel a été condamné à 18 mois de , dont 4 fermes et 14 avec sursis. Les 14 mois restants sont assortis d’un sursis probatoire de deux ans avec une obligation de soins psychologiques. Trois peines complémentaires lui ont été, en outre, infligées : interdiction de détenir une arme pendant cinq ans, d’exercer toute fonction publique à titre définitif et privation de ses droits civiques, civils et familiaux pendant trois ans.

Ce a été clôturé. Voici les résultats.

 

3817 lecteurs ont répondu au sondage.

Cette condamnation est :

Juste                                   386 (10%) 

Trop sévère                     3171 (83%) 

Pas assez sévère            140 (4%)   

Ne se prononcent pas  120 (3%)

 

 

12 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
69 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires