On parle beaucoup, en ce moment, du projet de loi sur l'immigration esquissé par Gérald Darmanin. « Gentil avec les gentils, méchant avec les méchants », a-t-il dit : on n'est pas plus pédagogue. À cette explication de texte pour les simples, il ne manque que des gommettes. En gros, l'idée est donc de faciliter la venue des immigrés qui veulent travailler dans les « métiers en tension », ainsi que de ceux qui aiment la France et parlent sa langue. La première idée est celle du patronat (main-d'œuvre à pas cher sur les chantiers), éventuellement renforcée d'une tension sur des métiers hyper-qualifiés (mais on ne sait pas lesquels). La seconde est assez vague, même si elle paraîtrait évidente dans un pays normal, et demandera sans doute des filtres un peu plus sérieux que l'examen de français évoqué par le ministre. « En même temps », les délinquants étrangers seraient plus facilement expulsables (on ne sait pas comment) et on serait « méchant » avec eux (on ne sait pas qui : les juges qui les libèrent ? Les politiques qui condamnent les tentatives d'obstruction de Génération identitaire?). Quelle « méchanceté », d'ailleurs, à part le logement à l'hôtel et l' non exécutée ? On se perd en conjectures.

Pourtant, cette fermeté de commedia dell'arte, pour ridicule qu'elle soit, ne trouve pas grâce aux yeux de la gauche. Voyez Aurélien Taché, par exemple, député EELV, personnage éminemment emblématique de son camp. Vous vous souviendrez peut-être de deux de ses plus belles sorties : l'une au sujet des serre-tête des femmes catholiques radicalisées ; l'autre, en privé, contre des policiers venus le protéger dans un bar. Aurélien Taché, donc, était, ce 3 novembre, l'invité de l'émission « Apolline Matin », sur RMC. Évidemment (comment passer à côté d'un détonateur aussi facile ?), on lui a demandé ce qu'il pensait des projets de Gérald Darmanin. Aurélien Taché a dû sentir le coup venir, c'est sûr. Mais c'est ce qu'on appelle, dans le jargon, un bon client. Il sait quel est son boulot : assurer l'Audimat™ des radios et chaînes d'info en aboyant des idioties gauchistes.

Et alors, vous voyez, ce qu'il y a de bien, c'est que les gens de son acabit ne déçoivent pas. Retenons une seule phrase, la meilleure probablement : « Monsieur Darmanin essaie de faire croire que des gens viennent en France pour profiter des aides sociales. C'est faux. » Eh oui, c'est faux, bien sûr. Fausse la CMU, fausses également, sans doute, les aides sociales que Darmanin veut supprimer pour les personnes faisant l'objet d'une OQTF. Faux toujours, j'imagine, les hôtels payés pour les migrants pendant que les clochards français meurent gelés sur des plaques d'égout ? Et donc, logiquement, puisque tout cela est faux, le fait que des gens pourraient venir en France pour profiter des aides sociales est... faux. CQFD.


En fait, si l'on écoute bien ce que veut dire Aurélien Taché, ce qui est faux, c'est le réel. Les gens viennent donc en France parce qu'ils fuient la guerre ou le réchauffement climatique. C'est comme ça. S'ils ne viennent pas en famille, c'est parce que c'est plus commode, mais je vous assure, ce sont quand même des réfugiés. Les aides sociales existent, mais est-ce que l'argent intéresse vraiment ces réfugiés en détresse ? Allons bon ! Ce serait mesquin de leur part, et plus mesquin encore, de notre part, de le penser.

La question demeure en suspens, par conséquent : pourquoi les immigrés viennent-ils en France ? Dans ce pays que les députés de la considèrent comme celui des violences policières, du racisme d'État, de l'exclusion systématique, dans ce pays où on ne trouve pas de travail, où les « gentils »étrangers, pour le dire avec les mots ineptes du ministre de l'Intérieur, sont si mal traités, pourquoi 200.000 étrangers entrent-ils chaque année sur le sol français ? J'aimerais bien savoir si Aurélien Taché a la réponse à cette question. Si même les aides sociales ne sont pas un argument valable, on se demande vraiment ce qui les motive. La seule chose qui soit certaine, c'est que le flot ne se tarit pas et que les statistiques de la délinquance, parues ces dernières semaines, ne jouent pas vraiment en faveur d'un assouplissement des conditions d'accueil.

6202 vues

3 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

20 commentaires

  1. Ces migrants ne s’installent pas dans les pays dont les aides sociales sans vérification sont maigres . Pourquoi ? Curieusement ils ne cherchent pas à s’installer dans les pays du golfe persique où l’on pratique pourtant leur religion. Sans doute sont-ils mal orientés par les ONG subventionnées par nos impôts . Ils sont pourtant très inventifs dans le petit commerce de détail de substances interdites que l’on paie en liquide et toujours hors TVA . Pas de doute : nous avons besoin d’eux, pour disparaître tout du moins.

  2. D’où l’impérieuse décision de prendre le « karcher démocratique » ( le bulletin de vote ) pour faire disparaître toutes les taches qui encrassent le bien commun de la nation française ! …
    Fermer toutes les aides et effectivement on verra si ces migrants seront aussi nombreux à venir que pour du « tourisme » ! …

  3. Cette idée vient de très loin, qui était celle du patron du CNPF qui, hélas pour notre pays, était très lié au premier ministre d’alors!
    des noms ?

  4. Faisons le test d’appliquer les mêmes règles que celles appliquées par l’Arabie Saoudite ou le Qatar aux candidats à l’immigration et surtout supprimons toutes les aides sociales aux arrivants à part ceux qui viennent en France en tant que réfugiés politiques

  5. Alors que l’on supprime toutes ces aides sociales, ainsi il n’y aura plus de déficit budgétaire de la France et l’on pourra enfin baisser mes impôts.

  6. Peu de personne viennent par plaisir en France. –
    Beaucoup sont éjectés de leur pays par leur gvt qui considère la France comme une prison à ciel ouvert ou un hôpital psychiatrique où ils serons soignés –
    C’est pour çà qu’il ne veut pas les reprendre.

  7. Celui-ci porte bien son nom. Il est député en France et non en République bananiere où l’on prend le peuple pour un conglomérat d’imbéciles. Une fois de plus ses déclarations relèvent de l’idiotie.

  8. Ben voyons prend nous pour des co…. Si ils ne viennent pas pour cela, alors pourquoi leur donner des aides, stop, arrêtez tout et on verra si le flux migratoire ne se tari pas. Plus d’ AME, plus d’ADA, plus d’allocac d’aucunes sortes pas de regroupement familial, fini le droit du sol …
    Lorsqu’ils n’auront plus le droit rien, seulement à ce moment on pourra dire qu’ils ne viennent pas pour les aides.

  9. Lorsque la mangeoire est vide les oiseaux volent vers d’autres lieux, il en serait de même pour les immigrés si les aides sociales diverses et nombreuses étaient supprimées.

  10. Un test pourrait être réalisé qui consisterait à supprimer toutes les aides à tout étranger et on verrait ainsi si les affirmations de ce député EELV se vérifient. Allez, un petit effort messieurs et mesdames les politiques.

  11. Encore un idiot qui ne mérite même pas une réponse à sa stupidité , sa connerie sans limite .

  12. Je me demande où ce monsieur Taché va chercher ses âneries. Aurait-il bénéficié de l’enseignement d’une madame Sandrine Rousseau ? J’en suis babastrophé !

  13. Il faudrait que ce (petit) monsieur arrête de nous prendre pour des *** ! Qu’il veuille bien, par exemple se souvenir du cas Léonarda.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter