Dans un avis rendu public ce 18 juin, le Conseil constitutionnel censure plusieurs articles, dont le très décrié article 1er, de la loi Avia qui imposait aux « opérateurs de retirer des contenus à caractère haineux ou sexuel diffusés en ligne ».

Réaction du sénateur Sébastien Meurant au micro de Boulevard Voltaire.

À lire aussi

Sébastien Meurant : « C’est un mensonge de plusieurs ministres représentant l’État »

Le sénateur Sébastien Meurant donne un entretien très complet à Boulevard Voltaire : gesti…